Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Tricastin 40 ans, ça suffit ! Retour sur la mobilisation

28 juin 2021 |




Ce 26 juin 2021, plusieurs centaines d’antinucléaires s’étaient réunis à Montélimar pour demander la fermeture de la centrale nucléaire du Tricastin dont les réacteurs ont désormais tous dépassé les 40 ans de fonctionnement. Retrouvez le compte-rendu de cette mobilisation, organisée par 18 groupes locaux et nationaux, pour dire stop à cette véritable bombe à retardement que représentent ces réacteurs usés et défaillants.



Les festivités ont commencé dès 9h du matin, lorsqu’un groupe de cyclistes est parti de Valence. Au cours de cette vélorution, une quarantaine de personnes a fait escale à Crest pour un pique nique avec vue sur l’antique centrale.

En parallèle, sous le soleil drômois, d’autres militant·es s’affairaient sur la place Provence de Montélimar pour monter scène, village associatif et manège pour enfants. Progressivement, le public s’est amassé pour rencontrer les militant·es venu·es présenter leurs associations. Il a ainsi pu découvrir ce qu’il se passe actuellement dans la lutte antinucléaire dans le sud français, mais aussi dans le Bugey ou encore en Meuse contre Cigéo .

Alain Volle, président de l’association « Stop Tricastin », a ensuite pris la parole au nom de tous les groupes organisateurs pour réaffirmer leur volonté « de sortir du nucléaire pour voir disparaître ce risque et protéger ce territoire et les générations futures ». Puis environ 400 personnes ont défilé dans une manifestation festive et colorée, en scandant « Tricastin Tricasse-toi ! » au rythme de batucada endiablées.

Au retour de la manifestation, le public a pu écouter différentes personnes raconter leurs expériences antinucléaires personnelles : un militant de Greenpeace est venu parler du procès à venir de 34 activistes suite à une action visant à dénoncer les risques liés à la centrale du Tricastin, une militante anti-Cigéo a pu faire un retour sur les procès des 1-2-3 juin, suivi d’un militant de la Confédération Paysanne, d’une Décrocheuse de portrait d’ANV COP 21 et de Michèle Rivasi, cofondatrice de la CRIIRAD. Tous et toutes se sont ensuite réuni·es pour tirer sur une corde géante et décrocher symboliquement la centrale du Tricastin.

Une action qui s’est vue répéter aux quatre coin de la France. En effet, des mobilisations de soutien se sont organisées près des autres centrales de plus de 40 ans. Dans les villes près des centrales de Cruas, Chinon, Gravelines, Saint-Laurent-Des-Eaux, Dampierre et Blayais, des militant·es ont sensibilisé les populations locales sur le nucléaire, avant de pouvoir également débrancher tous ensemble leur centrale pour affirmer que 40 ans ça suffit !

À la fin de cette longue journée de mobilisation, les militant·es se sont progressivement dispersé·es. Quelqu’un·es ayant conservé un peu d’énergie se sont réuni·es dans un bal folk allègre, quand d’autre ont préféré se rencontrer autour d’un dernier verre pour discuter de la prochaine action contre la centrale du Tricastin.

Revue de presse :

 France Bleu : "40 ans ça suffit" : 300 personnes réunies à Montélimar pour demander l’arrêt de la centrale du Tricastin

 Ouest France  : https://redon.maville.com/actu/actudet_—des-manifestations-contre-les-centrales-nucleaires-perimees-_54135-4704319_actu.Htm

Les festivités ont commencé dès 9h du matin, lorsqu’un groupe de cyclistes est parti de Valence. Au cours de cette vélorution, une quarantaine de personnes a fait escale à Crest pour un pique nique avec vue sur l’antique centrale.

En parallèle, sous le soleil drômois, d’autres militant·es s’affairaient sur la place Provence de Montélimar pour monter scène, village associatif et manège pour enfants. Progressivement, le public s’est amassé pour rencontrer les militant·es venu·es présenter leurs associations. Il a ainsi pu découvrir ce qu’il se passe actuellement dans la lutte antinucléaire dans le sud français, mais aussi dans le Bugey ou encore en Meuse contre Cigéo .

Alain Volle, président de l’association « Stop Tricastin », a ensuite pris la parole au nom de tous les groupes organisateurs pour réaffirmer leur volonté « de sortir du nucléaire pour voir disparaître ce risque et protéger ce territoire et les générations futures ». Puis environ 400 personnes ont défilé dans une manifestation festive et colorée, en scandant « Tricastin Tricasse-toi ! » au rythme de batucada endiablées.

Au retour de la manifestation, le public a pu écouter différentes personnes raconter leurs expériences antinucléaires personnelles : un militant de Greenpeace est venu parler du procès à venir de 34 activistes suite à une action visant à dénoncer les risques liés à la centrale du Tricastin, une militante anti-Cigéo a pu faire un retour sur les procès des 1-2-3 juin, suivi d’un militant de la Confédération Paysanne, d’une Décrocheuse de portrait d’ANV COP 21 et de Michèle Rivasi, cofondatrice de la CRIIRAD. Tous et toutes se sont ensuite réuni·es pour tirer sur une corde géante et décrocher symboliquement la centrale du Tricastin.

Une action qui s’est vue répéter aux quatre coin de la France. En effet, des mobilisations de soutien se sont organisées près des autres centrales de plus de 40 ans. Dans les villes près des centrales de Cruas, Chinon, Gravelines, Saint-Laurent-Des-Eaux, Dampierre et Blayais, des militant·es ont sensibilisé les populations locales sur le nucléaire, avant de pouvoir également débrancher tous ensemble leur centrale pour affirmer que 40 ans ça suffit !

À la fin de cette longue journée de mobilisation, les militant·es se sont progressivement dispersé·es. Quelqu’un·es ayant conservé un peu d’énergie se sont réuni·es dans un bal folk allègre, quand d’autre ont préféré se rencontrer autour d’un dernier verre pour discuter de la prochaine action contre la centrale du Tricastin.

Revue de presse :

 France Bleu : "40 ans ça suffit" : 300 personnes réunies à Montélimar pour demander l’arrêt de la centrale du Tricastin

 Ouest France  : https://redon.maville.com/actu/actudet_—des-manifestations-contre-les-centrales-nucleaires-perimees-_54135-4704319_actu.Htm



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don

Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires

Thèmes
Luttes et actions Tricastin