Faire un don

Echos des luttes antinucléaires

Candidat à la présidentielle en grève de la faim pour le désarmement nucléaire

Communiqué de presse de Jean-Marie Matagne

Article publié le 14 janvier 2022



J’ai appris ce matin par la radio que 12 personnes dont Pierre Larrouturou et Anne Hessel se mettaient en grève de la faim à partir de ce jour à Paris pour amener les partis de gauche et les écologistes à s’entendre et présenter une seule candidature à l’élection présidentielle.

Ayant moi-même pris part à la Primaire Populaire, j’approuve cet objectif, sous réserve que le programme de gouvernement que défendra ce candidat ou cette candidate comprenne la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires et radioactives et à la réduction des armements au niveau mondial, ainsi que la sortie méthodique et rapide du nucléaire civil.

J’ai donc entamé moi aussi ce matin un jeûne à durée non limitée sur ces objectifs, qui avaient déjà motivé ma candidature à la présidentielle de 2002, puis un jeûne de 42 jours en mai-juin 2012 pour obtenir du président Hollande l’organisation d’un référendum sur ce sujet, et bien d’autres actions.

Je n’appartiens à aucun parti, mais j’agis et me suis porté candidat « pour une France démocratique et conviviale, dans un monde vivable, décarboné, dénucléarisé, démilitarisé ».

J’ajoute qu’à mes yeux la démocratie et la convivialité nécessiteraient, après les élections, la création du Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) et dès maintenant, l’abandon du projet de « pass vaccinal », mesure inefficace contre l’épidémie de Covid, mais discriminatoire, gravement pénalisante, et contraire au droit fondamental de la personne à un consentement libre et éclairé en matière de traitement médical.*

Jean-Marie Matagne

Docteur en Philosophie

Président d’ACDN

Candidat à la Présidence de la République www.tousalelysee.net Comité de soutien : contact@tousalelysee.net

J’ai appris ce matin par la radio que 12 personnes dont Pierre Larrouturou et Anne Hessel se mettaient en grève de la faim à partir de ce jour à Paris pour amener les partis de gauche et les écologistes à s’entendre et présenter une seule candidature à l’élection présidentielle.

Ayant moi-même pris part à la Primaire Populaire, j’approuve cet objectif, sous réserve que le programme de gouvernement que défendra ce candidat ou cette candidate comprenne la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires et radioactives et à la réduction des armements au niveau mondial, ainsi que la sortie méthodique et rapide du nucléaire civil.

J’ai donc entamé moi aussi ce matin un jeûne à durée non limitée sur ces objectifs, qui avaient déjà motivé ma candidature à la présidentielle de 2002, puis un jeûne de 42 jours en mai-juin 2012 pour obtenir du président Hollande l’organisation d’un référendum sur ce sujet, et bien d’autres actions.

Je n’appartiens à aucun parti, mais j’agis et me suis porté candidat « pour une France démocratique et conviviale, dans un monde vivable, décarboné, dénucléarisé, démilitarisé ».

J’ajoute qu’à mes yeux la démocratie et la convivialité nécessiteraient, après les élections, la création du Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) et dès maintenant, l’abandon du projet de « pass vaccinal », mesure inefficace contre l’épidémie de Covid, mais discriminatoire, gravement pénalisante, et contraire au droit fondamental de la personne à un consentement libre et éclairé en matière de traitement médical.*

Jean-Marie Matagne

Docteur en Philosophie

Président d’ACDN

Candidat à la Présidence de la République www.tousalelysee.net Comité de soutien : contact@tousalelysee.net



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don

 Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires