Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Communiqué de presse SDN Bugey

Les réacteurs nucléaires du Bugey en souffrance

27 octobre 2020 |




2020 était une grosse année de travaux pour les réacteurs nucléaires du Bugey, avec dès janvier 2020 la première quatrième visite décennale (VD4) pour le réacteur Bugey 2 et qui devait être suivie en novembre par celle du réacteur Bugey 4. De son côté, le réacteur Bugey 5 a eu un arrêt de tranche du 25 février au 2 mai. C’était sans compter les aléas qui ont contraint à l’arrêt du réacteur Bugey 3 dès début mai 2020.



Pour sa VD4, EDF a fait savoir que Bugey 2 avait passé avec succès les différents tests, mais aucun résultat n’a pour le moment été communiqué. Cependant, sa remise en service prévue en juillet 2020 est maintenant reportée au 31 janvier 2021. Le réacteur Bugey 3, d’abord arrêté pour une intervention de maintenance dans sa partie nucléaire puis pour le remplacement d’une turbine du groupe turbo-alternateur. Cet arrêt se prolonge encore aujourd’hui car, en juin, un contrôle réglementaire sur un réservoir a mis en évidence des traces de corrosion. Ce réservoir est commun aux deux réacteurs Bugey 2 et Bugey 3.

EDF avait alors présenté à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) un dossier de requalification de ce réservoir avec des mesures compensatoires. Cette dernière avait donné son accord le 29 juin 2020, mais elle l’a abrogé en septembre 2020 suite à la découverte de traces de corrosion sous contrainte. Elle considérait alors que les déclarations sur l’état de cet équipement figurant dans le dossier de demande d’aménagement étaient inexactes. En plus EDF a déclaré le 29 septembre 2020 des déformations complémentaires. Suite à sa visite de terrain effectuée le 1er octobre 2020, l’ASN a constaté que l’état de cet équipement était beaucoup plus problématique avec la présence de 12 défauts non circonscrits en profondeur en plus de ceux déjà identifiés et avec des déformations rémanentes sur le dôme et sur les viroles 2, 3 et 4. Par ailleurs, des manques sont constatés dans la rédaction des programmes des opérations d’entretien et de surveillance, des défauts et dégradations historiques disparaissent et des contrôles sont incohérents. Enfin l’ASN conclut que l’état du réservoir commun aux deux réacteurs Bugey 2 et 3 est impropre à sa remise en service en l’état.

Il reste donc à savoir si EDF va enfin se décider à remplacer ce vieux réservoir plutôt que d’essayer de le rafistoler ? Précisons que ce réservoir collecte les effluents radioactifs générés par l’exploitation de ces deux réacteurs. Sa fonction est donc vitale pour éviter une pollution radioactive l’environnement.

Outre ce problème, après l’arrêt automatique du réacteur Bugey 5 le 8 août dernier suite à une défaillance, c’est au tour du réacteur Bugey 4 de s’arrêter automatiquement ce mardi 20 octobre 2020.

Le réacteur Bugey 2 a aussi des défauts d’étanchéité de son futur récupérateur de corium (cœur fondu du réacteur après un accident). L’association Sortir Du Nucléaire Bugey constate les nombreux problèmes qui affectent les vieux réacteurs nucléaires du Bugey avec des composants en mauvais état et une maintenance insuffisante. Elle renouvelle sa demande de fermer très rapidement ces quatre réacteurs, les plus vieux de France, avant qu’un accident grave se produise et nous contraigne à l’exil.

Sortir Du Nucléaire Bugey

Contacts :
 Joël Guerry, tél. : 06 49 45 57 44
 Jean-Pierre Collet, tél : 06 81 09 75 87

Copie du courrier de l’ASN référence INSSN-DEP-2020-0313
Image RTE sur indisponibilité Bugey 4.
image RTE de l’arrêt subit de Bugey 4

Pour sa VD4, EDF a fait savoir que Bugey 2 avait passé avec succès les différents tests, mais aucun résultat n’a pour le moment été communiqué. Cependant, sa remise en service prévue en juillet 2020 est maintenant reportée au 31 janvier 2021. Le réacteur Bugey 3, d’abord arrêté pour une intervention de maintenance dans sa partie nucléaire puis pour le remplacement d’une turbine du groupe turbo-alternateur. Cet arrêt se prolonge encore aujourd’hui car, en juin, un contrôle réglementaire sur un réservoir a mis en évidence des traces de corrosion. Ce réservoir est commun aux deux réacteurs Bugey 2 et Bugey 3.

EDF avait alors présenté à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) un dossier de requalification de ce réservoir avec des mesures compensatoires. Cette dernière avait donné son accord le 29 juin 2020, mais elle l’a abrogé en septembre 2020 suite à la découverte de traces de corrosion sous contrainte. Elle considérait alors que les déclarations sur l’état de cet équipement figurant dans le dossier de demande d’aménagement étaient inexactes. En plus EDF a déclaré le 29 septembre 2020 des déformations complémentaires. Suite à sa visite de terrain effectuée le 1er octobre 2020, l’ASN a constaté que l’état de cet équipement était beaucoup plus problématique avec la présence de 12 défauts non circonscrits en profondeur en plus de ceux déjà identifiés et avec des déformations rémanentes sur le dôme et sur les viroles 2, 3 et 4. Par ailleurs, des manques sont constatés dans la rédaction des programmes des opérations d’entretien et de surveillance, des défauts et dégradations historiques disparaissent et des contrôles sont incohérents. Enfin l’ASN conclut que l’état du réservoir commun aux deux réacteurs Bugey 2 et 3 est impropre à sa remise en service en l’état.

Il reste donc à savoir si EDF va enfin se décider à remplacer ce vieux réservoir plutôt que d’essayer de le rafistoler ? Précisons que ce réservoir collecte les effluents radioactifs générés par l’exploitation de ces deux réacteurs. Sa fonction est donc vitale pour éviter une pollution radioactive l’environnement.

Outre ce problème, après l’arrêt automatique du réacteur Bugey 5 le 8 août dernier suite à une défaillance, c’est au tour du réacteur Bugey 4 de s’arrêter automatiquement ce mardi 20 octobre 2020.

Le réacteur Bugey 2 a aussi des défauts d’étanchéité de son futur récupérateur de corium (cœur fondu du réacteur après un accident). L’association Sortir Du Nucléaire Bugey constate les nombreux problèmes qui affectent les vieux réacteurs nucléaires du Bugey avec des composants en mauvais état et une maintenance insuffisante. Elle renouvelle sa demande de fermer très rapidement ces quatre réacteurs, les plus vieux de France, avant qu’un accident grave se produise et nous contraigne à l’exil.

Sortir Du Nucléaire Bugey

Contacts :
 Joël Guerry, tél. : 06 49 45 57 44
 Jean-Pierre Collet, tél : 06 81 09 75 87

Copie du courrier de l’ASN référence INSSN-DEP-2020-0313
Image RTE sur indisponibilité Bugey 4.
image RTE de l’arrêt subit de Bugey 4


Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don

Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires