Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Communiqué commun de l’ACRO, du CRILAN, de Greenpeace, de CREPAN FNE et EELV

Alerte sur les risques d’accident à l’usine de La Hague

11 juin 2021 |




Suite à deux rapports d’inspection de l’ASN les représentants des organisations CREPAN, ACRO, CRILAN, GREENPEACE et EELV membres de la CLI ORANO veulent alerter les citoyens sur le risque d’accident pouvant se produire si un incendie se déclarait à l’usine de retraitement de La Hague.

Les faits

Le 29 septembre 2020 ¹ au cours d’une inspection concernant l’atelier R7 dédié à la vitrification des produits de fission, les inspecteurs notent qu’ Orano refuse d’engager les moyens nécessaires pour cet exercice inopiné d’incendie, que cette situation se répète d’inspection en inspection , et que par conséquent les effectifs ne seraient pas suffisants pour lutter contre un incendie sur l’ensemble du site.

Dans une autre lettre du 22 février 2021², l’ASN souligne une défaillance au regard du PUI ( plan d’urgence interne) et du PPI ( Plan particulier d’Intervention).

Cette inspection inopinée, un week-end avait pour objet de tester la façon de réagir de l’exploitant et de l’amener à déclencher simultanément le PUI (Plan d’urgence interne) et le PPI réflexe ( La décision d’activation du Plan Particulier d’Intervention en phase réflexe est prise par le Préfet lors d’une situation à « cinétique rapide », c’est-à-dire lorsqu’un rejet radioactif est en cours (avéré) ou imminent (pouvant survenir moins de 6 heures après l’accident).

A la lecture de cette lettre de suite d’inspection, les moyens de communications sont défaillants, le nombre de personnels est insuffisant pour mettre en route le scénario du PUI. Pour l’autre scénario concernant le PPI, donc la population et les citoyens, rien n’est prévu , ce qui est très inquiétant car un incendie est un vecteur très important de dispersion de matières radio actives dans l’environnement.

Alerte !

Après être intervenus en séance sur ces sujets lors de la dernière assemblée générale de la CLI du 27 mai à Beaumont-Hague, nos organisations membres de la CLI Orano, ont décidé de saisir le préfet de la Manche du risque d’accident grave pouvant se produire sur ce site.

1)Inspection n° INSSN-CAE-2020-0127 du 29 septembre 2020.

2) Inspection inopinée n° INSSN_CAE – 2020-0148 du dimanche 6 décembre 2020

Suite à deux rapports d’inspection de l’ASN les représentants des organisations CREPAN, ACRO, CRILAN, GREENPEACE et EELV membres de la CLI ORANO veulent alerter les citoyens sur le risque d’accident pouvant se produire si un incendie se déclarait à l’usine de retraitement de La Hague.

Les faits

Le 29 septembre 2020 ¹ au cours d’une inspection concernant l’atelier R7 dédié à la vitrification des produits de fission, les inspecteurs notent qu’ Orano refuse d’engager les moyens nécessaires pour cet exercice inopiné d’incendie, que cette situation se répète d’inspection en inspection , et que par conséquent les effectifs ne seraient pas suffisants pour lutter contre un incendie sur l’ensemble du site.

Dans une autre lettre du 22 février 2021², l’ASN souligne une défaillance au regard du PUI ( plan d’urgence interne) et du PPI ( Plan particulier d’Intervention).

Cette inspection inopinée, un week-end avait pour objet de tester la façon de réagir de l’exploitant et de l’amener à déclencher simultanément le PUI (Plan d’urgence interne) et le PPI réflexe ( La décision d’activation du Plan Particulier d’Intervention en phase réflexe est prise par le Préfet lors d’une situation à « cinétique rapide », c’est-à-dire lorsqu’un rejet radioactif est en cours (avéré) ou imminent (pouvant survenir moins de 6 heures après l’accident).

A la lecture de cette lettre de suite d’inspection, les moyens de communications sont défaillants, le nombre de personnels est insuffisant pour mettre en route le scénario du PUI. Pour l’autre scénario concernant le PPI, donc la population et les citoyens, rien n’est prévu , ce qui est très inquiétant car un incendie est un vecteur très important de dispersion de matières radio actives dans l’environnement.

Alerte !

Après être intervenus en séance sur ces sujets lors de la dernière assemblée générale de la CLI du 27 mai à Beaumont-Hague, nos organisations membres de la CLI Orano, ont décidé de saisir le préfet de la Manche du risque d’accident grave pouvant se produire sur ce site.

1)Inspection n° INSSN-CAE-2020-0127 du 29 septembre 2020.

2) Inspection inopinée n° INSSN_CAE – 2020-0148 du dimanche 6 décembre 2020



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don

Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires