Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Communiqué de presse de SDN Berry-Giennois-Puisaye

Feu d’hydrogène à la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire : nous interpellons les autorités et demandons une expertise indépendante

5 mai 2020 |




La centrale de Belleville-sur-Loire a été placée sous surveillance renforcée en septembre 2017 en raison de la dégradation du niveau de sûreté constatée depuis 2016 et l’absence d’améliorations notables de la part d’EDF [1]. Après plus d’une centaine d’inspections dont certaines inopinées, l’ASN a décidé, en décembre 2019, la levée de cette surveillance renforcée [2]. Néanmoins, le 9 avril 2020, un incendie se déclenche sur le parc à gaz du réacteur n°1 suite à un accident lors du remplacement d’un cadre de bouteilles d’hydrogène. Il est manifeste que, d’après le rapport d’inspection de l’ASN [3], c’est une série de manquements aux règles de sécurité qui est à l’origine du départ de feu.

Le représentant de l’association "Sortir du nucléaire" à la Commission locale d’information (CLI) de Belleville a sollicité l’exécutif de la CLI, avec le concours d’INERIS et de l’ASN, pour la mise en place d’une expertise indépendante sur le risque hydrogène à la centrale nucléaire, comme l’avait réalisée la CLI de Saint-Laurent-des-Eaux en 2013 lors d’une visite décennale [4]. Étant donné l’usage permanent de l’hydrogène dans les centrales nucléaires et les risques générés par ce gaz volatil, inflammable et explosif supérieur à tous les autres, on peut croire que le président et les administrateurs de la CLI de Belleville donneront une suite favorable à cette proposition.

La centrale de Belleville-sur-Loire a été placée sous surveillance renforcée en septembre 2017 en raison de la dégradation du niveau de sûreté constatée depuis 2016 et l’absence d’améliorations notables de la part d’EDF [1]. Après plus d’une centaine d’inspections dont certaines inopinées, l’ASN a décidé, en décembre 2019, la levée de cette surveillance renforcée [2]. Néanmoins, le 9 avril 2020, un incendie se déclenche sur le parc à gaz du réacteur n°1 suite à un accident lors du remplacement d’un cadre de bouteilles d’hydrogène. Il est manifeste que, d’après le rapport d’inspection de l’ASN [3], c’est une série de manquements aux règles de sécurité qui est à l’origine du départ de feu.

Le représentant de l’association "Sortir du nucléaire" à la Commission locale d’information (CLI) de Belleville a sollicité l’exécutif de la CLI, avec le concours d’INERIS et de l’ASN, pour la mise en place d’une expertise indépendante sur le risque hydrogène à la centrale nucléaire, comme l’avait réalisée la CLI de Saint-Laurent-des-Eaux en 2013 lors d’une visite décennale [4]. Étant donné l’usage permanent de l’hydrogène dans les centrales nucléaires et les risques générés par ce gaz volatil, inflammable et explosif supérieur à tous les autres, on peut croire que le président et les administrateurs de la CLI de Belleville donneront une suite favorable à cette proposition.



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don

Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires