Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Pétition : Pour l’installation d’une balise de mesure indépendante de la radioactivité en Île-de-France

22 mai 2019 |




Afin d’être informé de façon plus transparente qu’au temps de l’accident de Tchernobyl sur la radioactivité de l’air que nous respirons en Ile de France, l’association Nucléaire Je Balise a mis en place le projet d’installation d’une balise indépendante de mesure de la radioactivité de l’air.



Signez la pétition

Texte de la pétition

Afin d’être informé de façon plus transparente qu’au temps de l’accident de Tchernobyl sur la radioactivité de l’air que nous respirons en Ile de France, l’association Nucléaire Je Balise a mis en place le projet d’installation d’une balise indépendante de mesure de la radioactivité de l’air. Cette balise, scientifiquement encadrée par la CRIIRAD (laboratoire mondialement reconnu) permettra d’obtenir des données continues et honnêtes de la qualité radiologique de l’air en Ile de France.

Un premier projet vient d’être adopté sous forme de voeu au Conseil de Paris amendé pour que ce soit la Métropole Grand Paris (MGP) qui s’en charge. Un autre est en cours dans la Vallée de Seine ouest parisienne, sans doute en GPS&O. Nous souhaitons aussi une balise sur l’est de l’Île de France, proche de Nogent sur Seine.

Montrons que les citoyens veulent des chiffres transparents sur la radioactivité de l’air

Groupons-nous afin d’avoir plus de poids auprès des élu.e.s

Soutenons cette démarche en signant la pétition

Merci de diffuser largement autour de vous.

Nucléaire Je Balise,1, allée des ormeaux,78480 Verneuil sur Seine

PETITION EN VUE DE L’INSTALLATION D’UNE BALISE INDÉPENDANTE DE MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ DE L’AIR EN METROPOLE GRAND PARIS (MGP)

Etant entendu que :

 Nous n’avons pas cru au temps de Tchernobyl,que le nuage radioactif s’était arrêté à la frontière française,
 Pierre Franck Chevet, un directeur de l’ASN, a dit« qu’un accident majeur(type Tchernobyl/Fukushima) est probable en Europe dans les années à venir »,
 Ce type d’accident a failli se produire à la centrale de Blaye en 1999,
 Après un accident à la centrale de Golfech en 2016, EDF a mis 5 jours avant de prévenir les autorités,
 Le récent rapport Pompili sur la sûreté et la sécurité du parc nucléaire français est critique en la matière,
 Médiapart (5 juillet 2018) a démontré que certains incidents/accidents dans les zones nucléaires de centrales françaises n’avaient pas été déclarés et inscrits dans un registre auprès de l’ASN , alors que c’est obligatoire,
 L’état de la cuve du réacteur et de soudures sur le site de l’EPR en construction à Flamanville est plus que problématique (revue CRIIRAD TU N° 80 de décembre 2018),
 Greenpeace récemment a pu larguer par un drone une bombe fumigène sur un hangar en tôles de la Hague, supposé protéger des matières radioactives stockées sur place. Qu’adviendrait-il si c’était un engin explosif ?
 Autour de l’Île de France et de Paris, région représentant 19 % de la population française, se trouvent les centrales de Penly, Paluel, Flamanville, celles de la Loire, de Nogent sur Seine, l’usine de retraitement de la Hague, sans compter les passages de convois de matières radioactives par des trains traversant nos gares
 La volonté de l’Etat de vouloir poursuivre l’énergie nucléaire et de prolonger la durée de vie des centrales de 10 voire 20 ans, alors qu’une majorité de français veut en sortir, nous pousse à réagir,

nous considérons à la vue de tout cela, que nous ne pouvons pas faire confiance aux seuls détenteurs de mesure et d’information officielles de l’Etat et des acteurs du nucléaire français.

Nous, soussignés, citoyens de la Métropole Grand Paris, de Paris, d’Île de France, ... soucieux de l’état des centrales et sites nucléaires en Île de France et régions limitrophes, tant en matière de sûreté que de sécurité, souhaitons donc vivement que la MGP prenne en charge le projet* d’installation d’une « balise » indépendante de mesure de la radioactivité de l’air en MGP, comme cela a été voté au Conseil de Paris de début avril 2019, grâce au voeu déposé par Jacques Boutault, Maire du 2ème arrondissement.

Nous considérons donc, qu’en complémentarité de balises officielles, la MGP a le devoir d’installer une telle balise indépendante. Celle-ci serait garante d’une information honnête, transparente, voire contradictoire pour que nous, citoyens franciliens représentant 19% de la population française, puissions connaître réellement et 24h/24 la qualité radiologique de l’air de notre région ( par la CRIIRAD que nous préconisons comme sous-traitance).

Nous sommes et resterons vigilants quant à la gestion de ce dossier, et ne manquerons pas à l’approche des élections municipales de 2020 de le rappeler. Nous resterons attentifs à sa réalisation par la MGP, pour le bien de tous les citoyens car c’est un projet qui rencontre un large consensus intergénérationnel, au-delà des clivages.

Nous ne voudrons pas d’un voeu resté pieux,

La réalisation de ce projet par le respect d’un vote, pour le droit à l’information, pour la protection des populations et de l’environnement, honorera la démocratie.

*initié à l’origine par Nucléaire Je Balise et géré par cette association.

Signez la pétition
Signez la pétition

Texte de la pétition

Afin d’être informé de façon plus transparente qu’au temps de l’accident de Tchernobyl sur la radioactivité de l’air que nous respirons en Ile de France, l’association Nucléaire Je Balise a mis en place le projet d’installation d’une balise indépendante de mesure de la radioactivité de l’air. Cette balise, scientifiquement encadrée par la CRIIRAD (laboratoire mondialement reconnu) permettra d’obtenir des données continues et honnêtes de la qualité radiologique de l’air en Ile de France.

Un premier projet vient d’être adopté sous forme de voeu au Conseil de Paris amendé pour que ce soit la Métropole Grand Paris (MGP) qui s’en charge. Un autre est en cours dans la Vallée de Seine ouest parisienne, sans doute en GPS&O. Nous souhaitons aussi une balise sur l’est de l’Île de France, proche de Nogent sur Seine.

Montrons que les citoyens veulent des chiffres transparents sur la radioactivité de l’air

Groupons-nous afin d’avoir plus de poids auprès des élu.e.s

Soutenons cette démarche en signant la pétition

Merci de diffuser largement autour de vous.

Nucléaire Je Balise,1, allée des ormeaux,78480 Verneuil sur Seine

PETITION EN VUE DE L’INSTALLATION D’UNE BALISE INDÉPENDANTE DE MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ DE L’AIR EN METROPOLE GRAND PARIS (MGP)

Etant entendu que :

 Nous n’avons pas cru au temps de Tchernobyl,que le nuage radioactif s’était arrêté à la frontière française,
 Pierre Franck Chevet, un directeur de l’ASN, a dit« qu’un accident majeur(type Tchernobyl/Fukushima) est probable en Europe dans les années à venir »,
 Ce type d’accident a failli se produire à la centrale de Blaye en 1999,
 Après un accident à la centrale de Golfech en 2016, EDF a mis 5 jours avant de prévenir les autorités,
 Le récent rapport Pompili sur la sûreté et la sécurité du parc nucléaire français est critique en la matière,
 Médiapart (5 juillet 2018) a démontré que certains incidents/accidents dans les zones nucléaires de centrales françaises n’avaient pas été déclarés et inscrits dans un registre auprès de l’ASN , alors que c’est obligatoire,
 L’état de la cuve du réacteur et de soudures sur le site de l’EPR en construction à Flamanville est plus que problématique (revue CRIIRAD TU N° 80 de décembre 2018),
 Greenpeace récemment a pu larguer par un drone une bombe fumigène sur un hangar en tôles de la Hague, supposé protéger des matières radioactives stockées sur place. Qu’adviendrait-il si c’était un engin explosif ?
 Autour de l’Île de France et de Paris, région représentant 19 % de la population française, se trouvent les centrales de Penly, Paluel, Flamanville, celles de la Loire, de Nogent sur Seine, l’usine de retraitement de la Hague, sans compter les passages de convois de matières radioactives par des trains traversant nos gares
 La volonté de l’Etat de vouloir poursuivre l’énergie nucléaire et de prolonger la durée de vie des centrales de 10 voire 20 ans, alors qu’une majorité de français veut en sortir, nous pousse à réagir,

nous considérons à la vue de tout cela, que nous ne pouvons pas faire confiance aux seuls détenteurs de mesure et d’information officielles de l’Etat et des acteurs du nucléaire français.

Nous, soussignés, citoyens de la Métropole Grand Paris, de Paris, d’Île de France, ... soucieux de l’état des centrales et sites nucléaires en Île de France et régions limitrophes, tant en matière de sûreté que de sécurité, souhaitons donc vivement que la MGP prenne en charge le projet* d’installation d’une « balise » indépendante de mesure de la radioactivité de l’air en MGP, comme cela a été voté au Conseil de Paris de début avril 2019, grâce au voeu déposé par Jacques Boutault, Maire du 2ème arrondissement.

Nous considérons donc, qu’en complémentarité de balises officielles, la MGP a le devoir d’installer une telle balise indépendante. Celle-ci serait garante d’une information honnête, transparente, voire contradictoire pour que nous, citoyens franciliens représentant 19% de la population française, puissions connaître réellement et 24h/24 la qualité radiologique de l’air de notre région ( par la CRIIRAD que nous préconisons comme sous-traitance).

Nous sommes et resterons vigilants quant à la gestion de ce dossier, et ne manquerons pas à l’approche des élections municipales de 2020 de le rappeler. Nous resterons attentifs à sa réalisation par la MGP, pour le bien de tous les citoyens car c’est un projet qui rencontre un large consensus intergénérationnel, au-delà des clivages.

Nous ne voudrons pas d’un voeu resté pieux,

La réalisation de ce projet par le respect d’un vote, pour le droit à l’information, pour la protection des populations et de l’environnement, honorera la démocratie.

*initié à l’origine par Nucléaire Je Balise et géré par cette association.

Signez la pétition


Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don

Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires

Thèmes
Luttes et actions