Faire un don

Echos des luttes antinucléaires

Compte rendu du jeûne NaH-Hague en commémoration des attaques d’Hiroshima et Nagasaki (6-9 août 2021)

Article publié le 26 août 2021



Le jeûne NaH-Hague, pour la deuxième année, a quitté la Hague pour le Mont Saint Michel. Nous l’avions fait l’an dernier pour unir les deux jeûnes du département de la Manche.

Cette année, nous étions sept jeûneurs ou jeûneuses dont un nous rejoignait pour les commémorations, le repas et le cercle de fin de jeûne. Les cérémonies avaient lieu à l’intérieur du Mont sur une petite place au pied de l’abbatiale. Nos activités au Mont, sur le marché d’Avranches et à Dol de Bretagne, nous ont permis de rencontrer plusieurs personnes et de les informer sur le TIAN. Nous avons pu exprimer que notre présence au Mont symbolise la force de l’esprit. Cet esprit qui nous donne le moyen de communiquer, de dialoguer, de se comprendre et ainsi, d’éviter les guerres. C’est aussi cette force de l’esprit qui nous fait résister à l’envie de manger et nous soutient pendant le jeûne.

Nous avons été hébergés par un artiste allemand, objecteur de conscience, non loin du Mont. Ainsi des synergies apparaissent qui justifient encore le choix de ce lieu et notre départ de la Hague.

L’année prochaine, nous serons de nouveau au Mont Saint Michel, en lien avec les autres jeûneurs et jeûneuses d’Abolition des Armes Nucléaires-Maison de Vigilance, de la Canva et d’ICAN soutenus par le Réseau Sortir du Nucléaire"

Le jeûne NaH-Hague, pour la deuxième année, a quitté la Hague pour le Mont Saint Michel. Nous l’avions fait l’an dernier pour unir les deux jeûnes du département de la Manche.

Cette année, nous étions sept jeûneurs ou jeûneuses dont un nous rejoignait pour les commémorations, le repas et le cercle de fin de jeûne. Les cérémonies avaient lieu à l’intérieur du Mont sur une petite place au pied de l’abbatiale. Nos activités au Mont, sur le marché d’Avranches et à Dol de Bretagne, nous ont permis de rencontrer plusieurs personnes et de les informer sur le TIAN. Nous avons pu exprimer que notre présence au Mont symbolise la force de l’esprit. Cet esprit qui nous donne le moyen de communiquer, de dialoguer, de se comprendre et ainsi, d’éviter les guerres. C’est aussi cette force de l’esprit qui nous fait résister à l’envie de manger et nous soutient pendant le jeûne.

Nous avons été hébergés par un artiste allemand, objecteur de conscience, non loin du Mont. Ainsi des synergies apparaissent qui justifient encore le choix de ce lieu et notre départ de la Hague.

L’année prochaine, nous serons de nouveau au Mont Saint Michel, en lien avec les autres jeûneurs et jeûneuses d’Abolition des Armes Nucléaires-Maison de Vigilance, de la Canva et d’ICAN soutenus par le Réseau Sortir du Nucléaire"



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don

 Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires