Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Projet Cigéo à Bure : non à l’enfouissement des déchets radioactifs !

Bure : c’est dans ce petit village de la Meuse que l’industrie nucléaire veut enfouir ses déchets les plus dangereux, qui resteront radioactifs pendant des centaines de milliers d’années.


CIGEO/Bure - Suivez la campagne


Communiqué de presse

Le Réseau "Sortir du nucléaire" soutient le camp qui se tiendra à Bure du 1er au 10 août

2 août 2015 |




Alors que le gouvernement vient de faire passer en force dans la loi Macron un amendement permettant d’accélérer la mise en place de CIGÉO, ce projet d’enfouissement en profondeur des déchets les plus radioactifs, il est impératif d’amplifier la mobilisation contre le nucléaire et le déni de démocratie qui l’entoure.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ apporte son soutien au camp qui se tiendra du 1er au 10 août à Bure (Meuse), ce village où l’industrie nucléaire veut implanter à tout prix le projet CIGÉO. Les centaines de militants qui se retrouveront sur place refusent le saccage de cette région et la pérennisation de la filière électronucléaire. Mais au-delà d’un éclairage sur la mobilisation à Bure, ce camp sera surtout l’occasion d’actions concrètes, d’échanges de pratiques et de discussions sur la manière de renforcer les différentes luttes locales contre des projets imposés et destructeurs, d’envisager des mobilisations à l’occasion du sommet sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre et de s’organiser contre la répression.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ salue cette initiative, qui permettra de renforcer la lutte contre CIGÉO tout en la replaçant dans un contexte plus large. Il ne s’agit pas seulement d’un projet d’enfouissement cher, dangereux et inutile : l’enfouissement à 500 m sous terre constitue pour l’industrie nucléaire un moyen de laisser croire que le casse-tête des déchets est réglé et que le recours à l’énergie atomique peut se perpétuer indéfiniment. Et plus que jamais, il est nécessaire de lutter contre le système productiviste, antidémocratique et répressif qui permet au nucléaire de perdurer et d’imposer ses déchets.

Plus d’informations sur le camp : http://vmc.camp/

Contacts presse :

Réseau “Sortir du nucléaire“ : 02 43 94 72 88

Chargée des groupes et actions : 07 60 15 01 23

Pour contacter directement les organisateurs du camp : 07 58 23 08 97

Alors que le gouvernement vient de faire passer en force dans la loi Macron un amendement permettant d’accélérer la mise en place de CIGÉO, ce projet d’enfouissement en profondeur des déchets les plus radioactifs, il est impératif d’amplifier la mobilisation contre le nucléaire et le déni de démocratie qui l’entoure.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ apporte son soutien au camp qui se tiendra du 1er au 10 août à Bure (Meuse), ce village où l’industrie nucléaire veut implanter à tout prix le projet CIGÉO. Les centaines de militants qui se retrouveront sur place refusent le saccage de cette région et la pérennisation de la filière électronucléaire. Mais au-delà d’un éclairage sur la mobilisation à Bure, ce camp sera surtout l’occasion d’actions concrètes, d’échanges de pratiques et de discussions sur la manière de renforcer les différentes luttes locales contre des projets imposés et destructeurs, d’envisager des mobilisations à l’occasion du sommet sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre et de s’organiser contre la répression.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ salue cette initiative, qui permettra de renforcer la lutte contre CIGÉO tout en la replaçant dans un contexte plus large. Il ne s’agit pas seulement d’un projet d’enfouissement cher, dangereux et inutile : l’enfouissement à 500 m sous terre constitue pour l’industrie nucléaire un moyen de laisser croire que le casse-tête des déchets est réglé et que le recours à l’énergie atomique peut se perpétuer indéfiniment. Et plus que jamais, il est nécessaire de lutter contre le système productiviste, antidémocratique et répressif qui permet au nucléaire de perdurer et d’imposer ses déchets.

Plus d’informations sur le camp : http://vmc.camp/

Contacts presse :

Réseau “Sortir du nucléaire“ : 02 43 94 72 88

Chargée des groupes et actions : 07 60 15 01 23

Pour contacter directement les organisateurs du camp : 07 58 23 08 97