Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Projet Cigéo à Bure : non à l’enfouissement des déchets radioactifs !

Bure : c’est dans ce petit village de la Meuse que l’industrie nucléaire veut enfouir ses déchets les plus dangereux, qui resteront radioactifs pendant des centaines de milliers d’années.


CIGEO/Bure - Actualités de campagne

Communiqué de soutien des associations locales

Lutte contre Cigéo/BURE et interdiction de territoire meusien : Les associations dénoncent une dérive répressive injustifiable

28 mars 2017 |




Alors que des centaines de personnes de tous horizons et tous âges se sont engagées depuis juin 2016 dans la défense du Bois Lejuc pour y contrer l’implantation de Cigéo, les pouvoirs publics tentent d’affaiblir et de diviser en appliquant de façon arbitraire la mesure d’« interdiction du territoire ».



Florent a été interdit de Meuse, au hasard d’une tentative de reprise de la forêt par la force publique, mais cela aurait pu être chacun d’entre nous toutes et tous, engagé-es dans la même opposition, avec la même conviction, avec la même détermination et fort-es d’une argumentation constante depuis deux décennies. Nous saluons le courage de Florent, qui par son acte de refus, pointe aujourd’hui les dérives répressives qui tentent d’étouffer un mouvement d’une importance capitale. Celui qui conjugue le refus légitime de la poubelle nucléaire, synonyme de condamnation irréversible de tout un territoire de vie, et plus largement l’opposition catégorique à l’enfouissement des déchets nucléaires aux risques inouïs à court et long terme.

Nous rappelons que nous sommes à ses côtés, en nombre, pour le soutenir. A savoir que ce nombre est toujours plus croissant, notamment face à d’autres dérives, celles qui permettent à l’Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires de lancer des chantiers pré-Cigéo sans respecter la réglementation en vigueur : code forestier, cession de propriétés, code de l’urbanisme, ou encore règle fondamentale de sûreté (incompatible avec le potentiel géothermique sous Bure).

Contact : 06 77 04 78 76

Florent a été interdit de Meuse, au hasard d’une tentative de reprise de la forêt par la force publique, mais cela aurait pu être chacun d’entre nous toutes et tous, engagé-es dans la même opposition, avec la même conviction, avec la même détermination et fort-es d’une argumentation constante depuis deux décennies. Nous saluons le courage de Florent, qui par son acte de refus, pointe aujourd’hui les dérives répressives qui tentent d’étouffer un mouvement d’une importance capitale. Celui qui conjugue le refus légitime de la poubelle nucléaire, synonyme de condamnation irréversible de tout un territoire de vie, et plus largement l’opposition catégorique à l’enfouissement des déchets nucléaires aux risques inouïs à court et long terme.

Nous rappelons que nous sommes à ses côtés, en nombre, pour le soutenir. A savoir que ce nombre est toujours plus croissant, notamment face à d’autres dérives, celles qui permettent à l’Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires de lancer des chantiers pré-Cigéo sans respecter la réglementation en vigueur : code forestier, cession de propriétés, code de l’urbanisme, ou encore règle fondamentale de sûreté (incompatible avec le potentiel géothermique sous Bure).

Contact : 06 77 04 78 76


MENU
CIGEO/Bure - Actualités de campagne

STOP Cigéo Pétition/Lettre à Nicolas Hulot