Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout


Trier par :

En dehors de catastrophes telles que celles de Tchernobyl et de Fukushima, les médias ne relaient pas, ou peu, les incidents et accidents qui surviennent régulièrement au sein des installations nucléaires dans le monde.

Cette page a pour but de pointer du doigt le risque nucléaire à travers les différents continents en vous présentant une liste la plus exhaustive possible des évènements nucléaires dans le monde entier.

 Pour nous aider à alimenter cette page, participez à la surveillance citoyenne des installations nucléaires.

La carte ci-dessus indique la répartition des incidents/accidents nucléaires dans le Monde. Les chiffres indiquent le nombre d’incidents/accidents recensés dans une zone considérée. Cliquez sur ces chiffres pour voir le détail de ces incidents/accidents.

Ci-dessous, les incidents et accidents sont classés par date et une pastille de couleur indique leur niveau de gravité selon notre propre classement : noir (catastrophe), rouge (grave), orange (moyen), jaune (bas).

En dehors de catastrophes telles que celles de Tchernobyl et de Fukushima, les médias ne relaient pas, ou peu, les incidents et accidents qui surviennent régulièrement au sein des installations nucléaires dans le monde.

Cette page a pour but de pointer du doigt le risque nucléaire à travers les différents continents en vous présentant une liste la plus exhaustive possible des évènements nucléaires dans le monde entier.

 Pour nous aider à alimenter cette page, participez à la surveillance citoyenne des installations nucléaires.

La carte ci-dessus indique la répartition des incidents/accidents nucléaires dans le Monde. Les chiffres indiquent le nombre d’incidents/accidents recensés dans une zone considérée. Cliquez sur ces chiffres pour voir le détail de ces incidents/accidents.

Ci-dessous, les incidents et accidents sont classés par date et une pastille de couleur indique leur niveau de gravité selon notre propre classement : noir (catastrophe), rouge (grave), orange (moyen), jaune (bas).


1212 incidents/accidents

Trier par date d'ajoutTrier par date d'accident

10 novembre 2016
Russie : Novovoronezh : arrêt d’urgence du réacteur n°6 suite à une forte explosion et perte de la génération d’électricité
Selon les autorités, le problème se serait limité à la partie des bâtiments de l’alternateur mais, comme sur tous les réacteurs au monde, que ce soit par la perte instantanée de courant ou la chute brutale de la pression de vapeur, un impact sur cette partie de l’installation peut toujours avoir des (...)
31 octobre 2016
Etats-Unis : Waterford : lâché intempestif dans l’environnement d’eau contaminée en tritium via le bassin d’orage
La déclaration "volontaire et informelle" effectuée auprès du ministère (LDEQ) et du Centre d’intervention d’urgence concerne un rejet estimé à 571 litres d’eau contaminée en tritium. L’activité aurait été de 8,2 10E-3 µCi/l (Soit 303 Bq/l). L’écoulement a duré 5 minutes le temps que les pompes soient (...)
31 octobre 2016
Etats-Unis : Quad Cities : injection de refroidissement à haute pression indisponible
Lors d’une ronde de routine, une fuite dite "mineure" à travers une paroi murale a été identifié. La source provenait de la vanne de vidange de la canalisation de vapeur du circuit d’injection de sécurité. Selon les termes de l’autorité nucléaire américaine, le circuit reste disponible mais non (...)
28 octobre 2016
Etats-Unis : Cooper : système de refroidissement durant la phase d’arrêt inutilisable
Lors d’une opération de maintenance, un choc sur un relais en a enclenché mécaniquement un autre a proximité qui a commandé la fermeture d’une vanne. Cette vanne a fait tomber la pompe d’extraction de chaleur résiduelle du réacteur qui est alors passé en convection naturelle. Type : Fukuchima 1 (BWR (...)
30 septembre 2016
France : Cruas : erreur d’affichage du niveau d’eau dans la piscine du bâtiment réacteur n°3
Le remplissage en eau borée du bâtiment réacteur est fondamental pour limiter l’exposition des travailleurs dans ce bâtiment lors de l’ouverture de cuve pour transfert de combustible. Une erreur d’ouverture de vanne, 14 jours plus tôt, a entrainé un décalage entre l’affichage du niveau réel d’eau de la (...)
16 septembre 2016
Etats-Unis : Davis Besse : mauvais alignement de bus électriques essentiels lors du démarrage du réacteur
Lors de ce démarrage, deux bus étaient alimentés par le transformateur d’arrêt alors qu’ils auraient du l’être par celui de démarrage... avec la perte de ces bus, le réacteur perdait des fonctions de sécurité essentielles. 36 minutes après la découverte de l’erreur, les lignes d’alimentation des bus ont (...)
15 septembre 2016
Etats-unis : Comanche Peak : dégradation potentielle d’éléments de pompes du système de refroidissement d’urgence du cœur
...et malgré les problèmes, les deux réacteurs tournent à pleine puissance ! Lors d’un examen des dossiers de qualité du système de refroidissement d’urgence du cœur (ECCS) de l’unité 1, le joint d’étanchéité de la pompe de refoulement avait une membrane en téflon (PTFE). Un examen plus approfondi a montré (...)
Image / illustration
11 septembre 2016
France : Cruas : Indisponibilité du système de blocage en insertion des grappes de régulation de la température
Alors que le système pris en défaut concerne un élément fondamental pour la sécurité du réacteur, la traduction de l’incident par l’ASN ci-dessous est sibylline. Pourtant, chaque écart de réglage d’un pas sur les barres de contrôle représente un écart de millions de watts thermiques. Il aura fallu trois (...)
10 septembre 2016
Etats-Unis : Davis Besse : arrêt du réacteur suite à une disjonction d’un générateur de vapeur principal
Suite à l’arrêt, le système de contrôle de rupture d’alimentation de vapeur a été activé suite à l’atteinte d’un niveau élevé dans le Générateur de vapeur 1. L’origine des problèmes est en cours de recherche. Le réacteur est à l’arrêt (en mode 3) et le refroidissement assuré par les soupapes qui déchargent la (...)
9 septembre 2016
Etats-Unis : Pilgrim : fuite d’hydrogène supérieure à 3,7 kg
La fuite d’hydrogène s’est produite sur le système de refroidissement de l’alternateur. Selon la NRC, la pression de l’hydrogène a été rétablie à sa valeur normale avec un alternateur remis en fonctionnement sécurisé et stable. Le problème aurait été déclaré aux services de sécurité incendie conformément (...)



Thèmes
Incidents / Accidents