Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

EPR

<< Projets et sites nucléaires

Nos dossiers et analyses
Un réacteur entièrement informatisé : complexe et vulnérable
En 2009, les autorités de sûreté nucléaire de Finlande, de France et du Royaume-Uni ont publié une position commune exprimant leurs extrêmes réserves sur le système numérique de contrôle-commande (SNCC) du réacteur EPR , "qui incarne ainsi l’abandon systématique du pilotage analogique câblé" . Un (...)
Nos dossiers et analyses
Plus de puissance, plus de combustible, plus de plutonium = plus de danger
L’EPR est d’une puissance théorique de 1650 MW, inégalée à ce jour, qui en fait le réacteur nucléaire le plus puissant au monde ; le cœur du réacteur comporterait ainsi 241 assemblages combustibles au lieu de 205 pour les 4 réacteurs de 1450 MW du palier N4, ou 157 seulement pour les nombreux réacteurs (...)
Nos dossiers et analyses
L’EPR ne résisterait pas à la chute d’un avion de ligne
En 2006, le Réseau "Sortir du nucléaire" rendait public un document "confidentiel défense" qui témoignait que la conception de l’EPR, et notamment le dimensionnement de sa "bunkérisation", n’a été faite qu’en tenant compte du risque de crash d’un avion militaire. Or, de toute évidence, la masse et le (...)
Nos dossiers et analyses
Soupapes de sûreté : "une régression" selon l’IRSN
En décembre 2014 puis juin 2015 , la presse révèle un (nouveau) problème de conception sérieux sur un système de sûreté de l’EPR, les soupapes de sûreté du pressuriseur. Chacune de ces soupapes a deux fonctions : d’une part, elle doit pouvoir être ouverte pour relâcher de la vapeur en cas de besoin afin (...)
Nos dossiers et analyses
Un risque avéré d’accident grave par éjection des grappes de contrôle
Au cours de l’année 2010, le Réseau "Sortir du nucléaire" a rendu publics plusieurs documents confidentiels qui jettent une lumière crue sur une accumulation de défauts de conception d’un dispositif crucial pour la sûreté du réacteur EPR, les grappes de contrôle. Les grappes de contrôle servent à (...)
Nos dossiers et analyses
Le récupérateur de corium : ce qui est sûr, c’est le risque
Areva n’a eu de cesse, dès les années 1990, de présenter l’EPR comme le réacteur nucléaire "le plus sûr du monde", arguant en particulier de la présence d’une double enceinte en béton, de quatre systèmes de sauvegarde redondants (dont deux bunkerisés), ainsi que d’un "récupérateur de corium" situé sous la (...)
Nos dossiers et analyses
Une conception qui date d’avant Fukushima
En 2005, la DGSNR (Direction Générale de la Sûreté Nucléaire et de la Radioprotection) déclarait que si l’EPR n’était pas construit prochainement, il faudrait revoir les objectifs de sûreté parce qu’ils avaient été fixés 10 ans en arrière . Plus de 10 ans après, la construction de l’EPR de Flamanville n’est (...)
Nos dossiers et analyses
L’EPR "n’est pas un produit industriellement mature"
Dans leur note interne révélée par Médiapart en mars 2016, d’anonymes ingénieurs EDF écrivent : "l’EPR dans son état actuel n’est pas un produit industriellement mature […] il est apparu, au fil de la construction de l’EPR de Flamanville 3, que la conception initiale du modèle EPR initial était entachée de (...)
Nos dossiers et analyses
Un réacteur construit pour... savoir construire des réacteurs !
En 2001, le rapport sur la programmation pluriannuelle des investissements pour la production d’électricité (PPI) reconnaissait explicitement que "le parc nucléaire existant est suffisant pour répondre à la demande" et que "cette situation perdurera jusqu’en 2010. Il n’y a donc pas de besoin de mise (...)
Nos dossiers et analyses
Un réacteur "européen" très franco-français...
"European Pressurized Reactor", le réacteur européen à eau pressurisée : ce nom en témoigne, les ambitions initiales étaient élevées. Il s’agissait rien moins que de mettre sur le marché le premier réacteur nucléaire "de 3e génération" et d’en faire le modèle leader en Europe et sur le marché mondial. (...)
Nos communiqués de presse
Rapport d’audit sur l’EPR : une mise en scène pour masquer la poursuite de la fuite en avant ? - 28 octobre 2019 La construction de 6 EPR est déjà actée ! Sans aucune décision démocratique, le gouvernement a donné à EDF une lettre de mission pour poursuivre sa fuite en avant - 14 octobre 2019 De nouvelles pièces destinées à l’EPR de Flamanville abusivement déclarées conformes ! Le Réseau “Sortir du nucléaire“ et Greenpeace France portent plainte contre EDF - 24 juillet 2019 La cuve de l’EPR ne doit pas être mise en service ! Audience au Conseil d’État le 3 juillet 2019 - 2 juillet 2019 Soudures défectueuses de l’EPR de Flamanville : il faut tirer les conclusions du comportement d’EDF et abandonner le chantier ! - 20 juin 2019

Revue de presse
Réacteur EPR de Flamanville : EDF reconnaît un retard supplémentaire - 4 juillet 2018 First EPR nuclear reactor goes on stream in China - 1er juillet 2018 Le réacteur EPR de Taishan connecté au réseau, une première mondiale - 29 juin 2018 EDF and GE sign strategic deal for six EPRs in India - 28 juin 2018 Start-up of Finnish EPR put back four months - 15 juin 2018

Thèmes
Alternatives et sortie du nucléaire Luttes et actions Risques et accidents Tchernobyl et Fukushima Nucléaire et démocratie Politique énergétique Nucléaire et économie Nucléaire et santé Nucléaire et climat Nucléaire militaire Déchets radioactifs Uranium et mines Transports radioactifs Travailleurs du nucléaire Projets et sites nucléaires

Installations
Areva Belleville Blayais Brennilis Bugey Bure Cattenom CEA Cadarache CEA Fontenay CEA Grenoble CEA Valduc Centraco Chinon Chooz B CIS BIO Civaux Comurhex Malvési Comurhex Pierrelatte Corrèze Creuse Creys-Malville Cronenbourg Cruas CSA CSM Dampierre-en-Burly EDF Europe FBFC Fessenheim Flamanville Ganil Golfech Gravelines Haute-Vienne ILL Ionisos Pouzauges Ionisos Sablé sur Sarthe ITER La Hague Lodève Lozère Marcoule Melox Ministère de l’Ecologie Nogent Paluel Penly Saclay Saint-Alban Saint-Laurent SICN Somanu Transports Tricastin Unitech Joinville