Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Octobre 2014/décembre 2015 : Campagne de l’ACRO de cartographie de la contamination au césium 137

20 janvier 2015 |




En 2016, trente années se seront écoulées depuis l’accident de Tchernobyl, soit l’équivalent d’une période radioactive du césium-137. La catastrophe continue. En 30 ans, la radioactivité du césium-137, qui a contaminé une grande partie de l’Europe, dont la France, doit avoir diminué de moitié par rapport à 1986. Elle est loin d’avoir disparu, d’autant qu’elle a migré dans l’environnement.

Quelles activités trouve-t-on encore aujourd’hui dans notre environnement ? Les denrées contaminées sont-elles les mêmes qu’en 1986 ?

Pour tenter de répondre à ces questions, l’ACRO (Association de Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest) souhaite dresser une cartographie de la contamination en césium-137 encore présente en France et en Europe. Pour cela, elle organise une grande campagne de prélèvements sur l’ensemble du territoire, entre octobre 2014 et décembre 2015.

L’ACRO lance un appel à tous les préleveurs volontaires qui souhaitent participer à la réalisation de ce bilan 30 ans après le passage du nuage de Tchernobyl, pour l’aider à collecter des échantillons variés. À noter que l’ACRO prend en charge l’ensemble des analyses de radioactivité.

Pour plus d’info et pour participer : http://tchernobyl30.eu.org

En 2016, trente années se seront écoulées depuis l’accident de Tchernobyl, soit l’équivalent d’une période radioactive du césium-137. La catastrophe continue. En 30 ans, la radioactivité du césium-137, qui a contaminé une grande partie de l’Europe, dont la France, doit avoir diminué de moitié par rapport à 1986. Elle est loin d’avoir disparu, d’autant qu’elle a migré dans l’environnement.

Quelles activités trouve-t-on encore aujourd’hui dans notre environnement ? Les denrées contaminées sont-elles les mêmes qu’en 1986 ?

Pour tenter de répondre à ces questions, l’ACRO (Association de Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest) souhaite dresser une cartographie de la contamination en césium-137 encore présente en France et en Europe. Pour cela, elle organise une grande campagne de prélèvements sur l’ensemble du territoire, entre octobre 2014 et décembre 2015.

L’ACRO lance un appel à tous les préleveurs volontaires qui souhaitent participer à la réalisation de ce bilan 30 ans après le passage du nuage de Tchernobyl, pour l’aider à collecter des échantillons variés. À noter que l’ACRO prend en charge l’ensemble des analyses de radioactivité.

Pour plus d’info et pour participer : http://tchernobyl30.eu.org



Thèmes
Pollution radioactive