Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Retour sur les actions pour les 5 ans de Fukushima / 30 ans de Tchernobyl

30 avril 2016 |




Paris le 11 mars 2016 - place de la République

Minute de silence :

place de la République (photo Annie Lahmer)

Paris le 12 mars 2016 - place de la République

Strasbourg 11 mars 2016

Strasbourg distribution de riz en provenance de Fukushima - (Source 20 minutes)

Devant la gare :

Source : Christo Miche


Grenoble le 28 mars inauguration des 12 jours de réflexion

30 ans après le début de la catastrophe de Tchernobyl et 5 ans après le début de celle de Fukushima, les collectifs Sortir du nucléaire 38 et IndependentWHO ont organisé un évènement multi facettes. La manifestation a officiellement été lancée ce jeudi 24 mars avec l’inauguration de l’exposition "TCHERNOBYL, FUKUSHIMA…" à l’ancien Musée de Peinture de Grenoble en présence de la députée européenne EELV Michèle Rivasi. Une inauguration précédée d’un défilé tout en jaune parti de la Place Victor Hugo jusqu’à l’expo pour son vernissage.


Embrun - le 22 avril 2016

Ce vendredi 22 avril, 80 personnes étaient présentes à la conférence sur la transition énergétique organisée à Embrun par la Société Alpine de Protection de la Nature et Sortir Du Nucléaire-05.
Emmanuel Rauzier, membre de l’association négaWatt, a exposé le scénario élaboré par un groupe de spécialistes en énergies pour une sortie du nucléaire à court terme et un basculement vers les énergies renouvelables.
Après quelques échanges avec le public, plusieurs acteurs locaux de la transition énergétique sont venus présenter leurs actions : Énercoop (fournisseur d’électricité verte qui regroupe déjà 30,000 abonnés), ERdG (coopérative citoyenne de production d’électricité renouvelable du Gapençais), Énergie partagée (financeur de projets d’énergies citoyennes ; une quarantaine de projets déjà financés), Énergies collectives (coopérative citoyenne de l’Embrunais, qui vient de réaliser un court métrage en collaboration avec une école d’Embrun, et va équiper 6 toitures en photovoltaïque d’ici l’été 2016).
Devant le succès rencontré par cette première soirée, les organisateurs envisagent d’organiser des conférences identiques à Gap et dans l’ouest du département.
 
Emmanuel Rauzier sera ce samedi soir à la MJC de Briançon pour exposer le travail réalisé par négaWatt. Il sera suivi par d’autres acteurs locaux de la transition énergétique : le territoire Tepos, le CPIE, Enercoop et la Sem SEVE.

Yann pour SDN 05 / association IDAE.


Briançon - le 23 avril 2016

Ce samedi, 60 personnes étaient réunies à la MJC de Briançon pour une conférence sur la transition énergétique, proposée par la Société Alpine de Protection de la Nature et Sortir Du Nucléaire 05.
Emmanuel Rauzier, professeur d’université spécialisé dans le domaine de l’énergie, a présenté le scénario établi par les membres de l’association négaWatt pour accélérer la sortie du nucléaire et basculer vers une production d’énergies 100% renouvelables.
Ce scénario, rédigé en 2011, va être actualisé d’ici peu grâce à un financement participatif qui a rassemblé 40,000 euros en un mois, via internet.
Après sa conférence, Pierre Leroy, maire de Puy St André, a présenté le Territoire à Energie Positive (Tepos, ou Tepcv) du pays Briançonnais, tandis que d’autres intervenants ont présenté le fournisseur d’électricité verte Enercoop, la société de production d’électricité citoyenne SEVE (soleil, eau, vent, énergie), ou encore le CPIE (point info énergie).
 
Au total, les deux conférences sur la transition énergétique d’Embrun et Briançon ont réuni 140 personnes sur deux soirs, et les discussions se sont prolongées chaque soir jusqu’à 23 h 30 ; une nouvelle preuve de l’intérêt des haut-alpins pour les questions énergétiques : il existe à ce jour 3 territoires à énergie positive dans le département (Gapençais, Briançonnais, Durance), 6 sociétés citoyennes de production d’énergie renouvelables, sans oublier les luttes contre les lignes THT en Haute-Durance.
 
Devant ce succès, la SAPN et SDN 05 envisagent d’organiser d’autres conférences similaires dans l’ouest du département.

Yann pour SDN 05 / association IDAE.


Lyon - le 23 avril 2016

Nous étions une quinzaine, RASN et Greenpeace Lyon, devant l’ex lieu du Consulat d’Ukraine où nous avons fixé la banderole « Tchernobyl : 30 ans, plus que 999 970… », et déposé des fleurs.
 
Ensuite, Place Valmy où nous avons installé les banderoles « sur la proximité de la centrale du Bugey », et « Tchernobyl, Fukushima plus jamais ça », ainsi que distribué les tracts sur Tchernobyl et Fukushima, « Energie nucléaire, nous pouvons dire non…. » et 350 tract préparé pour l’occasion. Beaucoup de piétons sensibles au problème du nucléaire, et quelques nouveaux consommateurs chez Enercoop ! Malheureusement, du fait que la pluie n’a pas cessé nous avons plié à 13 h environ ».
 
Puis à Villeurbanne, une quinzaine de militants anti-nucléaire, membres d’Europe Ecologie-Les Verts et du Réseau Sortir du nucléaire, ont investi le rond-point Charles-de-Gaulle, ce samedi entre 15 et 17 heures. D’autres militants avaient fait de même quelques heures plus tôt à Lyon. Il s’agissait de marquer deux tristes anniversaires : les catastrophes de Tchernobyl il y a trente ans et de Fukushima il y a cinq ans. Mais aussi de rappeler que la sortie du nucléaire permettrait « la création de plus de 500 000 emplois non délocalisables, la baisse du coût de l’électricité, la sécurité et l’autonomie énergétique de la France.

Franceline - Rhône Alpes Sans Nucléaire


Aubagne - le 26 avril 2016


Rouen - le 27 avril 2016


Paris le 11 mars 2016 - place de la République

Minute de silence :

place de la République (photo Annie Lahmer)

Paris le 12 mars 2016 - place de la République

Strasbourg 11 mars 2016

Strasbourg distribution de riz en provenance de Fukushima - (Source 20 minutes)

Devant la gare :

Source : Christo Miche


Grenoble le 28 mars inauguration des 12 jours de réflexion

30 ans après le début de la catastrophe de Tchernobyl et 5 ans après le début de celle de Fukushima, les collectifs Sortir du nucléaire 38 et IndependentWHO ont organisé un évènement multi facettes. La manifestation a officiellement été lancée ce jeudi 24 mars avec l’inauguration de l’exposition "TCHERNOBYL, FUKUSHIMA…" à l’ancien Musée de Peinture de Grenoble en présence de la députée européenne EELV Michèle Rivasi. Une inauguration précédée d’un défilé tout en jaune parti de la Place Victor Hugo jusqu’à l’expo pour son vernissage.


Embrun - le 22 avril 2016

Ce vendredi 22 avril, 80 personnes étaient présentes à la conférence sur la transition énergétique organisée à Embrun par la Société Alpine de Protection de la Nature et Sortir Du Nucléaire-05.
Emmanuel Rauzier, membre de l’association négaWatt, a exposé le scénario élaboré par un groupe de spécialistes en énergies pour une sortie du nucléaire à court terme et un basculement vers les énergies renouvelables.
Après quelques échanges avec le public, plusieurs acteurs locaux de la transition énergétique sont venus présenter leurs actions : Énercoop (fournisseur d’électricité verte qui regroupe déjà 30,000 abonnés), ERdG (coopérative citoyenne de production d’électricité renouvelable du Gapençais), Énergie partagée (financeur de projets d’énergies citoyennes ; une quarantaine de projets déjà financés), Énergies collectives (coopérative citoyenne de l’Embrunais, qui vient de réaliser un court métrage en collaboration avec une école d’Embrun, et va équiper 6 toitures en photovoltaïque d’ici l’été 2016).
Devant le succès rencontré par cette première soirée, les organisateurs envisagent d’organiser des conférences identiques à Gap et dans l’ouest du département.
 
Emmanuel Rauzier sera ce samedi soir à la MJC de Briançon pour exposer le travail réalisé par négaWatt. Il sera suivi par d’autres acteurs locaux de la transition énergétique : le territoire Tepos, le CPIE, Enercoop et la Sem SEVE.

Yann pour SDN 05 / association IDAE.


Briançon - le 23 avril 2016

Ce samedi, 60 personnes étaient réunies à la MJC de Briançon pour une conférence sur la transition énergétique, proposée par la Société Alpine de Protection de la Nature et Sortir Du Nucléaire 05.
Emmanuel Rauzier, professeur d’université spécialisé dans le domaine de l’énergie, a présenté le scénario établi par les membres de l’association négaWatt pour accélérer la sortie du nucléaire et basculer vers une production d’énergies 100% renouvelables.
Ce scénario, rédigé en 2011, va être actualisé d’ici peu grâce à un financement participatif qui a rassemblé 40,000 euros en un mois, via internet.
Après sa conférence, Pierre Leroy, maire de Puy St André, a présenté le Territoire à Energie Positive (Tepos, ou Tepcv) du pays Briançonnais, tandis que d’autres intervenants ont présenté le fournisseur d’électricité verte Enercoop, la société de production d’électricité citoyenne SEVE (soleil, eau, vent, énergie), ou encore le CPIE (point info énergie).
 
Au total, les deux conférences sur la transition énergétique d’Embrun et Briançon ont réuni 140 personnes sur deux soirs, et les discussions se sont prolongées chaque soir jusqu’à 23 h 30 ; une nouvelle preuve de l’intérêt des haut-alpins pour les questions énergétiques : il existe à ce jour 3 territoires à énergie positive dans le département (Gapençais, Briançonnais, Durance), 6 sociétés citoyennes de production d’énergie renouvelables, sans oublier les luttes contre les lignes THT en Haute-Durance.
 
Devant ce succès, la SAPN et SDN 05 envisagent d’organiser d’autres conférences similaires dans l’ouest du département.

Yann pour SDN 05 / association IDAE.


Lyon - le 23 avril 2016

Nous étions une quinzaine, RASN et Greenpeace Lyon, devant l’ex lieu du Consulat d’Ukraine où nous avons fixé la banderole « Tchernobyl : 30 ans, plus que 999 970… », et déposé des fleurs.
 
Ensuite, Place Valmy où nous avons installé les banderoles « sur la proximité de la centrale du Bugey », et « Tchernobyl, Fukushima plus jamais ça », ainsi que distribué les tracts sur Tchernobyl et Fukushima, « Energie nucléaire, nous pouvons dire non…. » et 350 tract préparé pour l’occasion. Beaucoup de piétons sensibles au problème du nucléaire, et quelques nouveaux consommateurs chez Enercoop ! Malheureusement, du fait que la pluie n’a pas cessé nous avons plié à 13 h environ ».
 
Puis à Villeurbanne, une quinzaine de militants anti-nucléaire, membres d’Europe Ecologie-Les Verts et du Réseau Sortir du nucléaire, ont investi le rond-point Charles-de-Gaulle, ce samedi entre 15 et 17 heures. D’autres militants avaient fait de même quelques heures plus tôt à Lyon. Il s’agissait de marquer deux tristes anniversaires : les catastrophes de Tchernobyl il y a trente ans et de Fukushima il y a cinq ans. Mais aussi de rappeler que la sortie du nucléaire permettrait « la création de plus de 500 000 emplois non délocalisables, la baisse du coût de l’électricité, la sécurité et l’autonomie énergétique de la France.

Franceline - Rhône Alpes Sans Nucléaire


Aubagne - le 26 avril 2016


Rouen - le 27 avril 2016