Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Communiqué du Collectif dunkerquois "Sortir du nucléaire"

Tchernobyl Day 2020 - Hommage aux liquidateurs

26 avril 2020 |




Dans la nuit du 26 avril 1986 et dans les mois qui suivirent, un million d’hommes, appelés « liquidateurs », ont été lancés contre le réacteur de Tchernobyl en feu pour éteindre l’incendie, pour recouvrir les ruines de la centrale explosée par un sarcophage, improvisé en conditions de radioactivité terrifiante, et pour effacer les conséquences de la catastrophe partout : à la centrale, dans les villages, sur les routes, dans les champs. Ils ont combattu les radionucléides à mains nues, avec des pelles et des jets d’eau ! Des dizaines de milliers sont morts et continuent de mourir.

À l’occasion du 34ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, le Collectif dunkerquois « Sortir du nucléaire » souhaite rendre hommage aux milliers de victimes du plus grave accident industriel de l’histoire, ainsi qu’à toutes les victimes anonymes de l’atome.

Cette opération a pour but de rappeler que, 33 ans plus tard, la catastrophe de Tchernobyl est toujours d’actualité. Et qu’elle le restera encore, hélas, pendant des siècles. Si le lobby nucléaire et les élus qui le soutiennent prétendent que, 34 ans après, Tchernobyl est désormais de l’histoire ancienne, on peut penser, au contraire, qu’il ne faut surtout pas oublier ce drame. Parce qu’il s’est reproduit à Fukushima et qu’il a toutes les chances de se reproduire encore ailleurs tant qu’une seule centrale sera en fonctionnement quelque part sur la planète.

Parce que, loin d’être une affaire classée, la catastrophe de Tchernobyl voit ses conséquences sanitaires s’aggraver d’année en année, avec son lot de cancers chez les adultes et les enfants, et de malformations parmi les générations suivantes, où la radioactivité a causé des mutations génétiques.

Il est temps d’investir massivement dans les énergies renouvelables, présentes partout dans le monde, et porteuses d’indépendance énergétique et de paix, pour hâter la fermeture des centrales nucléaires qui produisent de l’énergie chère et dangereuse. Et il est temps aussi de réduire encore notre consommation d’énergie électrique.

Membres du Collectif

ADELE, ADELFA, Amis de la Terre, ATTAC Flandre, Europe Ecologie-Les Verts Flandre Maritime, Groupe Non-Violent Louis Lecoin, Houtland Nature, NPA, Parti de Gauche

Pour aller plus loin : www.enfants-tchernobyl-belarus.org

Dans la nuit du 26 avril 1986 et dans les mois qui suivirent, un million d’hommes, appelés « liquidateurs », ont été lancés contre le réacteur de Tchernobyl en feu pour éteindre l’incendie, pour recouvrir les ruines de la centrale explosée par un sarcophage, improvisé en conditions de radioactivité terrifiante, et pour effacer les conséquences de la catastrophe partout : à la centrale, dans les villages, sur les routes, dans les champs. Ils ont combattu les radionucléides à mains nues, avec des pelles et des jets d’eau ! Des dizaines de milliers sont morts et continuent de mourir.

À l’occasion du 34ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, le Collectif dunkerquois « Sortir du nucléaire » souhaite rendre hommage aux milliers de victimes du plus grave accident industriel de l’histoire, ainsi qu’à toutes les victimes anonymes de l’atome.

Cette opération a pour but de rappeler que, 33 ans plus tard, la catastrophe de Tchernobyl est toujours d’actualité. Et qu’elle le restera encore, hélas, pendant des siècles. Si le lobby nucléaire et les élus qui le soutiennent prétendent que, 34 ans après, Tchernobyl est désormais de l’histoire ancienne, on peut penser, au contraire, qu’il ne faut surtout pas oublier ce drame. Parce qu’il s’est reproduit à Fukushima et qu’il a toutes les chances de se reproduire encore ailleurs tant qu’une seule centrale sera en fonctionnement quelque part sur la planète.

Parce que, loin d’être une affaire classée, la catastrophe de Tchernobyl voit ses conséquences sanitaires s’aggraver d’année en année, avec son lot de cancers chez les adultes et les enfants, et de malformations parmi les générations suivantes, où la radioactivité a causé des mutations génétiques.

Il est temps d’investir massivement dans les énergies renouvelables, présentes partout dans le monde, et porteuses d’indépendance énergétique et de paix, pour hâter la fermeture des centrales nucléaires qui produisent de l’énergie chère et dangereuse. Et il est temps aussi de réduire encore notre consommation d’énergie électrique.

Membres du Collectif

ADELE, ADELFA, Amis de la Terre, ATTAC Flandre, Europe Ecologie-Les Verts Flandre Maritime, Groupe Non-Violent Louis Lecoin, Houtland Nature, NPA, Parti de Gauche

Pour aller plus loin : www.enfants-tchernobyl-belarus.org



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don

Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires