Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Projets artistiques antinucléaires cherchent coproducteurs citoyens !

24 mai 2016 |




"Jusqu’ici tout va bien" : un documentaire d’anticipation et une expo photo

"Jusqu’ici tout va bien" est la réunion de deux projets artistiques complémentaires. La réalisatrice Christina Firmino commence à tourner "La catastrophe", un documentaire d’anticipation pour mettre en lumière ce que pourraient être les conséquences d’une catastrophe nucléaire en France, qui surviendrait en 2018 sur le réacteur n°1 du Tricastin.

En parallèle, Romain Étienne, photographe, va à la rencontre de militants, travailleurs et riverains des installations nucléaires, pour en tirer "Nucleos", une exposition sur la chaîne de production de l’électricité nucléaire et les risques nucléaires aujourd’hui, en mêlant images et entretiens.


"Réquiem postnucléaire" : une création musicale photovoltaïque

Il ne reste plus que quelques jours pour participer à la campagne de financement participatif du projet, avant sa clôture le 31 mai ! *

Réquiem postnucléaire est une oeuvre musicale pour orchestre symphonique, synthétiseur minimoog, programmation, orgue, percussions, guitares électriques, choeur et guitares slide. Elle intègre des paroles en plusieurs langues (médias, politiques, victimes...) concernant Three Miles Island, Tchernobyl, Fukushima. Réquiem postnucléaire est en plus une oeuvre produite grâce au soleil : la maisonnette du compositeur, Jim Petit, n’est reliée ni au réseau électrique ni au réseau d’eau. L’électricité nécessaire pour sa création musicale est produite par une petite unité photovoltaïque.

* Jusqu’au 31 mai et après cette date, vous pouvez aussi soutenir le projet par chèque (à l’ordre d’Artotusi) en envoyant votre contribution à Artotusi/Jim Petit, rue Erbersch, 68380 Mittlach.

"Jusqu’ici tout va bien" : un documentaire d’anticipation et une expo photo

"Jusqu’ici tout va bien" est la réunion de deux projets artistiques complémentaires. La réalisatrice Christina Firmino commence à tourner "La catastrophe", un documentaire d’anticipation pour mettre en lumière ce que pourraient être les conséquences d’une catastrophe nucléaire en France, qui surviendrait en 2018 sur le réacteur n°1 du Tricastin.

En parallèle, Romain Étienne, photographe, va à la rencontre de militants, travailleurs et riverains des installations nucléaires, pour en tirer "Nucleos", une exposition sur la chaîne de production de l’électricité nucléaire et les risques nucléaires aujourd’hui, en mêlant images et entretiens.


"Réquiem postnucléaire" : une création musicale photovoltaïque

Il ne reste plus que quelques jours pour participer à la campagne de financement participatif du projet, avant sa clôture le 31 mai ! *

Réquiem postnucléaire est une oeuvre musicale pour orchestre symphonique, synthétiseur minimoog, programmation, orgue, percussions, guitares électriques, choeur et guitares slide. Elle intègre des paroles en plusieurs langues (médias, politiques, victimes...) concernant Three Miles Island, Tchernobyl, Fukushima. Réquiem postnucléaire est en plus une oeuvre produite grâce au soleil : la maisonnette du compositeur, Jim Petit, n’est reliée ni au réseau électrique ni au réseau d’eau. L’électricité nécessaire pour sa création musicale est produite par une petite unité photovoltaïque.

* Jusqu’au 31 mai et après cette date, vous pouvez aussi soutenir le projet par chèque (à l’ordre d’Artotusi) en envoyant votre contribution à Artotusi/Jim Petit, rue Erbersch, 68380 Mittlach.