Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Nos dossiers et analyses


Analyse | 16 septembre 2015
Depuis Hiroshima : révisionnisme et falsification nucléaire

Le 6 août 1945, une seule bombe réduisait en cendres la ville d’Hiroshima. L’opération se poursuivait trois jours plus tard sur Nagasaki. Selon les chiffres officiels, d’origine américaine et répétés par des générations d’historiens, les deux bombardements auraient fait dans l’instant et dans les heures qui suivirent environ 230 000 victimes, carbonisées par le feu nucléaire. En fait, des archives récemment ouvertes, révèlent le caractère arbitraire et minimal de ces chiffres. De plus, le ciblage d’Hiroshima prenait prétexte d’une ville clé de l’industrie d’armement japonaise, ce qui n’était pas le cas, mais les dirigeants américains pouvaient ainsi justifier la thèse d’une capitulation rapide du Japon. Du côté japonais, Hiroshima et Nagasaki allaient faire d’un empire militariste et colonial – réalité très longtemps occultée par le discours officiel – un peuple victime de l’arme nucléaire, ambassadeur d’un monde débarrassé de la menace atomique. Il ne s’agit pas là de nier l’horreur et la souffrance des survivants – les hibakusha – et encore moins leur engagement courageux pour dénoncer les préparatifs d’une guerre nucléaire et pour leur soutien aux victimes des essais nucléaires.

Analyse | 16 septembre 2015
Désarmement nucléaire : la balle est dans notre camp

70 ans après l’utilisation de l’arme nucléaire au-dessus des villes de Hiroshima (6 août 1945) et trois jours plus tard de Nagasaki, 45 ans après l’engagement pris de négocier "de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire" (article VI du Traité de non-prolifération nucléaire, TNP), l’exigence du désarmement nucléaire est à nouveau au cœur de l’agenda politique international.

Dossier | 18 août 2015
Fukushima
La catastrophe de Fukushima dure depuis quatre ans maintenant. Nos pensées vont aux victimes actuelles et futures de la contamination, qui subissent à la fois les ravages de la radioactivité et la chape de plomb de la censure.
Analyse | 3 août 2015
EDF cache des rejets chimiques

Alors que le rapport annuel 2014 de Saint-Laurent-des-Eaux fait état d’un événement de « Dépassement de la limite réglementaire de la substance matières en suspension – prélèvement de janvier 2014 » déclaré le 7 février, un document confidentiel interne d’EDF témoigne d’un autre dépassement des limites réglementaires en 2014, dépassement dont il n’est nullement fait état dans le rapport annuel de la centrale...

Analyse | 31 juillet 2015
Areva : fuite en avant malgré la faillite

Proche de la banqueroute, Areva va voir son activité réacteurs reprise en partie par EDF... Au risque de faire payer la facture aux contribuables, aux consommateurs et aux travailleurs du nucléaire.

Analyse | 16 juillet 2015
Centrales nucléaires : des fuites et rejets en pagaille
À entendre EDF, une centrale nucléaire ne rejetterait que de la vapeur d’eau. Mais la blancheur trompeuse des nuages sortant des tours de refroidissement ne doit pas faire illusion. Cette propreté apparente occulte de nombreuses fuites et rejets, accidentels ou autorisés, de produits chimiques (...)
Analyse | 8 juillet 2015
Travail dissimulé sur le chantier de l’EPR : Bouygues et ses sous-traitants en procès pour leurs pratiques de maquignon !

Mars 2015, Bouygues et plusieurs de ses sous-traitants comparaissaient devant le Tribunal correctionnel de Cherbourg pour travail dissimulé au sujet de 460 ouvriers roumains et polonais.

Dossier | 30 juin 2015
Non aux biens de consommation radioactifs !
Année après année, les autorités sanitaires tentent de nous imposer des taux de radioactivité de plus en plus conséquents dans des biens de consommation quotidiens ou dans des matériaux de construction. Ces méthodes peu scrupuleuses peuvent permettre à l’industrie nucléaire de diluer des déchets (...)
Analyse | 30 juin 2015
Narbonne, cité nucléaire
Longtemps méconnue, l’usine Areva-Comurhex de Malvési, à Narbonne, est la porte d’entrée du nucléaire français et d’un quart de l’uranium utilisé dans le monde. Depuis deux ans, les groupes et militant-e-s du Réseau font monter la pression sur l’exploitant et se mobilisent pour mettre fin au secret qui (...)
Analyse | 30 juin 2015
Leucémies infantiles près des centrales nucléaires
Ian Fairlie (www.ianfairlie.org) est consultant indépendant spécialiste des questions de contamination radioactive de l’environnement. En 2013, il a publié dans le Journal of Environmental Radioactivity une synthèse tentant d’expliquer les fortes hausses de cancers et de leucémies infantiles (...)