Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Flamanville : Incidents et difficultés récurrentes, le directeur du site nucléaire convoqué par l’ASN




18 juillet 2019


Manque de maitrise des gestes techniques, erreurs de maintenance, défauts de surveillance des prestataires, mauvaise qualité des documents, nombre élevé d’incidents... le 18 juillet 2019, le directeur de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche) a été convoqué et auditionné par l’Autorité de sûreté nucléaire. Soulignant les difficultés récurrentes sur le site depuis mi 2018, celle-ci attend pour fin août un plan d’action afin de renforcer la maitrise et le contrôle des activités d’exploitation.


Et en effet : plus d’un an pour découvrir une erreur de maintenance sur un circuit essentiel en cas d’accident, erreur de réglage sur le système de contrôle volumétrique et chimique du réacteur 1 détectée 3 mois plus tard, écarts à répétition pendant l’arrêt pour visite décennale du réacteur 1, erreur dans le paramétrage du système qui mesure la radioactivité des générateurs de vapeur, contamination interne de 3 travailleurs après une intervention dans le bâtiment des auxiliaires nucléaires.... et tout ça en moins de 5 mois. "Replacer au premier plan les enjeux de la sûreté" semble donc en effet urgent et plus que nécessaire sur le site nucléaire.

Ce que dit l’ASN :

Flamanville 1 et 2 : l’ASN demande un plan d’action visant à renforcer la maîtrise et le contrôle des activités d’exploitation

Publié le 18/07/2019

Le 4 juillet 2019, le directeur général de l’ASN a convoqué le directeur de la centrale nucléaire de Flamanville à la suite des difficultés rencontrées sur cette centrale depuis mi-2018. Après l’avoir auditionné, l’ASN a demandé au directeur de la centrale de transmettre d’ici la fin du mois d’août un plan d’action visant à renforcer la maîtrise et le contrôle des activités d’exploitation.

L’ASN constate des déficiences dans la maîtrise des gestes techniques associés à certaines activités d’exploitation, comme la réalisation de l’épreuve hydraulique du circuit primaire au cours de la visite décennale en cours du réacteur 2. Elle constate également un nombre élevé d’événements significatifs liés à des défauts de maintenance et des défauts de surveillance des prestataires. L’ASN avait également fait part à EDF de la mauvaise maîtrise de certaines opérations de maintenance et de la qualité insuffisante des documents qui lui étaient transmis dans le cadre de la visite décennale du réacteur 1.

Au cours de l’audition, l’ASN a attiré l’attention du directeur de la centrale sur la nécessité de pleinement maîtriser la préparation et la réalisation des activités pendant les arrêts de réacteur et le traitement des aléas, de renforcer le contrôle technique et la surveillance des prestataires, de veiller à la qualité des éléments transmis à l’ASN et de replacer au premier plan les enjeux de sûreté dans les processus de prise de décision.

La centrale nucléaire de Flamanville est composée de deux réacteurs de 1300 MWe, mis en service en 1985 et 1986. Le réacteur 2 est actuellement à l’arrêt pour sa troisième visite décennale. Le réacteur 3, de type EPR, en construction sur le même site, n’est pas concerné par cette audition.

https://www.asn.fr/Informer/Actualites/Flamanville-1-et-2-renforcer-la-maitrise-et-le-controle-des-activites-d-exploitation





Installations
Flamanville