Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Flamanville : Erreur de maintenance sur un circuit essentiel en cas d’accident : plus d’un an pour s’en rendre compte




4 juillet 2019


Le 25 juin 2019, à l’occasion d’un test sur un circuit permettant de diminuer la pression dans l’enceinte du réacteur 1 en cas d’accident, l’exploitant de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche) a découvert que la dernière intervention de maintenance, datant de fin mai 2018, n’avait pas été faite correctement. Une vis pas bien serrée, une pompe qui n’aurait pas été graissée et qui aurait finie par se rompre, un circuit essentiel en cas d’accident grave (le circuit EAS*) qui aurait été compromis... À l’origine de l’incident significatif pour la sûreté : le non respect d’une procédure et un manque de rigueur et de surveillance de la part de l’exploitant nucléaire qui détecte le problème plus d’un an après.


Ce que dit EDF :

Fixation incomplète d’une pièce assurant le graissage d’une pompe

Publié le 04/07/2019

Le 25 juin 2019, lors d’un essai périodique, les équipes de maintenance ont détecté qu’une pièce permettant le graissage d’une pompe, située sur un circuit de sauvegarde [1] dans la partie nucléaire des installations de l’unité n°1 de Flamanville, n’était plus fixée. Cette pompe avait fait l’objet d’une opération de maintenance lors du dernier arrêt et l’une des trois vis de serrage n’avait pas été montée correctement. En effet, cette vis n’a pas été serrée avec un frein filet [2].

Dès constatation, la pompe a été remise en conformité le 27 juin 2019.

Cet événement n’a eu aucune conséquence réelle sur la sûreté des installations. En effet, l’unité de production n°1 dispose d’un deuxième circuit de ce type, redondant et indépendant, capable d’assurer pleinement ses fonctions. Néanmoins, en raison de la détection tardive de cette fixation incomplète, la direction de la centrale de Flamanville 1&2, a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire le 3 juillet 2019, un événement significatif de sûreté au niveau 1 de l’échelle INES, échelle internationale de classement des événements nucléaires qui en compte 7.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-flamanville/actualites/fixation-incomplete-d-une-piece-assurant-le-graissage-d-une-pompe


Ce que dit l’ASN :

Détection tardive de l’indisponibilité d’une pompe du système d’aspersion de secours dans l’enceinte du bâtiment réacteur (EAS) – réacteur 1

Publié le 17/07/2019

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 3 juillet 2019, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’une pompe du système d’aspersion de secours de l’enceinte du réacteur 1.

Le circuit EAS pulvérise, en cas d’accident, de l’eau dans l’enceinte de confinement du réacteur afin d’en diminuer la pression et la température et de piéger l’iode radioactif. Il est constitué de deux voies redondantes (A et B).

Le 25 juin 2019, lors d’un essai périodique, un élément du couvercle du corps du palier inférieur d’une pompe de la voie B du système EAS a été trouvé dans une position anormale. Le 26 juin 2019, une intervention montre qu’une des trois vis de cet élément est desserrée. Le fonctionnement de la pompe en cas de situation accidentelle n’est alors pas garanti.

Des investigations montrent que, lors de la dernière intervention réalisée le 29 mai 2018 au cours de l’arrêt pour visite décennale, la vis défaillante n’a pas été freinée comme le demande le mode opératoire d’intervention.

Le 26 juin 2019, le freinage des vis a été réalisé ainsi que la requalification de la pompe, qui se déroule de manière satisfaisante. Le 27 juin 2019, la pompe est à nouveau disponible.

Cette situation a conduit EDF à considérer que la pompe du système d’aspersion de l’enceinte du réacteur 1 n’était pas disponible du 29 mai 2018 au 27 juin 2019.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel et l’environnement. Cependant, compte tenu de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Detection-tardive-de-l-indisponibilite-d-une-pompe-du-systeme-EAS


* En cas d’accident conduisant à une augmentation de pression et de température dans le bâtiment réacteur, le circuit d’aspersion de secours (EAS) pulvérise de l’eau additionnée de soude afin de rétablir des conditions ambiantes acceptables, de préserver l’intégrité de l’enceinte de confinement et de rabattre au sol les aérosols radioactifs éventuellement disséminés. https://www.asn.fr/Lexique/C/Circuit-d-aspersion-de-secours


[1Circuit permettant de faire décroître la pression du bâtiment réacteur, en cas d’accident

[2Le frein filet est une colle appliquée sur le filetage des vis pour limiter le jeu et empêcher le desserrage


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener ! Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don





Installations
Flamanville