Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Flamanville : Erreur de réglage sur le système de contrôle volumétrique et chimique du réacteur 1 détectée 3 mois plus tard




14 mars 2019


Les problèmes et les erreurs de l’exploitant durant l’arrêt pour visite décennale du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Flamanville se multiplient. Fin décembre 2018, lors d’un essai pour vérifier le bon fonctionnement du système de contrôle volumétrique et chimique (dit RCV) du circuit primaire du réacteur 1 de Flamanville, la pression s’avère trop basse. Ce système a notamment pour fonction de maintenir dans le circuit primaire la quantité d’eau nécessaire au refroidissement du cœur. Pour pouvoir valider l’essai, un réglage est effectué sur une vanne afin d’obtenir la valeur de pression attendue. Mais ce jour là, la pression du circuit primaire était plus basse que la normale. La pression au refoulement de la pompe était donc correcte et la modification de la vanne n’aurait pas dû être faite. Le 6 mars 2019, un nouveau test est fait sur la même pompe du système RCV : le débit est insuffisant. Une analyse est faite et c’est à ce moment là, 3 mois plus tard, que l’exploitant de l’installation nucléaire s’est rendu compte de son erreur. La pompe du système qui permet de maintenir un niveau d’eau suffisante pour refroidir le cœur du réacteur nucléaire est donc restée plusieurs mois avec un débit insuffisant sans qu’EDF ne détecte ce problème qu’il a lui-même créé.


Quelques jours plus tôt, l’ASN reclassait au niveau 1 un évènement déclaré au niveau zéro par EDF pour répétition d’écarts portant sur le suivi des interventions et la requalification de matériels durant l’arrêt pour visite décennale de ce même réacteur 1. Visite décennale pendant laquelle une erreur a également été commise dans le paramétrage du système qui mesure la radioactivité des générateurs de vapeur. Conséquence : le niveau de radioactivité d’un des GV qui était transmis à la salle de commande était faux. L’erreur de paramétrage a été détectée le 11 février 2019, soit après le redémarrage du réacteur 1 le 27 janvier 2019. Là aussi l’évènement significatif pour la sûreté a été classé au niveau 1 de l’échelle INES en raison de sa détection tardive.

Ce que dit EDF :

Déclaration d’un événement significatif de niveau 1 (échelle INES) concernant le mauvais réglage d’une vanne

Publié le 14/03/2019

Le 31 décembre 2018, lors d’un essai périodique, les intervenants ont procédé au réglage d’une vanne du circuit RCV [1] situé dans la partie nucléaire de l’unité de production n°1.

À l’occasion d’un essai périodique ultérieur effectué le 6 mars 2019, il s’est avéré que le réglage de la vanne, réalisé le 31 décembre 2018, ne permettait pas d’atteindre le critère de débit d’eau attendu dans le circuit RCV.

Dès détection de cet écart, le réglage de la vanne a été repris pour remettre en conformité le circuit RCV.

Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations. Cependant, en raison de sa détection tardive, il a été déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire, le 12 mars 2019, classé au niveau 1 de l’échelle INES, échelle internationale de classement des événements nucléaires qui en compte 7.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-flamanville/actualites/declaration-d-un-evenement-significatif-de-niveau-1-echelle-ines-concernant-le-mauvais-reglage-d-une-vanne


Ce que dit l’ASN :

Détection tardive de l’indisponibilité d’une pompe du système de contrôle chimique et volumétrique du circuit primaire principal (RCV)

Publié le 20/03/2019

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 12 mars 2019, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’une pompe du système de contrôle chimique et volumétrique du circuit primaire principal du réacteur 1.

Le système de contrôle volumétrique et chimique a notamment pour fonction de maintenir dans le circuit primaire la quantité d’eau nécessaire au refroidissement du cœur. Cette régulation du volume du circuit primaire se fait par l’intermédiaire d’un circuit d’injection (charge) et de vidange (décharge).

Le 31 décembre 2018, lors d’un essai périodique, la pression au refoulement d’une pompe du système de contrôle chimique et volumétrique du circuit primaire principal est estimée insuffisante. Elle ne permet pas d’atteindre le critère requis par l’essai périodique. La pression est alors ajustée en agissant sur une vanne de réglage de façon à obtenir la valeur de pression attendue. Le 6 mars 2019, lors de la réalisation d’un autre essai périodique, il est à nouveau constaté que le débit de la pompe est insuffisant. Une analyse montre alors que le réglage de la vanne réalisé le 31 décembre 2018 n’aurait pas dû être effectué. En effet, ce jour-là, la pression du circuit primaire était plus basse que la normale et la pression au refoulement de la pompe était donc correcte. Le 7 mars 2019, la vanne est remise dans sa configuration normale. La requalification de la pompe est réalisée et déclarée satisfaisante.

Cette situation a conduit EDF à considérer que la pompe du système de contrôle chimique et volumétrique du circuit primaire principal du réacteur 1 n’était pas disponible du 31 décembre 2018 au 7 mars 2019.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel et l’environnement. Cependant, compte tenu de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Detection-tardive-de-l-indisponibilite-d-une-pompe3


[1circuit permettant le contrôle volumétrique et chimique du circuit primaire principal.


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Flamanville

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
56