Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Plus que jamais, l’industrie nucléaire profite de la lutte contre le réchauffement climatique pour se présenter comme une alternative aux énergies fossiles. Ni propre, ni décarbonée, l’énergie nucléaire n’est pourtant pas une solution miracle. Avec les énergies renouvelables et les économies d’énergie, nous ne sommes plus contraints de devoir choisir entre charbon et nucléaire. Découvrez pourquoi et comment.


EDF prétend produire une électricité à 98% sans CO2

4 octobre 2015 |




À la veille de la COP21, EDF, sur son site internet par la voix de son PDG Jean-Bernard Levy prétend produire en France une énergie à "98% sans CO2".

Estomaqués par cette affirmation mensongère qui cherche à prouver que la production d’électricité nucléaire (production dominante en France) est une énergie complètement décarbonée, nous réagissons.

Nous portons plainte devant le jury de déontologie publicitaire et lançons la pétition "Stop aux mensonges d’EDF, le nucléaire n’est pas sans CO2".



À la suite de notre plainte au jury de déontologie publicitaire en octobre 2015, EDF change le discours de son PDG en ajoutant un astérisque précisant bien que le chiffre de 98% ne prend pas en compte le cycle de vie des énergies produites (extraction - construction des centrales - traitement des déchets et autres émissions indirectes inhérentes à la production d’énergie nucléaire). Par ailleurs l’entreprise demande le report de l’audience du jury de déontologie publicitaire à la fin de la COP21.

EDF reconnaitrait il par ce petit astérisque que les propos de Jean Bernard Lévy sont faux, ou bien est-ce une façon de se protéger de la plainte que nous avons émis contre l’entreprise ?

À la suite de notre plainte au jury de déontologie publicitaire en octobre 2015, EDF change le discours de son PDG en ajoutant un astérisque précisant bien que le chiffre de 98% ne prend pas en compte le cycle de vie des énergies produites (extraction - construction des centrales - traitement des déchets et autres émissions indirectes inhérentes à la production d’énergie nucléaire). Par ailleurs l’entreprise demande le report de l’audience du jury de déontologie publicitaire à la fin de la COP21.

EDF reconnaitrait il par ce petit astérisque que les propos de Jean Bernard Lévy sont faux, ou bien est-ce une façon de se protéger de la plainte que nous avons émis contre l’entreprise ?