Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Gravelines : Trop d’hydrocarbures dans l’eau

6ème incident déclaré par le site nucléaire en 5 semaines




30 janvier 2024


La série noire qui sévi à la centrale nucléaire de Gravelines (Nord) continue. Le site a annoncé au public, par un discret communiqué publié fin janvier 2024, avoir déversé dans l’environnement plus d’hydrocarbures que ce qui lui est autorisé. La pollution, qui s’est retrouvée dans le réseau de collecte des eaux de pluie, viendrait d’un parking. C’est le 6ème incident déclaré par la centrale nucléaire entre le 6 décembre 2023 et le 15 janvier 2024.


Crédit photo : André Paris

L’incident date de mi-décembre 2023. EDF a déclaré les faits le 4 janvier 2024 à l’Autorité de sûreté nucléaire mais le public lui n’en est informé que le 30 janvier 2024. D’après le communiqué public de l’industriel, un échantillon a été prélevé au niveau d’un émissaire, un système d’évacuation qui rejette dans le milieu naturel les eaux de pluies qui ruissellent sur les espaces bétonnés. Ces eaux n’étant pas censées être polluées, le réseau d’eaux pluviales n’est pas équipé de filtres anti-pollution. EDF réalise toutefois une surveillance de ce qu’il rejette dans l’environnement en prélevant régulièrement des échantillons de ce que véhiculent ses émissaires. L’échantillon prélevé le 15 décembre 2023 a été analysé en laboratoire. Les résultats n’ont été reçus que le 2 janvier 2024, plus de deux semaines après que le prélèvement ait été réalisé. Ces résultats montrent une teneur en hydrocarbures près de 3 fois supérieure au maximum autorisé (13 mg/l contre une concentration maximale fixée à 5 mg/l).

D’après EDF c’est d’un parking situé à l’extérieur de la centrale que provient la pollution. Un parking hors du périmètre de l’installation nucléaire mais rattaché au site d’EDF, sinon pourquoi l’industriel en gérerait-il les eaux pluviales et leur appliquerait-il les limites de rejets chimiques qui lui sont imposées ? Pour mémoire, déjà en octobre 2023, le site nucléaire avait dépassé, à deux reprises, la concentration limite en hydrocarbures dans ses rejets d’eaux pluviales (22 et 23 mg/l, contre 5 mg/l maximum autorisé). Et s’en était rendu compte deux semaines après.

Cette déclaration d’incident est la sixième en seulement cinq semaines. En décembre 2023, le site a autorisé et procédé à des rejets radioactifs dans l’environnement alors qu’ils dépassaient les concentrations autorisées en terme de radioactivité. Deux semaines plus tard, le site cumulera les erreurs de conduite lors du redémarrage du réacteur 1. Début janvier 2024, EDF découvre que le système qui vérifie que l’eau de refroidissement du réacteur 3 ne s’évapore pas est branché depuis 2 ans sur un circuit électrique qui n’est pas le bon. Une erreur de branchement commise lors de la 4ème visite décennale du réacteur en 2022, un arrêt de plusieurs mois au cours duquel les matériels sont censés être vérifiés, remis en conformité et même améliorés. Une erreur qui en dit long sur la qualité de maintenance et des vérifications conduites par EDF ces dernières années. Cinq jours plus tard, EDF décide d’intervenir sur un circuit qui permet de moduler la puissance du réacteur 4, alors en fonctionnement. Le circuit est nécessaire, mais EDF le coupera, tout simplement. Sans penser à activer le système de contournement qui permet de conserver la fonction de modulation de puissance. Une erreur de configuration qui en dit long sur l’absence de réflexion et d’analyse des risques préalable à toute activité. Et mi-janvier, EDF a lancé en même temps plusieurs interventions sur des équipements différents sans prendre en compte leur cumul. Par manque de vision globale, l’exploitant nucléaire a privé un de ses réacteurs de systèmes qui étaient pourtant requis.

La déclaration d’évènement significatif pour l’environnement survenu mi-décembre vient donc compléter une série de déclarations d’incidents survenus en peu de temps et touchant des domaines très différents. Maintenance, vérifications, configuration, analyse des risques, analyse de l’état des équipements, pilotage, contrôles avant rejets, surveillance de l’environnement... EDF, exploitant de la centrale de Gravelines, la plus grande en France avec ses six réacteurs nucléaires, semble accumuler les difficultés. Ce site est désigné pour accueillir deux nouveaux réacteurs. Comment croire que l’industriel, déjà manifestement bien en peine avec les 6 réacteurs existants, pourrait en plus assurer la gestion de deux EPR 2 à Gravelines ?

Ce que dit EDF :

Les évènements significatifs déclarés à l’Autorité de sûreté nucléaire en janvier 2024

Publié le 30/01/2024

Évènements environnement

Le 15 décembre 2023, un prélèvement est effectué dans un émissaire recueillant les eaux pluviales d’un parking extérieur de la centrale, le long de la dune pare feu. Un échantillon est envoyé dans un laboratoire pour analyse d’hydrocarbures.

Le 2 janvier, les résultats de cette analyse révèle une concentration de 13 mg/L au lieu des 5 mg/L autorisés.

Ce dépassement ponctuel de la valeur limite de concentration en hydrocarbures n’a pas eu de conséquence sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement. La direction de la centrale de Gravelines a néanmoins déclaré cet événement à l’Autorité de sûreté nucléaire le 4 janvier 2024 hors échelle INES.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-gravelines/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-gravelines/les-evenements-significatifs-declares-a-lautorite-de-surete-nucleaire-en-janvier-2024


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Gravelines

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
163