Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Belleville : La ventilation coupée par erreur en zone nucléaire, le personnel évacué




20 août 2020


Le 14 août 2020, le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Belleville est en pleine visite décennale (VD). Des travaux censés améliorer la sûreté de l’installation sont en cours. Mais une erreur est commise sur un tableau électrique : deux disjoncteurs sont ouverts au lieu d’être fermés. Conséquence : plusieurs tableaux électriques sont mis hors tension. La ventilation dans le bâtiment des auxiliaires nucléaires est aussitôt coupée et le système de refroidissement de la piscine où est entreposé le combustible du réacteur ne marche plus qu’à moitié.


Servant à maintenir des conditions ambiantes supportables pour le personnel et les matériels, mais aussi au confinement des substances radioactives à l’intérieur des bâtiments, la ventilation est un dispositif fondamental dans une installation nucléaire. Le personnel est évacué des locaux. EDF mettra près de deux heures à rétablir la situation et ne donnera que très peu de détails sur l’incident. C’est par l’Autorité de sûreté nucléaire qu’on apprendra que le confinement dynamique (assuré par surpression des locaux grâce à la ventilation) et le système de filtration d’iode n’ont plus fonctionné durant plus d’une heure et demie. De même qu’une des pompes du système de refroidissement et de traitement de l’eau de la piscine de combustible. L’incident a donc touché deux fonctions essentielles en matière de sûreté nucléaire : le confinement des matières radioactives et le refroidissement du réacteur.

Depuis quelques temps le site nucléaire enchaîne les incidents. Incendie d’hydrogène sur le parc à gaz en avril, incendie d’un barnum où étaient entreposés plusieurs équipements électriques en juin et arrêt du réacteur 2 à cause d’un problème électrique, fuites de fluides réfrigérants - et donc émissions de puissants gaz à effet de serre - dépassant dès juillet la limite autorisée pour toute l’année 2020... Pour ne citer que les plus récents. Le site nucléaire était encore sous la surveillance renforcée de l’Autorité nucléaire jusqu’au début d’année pour cause notamment de multiplication des incidents et de dégradation de la sûreté depuis 2016. Les récentes déclarations de l’exploitant montrent que la situation sur le site de Belleville n’est pas encore réglée.

Ce que dit EDF :

Déclaration d’un évènement significatif de sûreté de niveau 1 (échelle INES) relatif à l’indisponibilité d’une ventilation

Le 20/08/2020

Publié le 20/08/2020

L’unité de production n°1 de la centrale de Belleville est en arrêt programmé pour la réalisation de sa visite décennale depuis le 6 juin 2020.

Le 14 août 2020 à 17h45, lors d’une activité de maintenance sur cette unité de production, une inversion de position sur des disjoncteurs provoque la coupure électrique de matériels requis pour la ventilation de locaux dans la partie nucléaire des installations. Un diesel de secours se met automatiquement en service afin de pallier le manque de tension du tableau électrique. L’évacuation des locaux concernés est immédiatement demandée par mesure de précaution. À 19h25, les ventilations fonctionnent à nouveau normalement et au débit requis.

Cet événement n’a pas eu d’impact sur la sûreté des installations. La Direction de la centrale nucléaire a déclaré un évènement significatif pour la sûreté au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7, auprès de l’Autorité de Sûreté Nucléaire le 18 août 2020.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-belleville/actualites/declaration-d-un-evenement-significatif-de-surete-de-niveau-1-echelle-ines-relatif-a-l-indisponibilite-d-une-ventilation


Ce que dit l’ASN :

Non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire

Publié le 20/08/2020

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 18 août 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté, relatif à l’indisponibilité, pendant plus d’une heure et demi, de certains systèmes contribuant à la sûreté du réacteur.

Le circuit de ventilation générale du bâtiment des auxiliaires nucléaire (DVN) de chaque réacteur assure le confinement dynamique des locaux et comporte notamment des dispositifs de piégeage de l’iode radioactif pour limiter la dissémination de contamination en cas d’accident.

Le circuit de réfrigération et de traitement de l’eau des piscines permet notamment d’évacuer la puissance résiduelle dégagée par les assemblages combustibles présents dans la piscine du bâtiment combustible. Deux pompes participent à la réfrigération de cette piscine, dont la température doit rester inférieure à 45 °C.

Le 14 août 2020, dans le cadre d’une activité de maintenance réalisée pendant l’arrêt pour visite décennale du réacteur 1, deux disjoncteurs qui devaient rester fermés ont été ouverts par erreur. Cette opération a provoqué la mise hors tension de plusieurs tableaux électriques pendant plus d’une heure et demie. Le confinement dynamique du bâtiment des auxiliaires nucléaires et la disponibilité de la filtration de l’iode n’ont ainsi pas été assurés pendant cette période. Par ailleurs, une des pompes permettant la réfrigération de la piscine de désactivation du bâtiment combustible a également été rendue indisponible. Le refroidissement de la piscine a cependant été assuré par la seconde pompe.

Les spécifications techniques d’exploitation prévoient, pour le confinement dynamique du bâtiment des auxiliaires nucléaires, un délai maximum d’indisponibilité d’une heure. Elles n’ont donc pas été respectées.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté les fonctions de sûreté liées au refroidissement et au confinement du réacteur 1. En raison de l’indisponibilité prolongée de systèmes de sûreté associés et du non-respect des spécifications techniques d’exploitation, l’ASN classe l’événement au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Moins de deux heures après le début de l’événement, l’exploitant avait rétabli l’ensemble des matériels concernés.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-des-specifications-techniques-d-exploitation-du-reacteur-1-de-Belleville


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Belleville

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
66