Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Belleville : Arrêt en urgence du réacteur 2, défaut électrique et coupure d’eau




22 juin 2020


Le 22 juin 2020, le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher) s’est arrêté automatiquement. Un "défaut électrique" a coupé l’alimentation en eau des générateurs de vapeur, compromettant gravement le refroidissement du réacteur nucléaire. Sans apport en eau froide, ces échangeurs thermiques qui transforment la chaleur du circuit primaire en vapeur risquent la surchauffe et ne permettent plus d’évacuer la puissance produite par la réaction nucléaire. EDF cherche l’origine du problème électrique, passé inaperçu des équipes de l’électricien.

Les problèmes s’enchaînent à la centrale nucléaire où deux incendies sont survenus en à peine deux mois*. Le site nucléaire était placé sous surveillance renforcée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) de septembre 2017 à fin 2019. L’ASN aurait-elle été un peu trop optimiste quant aux améliorations de la sûreté sur le site ?


Ce que dit EDF :

Arrêt automatique du réacteur de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire

Publié le 22/06/2020

Lundi 22 juin 2020, à 14h35, le réacteur de l’unité de production n°2 de la centrale EDF de Belleville-sur-Loire s’est arrêté automatiquement, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur.

Cet arrêt a été déclenché après la fermeture des vannes d’alimentation en eau des générateurs de vapeur provoquée par un défaut électrique. Les équipes de la centrale analysent l’événement pour identifier l’origine du défaut électrique et redémarrer l’unité de production n°2 en toute sûreté et dans les meilleurs délais.

Cet arrêt n’a pas eu d’impact sur la sûreté des installations ni sur l’environnement et a fait l’objet d’une information auprès de l’Autorité de sûreté nucléaire, la Préfecture du Cher et le Président de la Commission locale d’information. L’arrêt automatique de l’unité n°2 n’a pas d’impact sur l’approvisionnement en électricité, piloté par RTE, et garanti par l’interconnexion des réseaux et le pilotage modulable des unités de production.

L’unité n°1 est en arrêt programmé depuis le 6 juin pour sa 3e visite décennale et le renouvellement d’une partie du combustible.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-belleville/actualites/arret-automatique-du-reacteur-de-l-unite-de-production-ndeg2-de-la-centrale-nucleaire-de-belleville-sur-loire


* Voir nos articles du 10 avril 2020 (feu d’hydrogène) et du 5 juin 2020 (feu d’un barnum d’entreposage)


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Belleville

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
63