Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Vidéos

EPR PENLY-DIEPPE : report de l’enquête publique

1er juin 2011 | 229 vues




Selon Stéphane Beaufils, secrétaire général de la CGT de Dieppe et Jean-François Sobecki, coordinateur du chantier EPR à la CGT, il faut attendre le retour d’information de l’accident de Fukushima et cela prendra le temps que cela prendra...



Au JT du 19-20 sur F3 Haute-normandie mercredi soir 1er juin, une intervention de Stéphane Beaufils, secrétaire général de la CGT de Dieppe. Selon lui, il faut attendre le retour d’information de l’accident de Fukushima et cela prendra le temps que cela prendra...

France3 Haute Normandie

A noter que sur France bleu haute normandie le 1er juin, Jean-François Sobecki, coordinateur du chantier EPR à la CGT, disait également la même chose.

France Bleu Haute Normandie

Au dela du retour d’expérience de la catastrophe de Fukushima et des stress-tests, l’aspect administratif est plutôt en cause :
 la procédure d’enquête publique doit être portée à la connaissance du public 15 jours avant son ouverture, ce qui n’était pas le cas.
 L’autorité environnementale avait soulevé 84 observations au sujet des documents de l’enquête publique elle même https://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/avis-rendus-r171.html
 le périmètre de la consultation publique devrait être élargi à Dieppe (40.000 habitants) et Eu-le Tréport.
 Le 04 juillet, une commission technique devrait "retoquer" et valider les documents de l’enquête publique.

Au JT du 19-20 sur F3 Haute-normandie mercredi soir 1er juin, une intervention de Stéphane Beaufils, secrétaire général de la CGT de Dieppe. Selon lui, il faut attendre le retour d’information de l’accident de Fukushima et cela prendra le temps que cela prendra...

France3 Haute Normandie

A noter que sur France bleu haute normandie le 1er juin, Jean-François Sobecki, coordinateur du chantier EPR à la CGT, disait également la même chose.

France Bleu Haute Normandie

Au dela du retour d’expérience de la catastrophe de Fukushima et des stress-tests, l’aspect administratif est plutôt en cause :
 la procédure d’enquête publique doit être portée à la connaissance du public 15 jours avant son ouverture, ce qui n’était pas le cas.
 L’autorité environnementale avait soulevé 84 observations au sujet des documents de l’enquête publique elle même https://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/avis-rendus-r171.html
 le périmètre de la consultation publique devrait être élargi à Dieppe (40.000 habitants) et Eu-le Tréport.
 Le 04 juillet, une commission technique devrait "retoquer" et valider les documents de l’enquête publique.



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don


Thèmes
Soutiens artistiques EPR Penly