Faire un don

Sortir du nucléaire n°99



Automne 2023
Crédit photo : Photomontage : Geoffrey Moffett - Unsplash et Dr Folamour - Domaine Public

Dossier : Nucléaire et pop culture

Du Dr Folamour à Oppenheimer : quand le cinéma met en scène les armes nucléaires

Article paru dans la revue Sortir du nucléaire n°99 - Automne 2023

 Culture antinucléaire
Article publié le : 1er octobre 2023


Les armes nucléaires, de par l’épée de Damoclès qu’elles incarnent, sont un élément que l’on retrouve dans de nombreux films depuis 1945. Petite sélection de films à voir sur la bombe.



Le Dr Folamour - Stanley Kubrick - 1964

Réalisé par l’un des grands maîtres du cinéma, ce huis-clos nous place dans le cercle restreint des détenteurs du bouton rouge nucléaire. Un scénario tragi-comique teinté d’humour noir mais qui invite à la réflexion. Réalisé lors d’une période de la Guerre Froide extrêmement tendue, on y découvre comment un général paranoïaque accompagné d’une élite bureaucratique et scientifique incompétente déclenchent un conflit nucléaire avec l’URSS menant à la destruction totale de la vie sur Terre via la « Doomsday Machine ». Dans une guerre nucléaire, personne n’est gagnant !

La Bombe - Peter Watkins – 1966

En 1965, la BBC demande à Peter Watkins de produire un docu-fiction sur les effets d’une attaque nucléaire sur l’Angleterre. Le réalisateur militant produira ainsi La Bombe, premier film réaliste sur une guerre nucléaire. Face à l’horreur représentée dans le film la BBC refusera de le diffuser car trop éloigné de l’image que l’establishment voulait montrer de l’atome. Peter Watkins réussira par une faille juridique à faire sortir son film en salle qui jouira d’un succès conséquent (pour un documentaire) et remportera même plusieurs prix dont l’Oscar du meilleur documentaire.


À Lire aussi :

Le nucléaire militaire, un accident en tant que tel ?

Threads - Mick Jackson – 1984

Un téléfilm choc diffusé par la BBC en 1984. Près de deux heures de réalisme cru : une heure dédiée à l’escalade précédant un conflit mondial nucléaire aboutissant à une scène d’explosion des plus marquantes, suivie d’une heure dédiée aux conséquences à long terme d’un tel conflit (âmes sensibles, s’abstenir). Le tout est entrecoupé de diapositives montrant les statistiques des pertes et dégâts à propos de l’enfer qu’est devenu la vie sur Terre post-conflit. Parfois qualifié de chef d’œuvre mais peu connu et réalisé avec peu de moyens, Threads est LA fiction la plus réaliste sur les conséquences d’une guerre nucléaire. Ce film n’a rien d’un divertissement, c’est un puissant avertissement !

Oppenheimer - Christopher Nolan – 2023

Sorti cet été, le biopic à gros budget réalisé par Christopher Nolan retrace l’existence du scientifique responsable du premier essai nucléaire de l’histoire. C’est un film qui divise dans la sphère antinucléaire : on peut lui reprocher certaine absence de parti-pris sur le personnage. Le bombardement d’Hiroshima n’est évoqué que par des effets de style. D’autres lui reprochent l’omission du récit des victimes de l’essai Trinity (populations et personnel technique irradiés). Le film n’en reste pas moins une grosse production hollywoodienne sur un personnage historique, à voir, si vous avez le courage d’affronter ses plus de 3h de longueur !

Quelle que soit l’époque, un certain consensus existe au sein du 7è Art : l’existence des armes nucléaires est une grave menace pour l’humanité. Cet arsenal que les états nucléarisés vendent encore comme une garantie de paix par son effet dissuasif est pourtant toujours à même de déclencher en quelques heures une véritable Apocalypse. À travers leurs œuvres, de nombreux auteurs de cinéma nous rappellent à quel point la vie terrestre ne tient qu’à un fil tant que les bombes nucléaires n’auront pas été totalement interdites et démantelées.

Benoît Skubich

🎥 Pour aller plus loin :

Films sur Hiroshima  : Gen d’Hiroshima, Pluie noire, Hiroshima mon amour

Thrillers géopolitiques  : À la poursuite d’octobre Rouge, USS Alabama, Le Chant du Loup, The War game, Broken Arrow, Le jour d’après

Science-fiction : Godzilla, Le cerveau d’acier, Akira, La planète des singes, Mad Max, La colline a des yeux, Equilibrium, Snowpiercer

Le Dr Folamour - Stanley Kubrick - 1964

Réalisé par l’un des grands maîtres du cinéma, ce huis-clos nous place dans le cercle restreint des détenteurs du bouton rouge nucléaire. Un scénario tragi-comique teinté d’humour noir mais qui invite à la réflexion. Réalisé lors d’une période de la Guerre Froide extrêmement tendue, on y découvre comment un général paranoïaque accompagné d’une élite bureaucratique et scientifique incompétente déclenchent un conflit nucléaire avec l’URSS menant à la destruction totale de la vie sur Terre via la « Doomsday Machine ». Dans une guerre nucléaire, personne n’est gagnant !

La Bombe - Peter Watkins – 1966

En 1965, la BBC demande à Peter Watkins de produire un docu-fiction sur les effets d’une attaque nucléaire sur l’Angleterre. Le réalisateur militant produira ainsi La Bombe, premier film réaliste sur une guerre nucléaire. Face à l’horreur représentée dans le film la BBC refusera de le diffuser car trop éloigné de l’image que l’establishment voulait montrer de l’atome. Peter Watkins réussira par une faille juridique à faire sortir son film en salle qui jouira d’un succès conséquent (pour un documentaire) et remportera même plusieurs prix dont l’Oscar du meilleur documentaire.


À Lire aussi :

Le nucléaire militaire, un accident en tant que tel ?

Threads - Mick Jackson – 1984

Un téléfilm choc diffusé par la BBC en 1984. Près de deux heures de réalisme cru : une heure dédiée à l’escalade précédant un conflit mondial nucléaire aboutissant à une scène d’explosion des plus marquantes, suivie d’une heure dédiée aux conséquences à long terme d’un tel conflit (âmes sensibles, s’abstenir). Le tout est entrecoupé de diapositives montrant les statistiques des pertes et dégâts à propos de l’enfer qu’est devenu la vie sur Terre post-conflit. Parfois qualifié de chef d’œuvre mais peu connu et réalisé avec peu de moyens, Threads est LA fiction la plus réaliste sur les conséquences d’une guerre nucléaire. Ce film n’a rien d’un divertissement, c’est un puissant avertissement !

Oppenheimer - Christopher Nolan – 2023

Sorti cet été, le biopic à gros budget réalisé par Christopher Nolan retrace l’existence du scientifique responsable du premier essai nucléaire de l’histoire. C’est un film qui divise dans la sphère antinucléaire : on peut lui reprocher certaine absence de parti-pris sur le personnage. Le bombardement d’Hiroshima n’est évoqué que par des effets de style. D’autres lui reprochent l’omission du récit des victimes de l’essai Trinity (populations et personnel technique irradiés). Le film n’en reste pas moins une grosse production hollywoodienne sur un personnage historique, à voir, si vous avez le courage d’affronter ses plus de 3h de longueur !

Quelle que soit l’époque, un certain consensus existe au sein du 7è Art : l’existence des armes nucléaires est une grave menace pour l’humanité. Cet arsenal que les états nucléarisés vendent encore comme une garantie de paix par son effet dissuasif est pourtant toujours à même de déclencher en quelques heures une véritable Apocalypse. À travers leurs œuvres, de nombreux auteurs de cinéma nous rappellent à quel point la vie terrestre ne tient qu’à un fil tant que les bombes nucléaires n’auront pas été totalement interdites et démantelées.

Benoît Skubich

🎥 Pour aller plus loin :

Films sur Hiroshima  : Gen d’Hiroshima, Pluie noire, Hiroshima mon amour

Thrillers géopolitiques  : À la poursuite d’octobre Rouge, USS Alabama, Le Chant du Loup, The War game, Broken Arrow, Le jour d’après

Science-fiction : Godzilla, Le cerveau d’acier, Akira, La planète des singes, Mad Max, La colline a des yeux, Equilibrium, Snowpiercer



Soyez au coeur de l'information !

Tous les 3 mois, retrouvez 36 pages (en couleur) de brèves, interviews, articles, BD, alternatives concrètes, actions originales, luttes antinucléaires à l’étranger, décryptages, etc.

Je m'abonne à la revue du Réseau