Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Chinon : Un blessé grave sur le chantier du réacteur 1

Le deuxième en 10 jours




18 octobre 2021


Le 16 octobre 2021, un travailleur a été grièvement blessé sur le chantier du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Chinon (Centre - Val de Loire). Il est tombé de 7 mètres alors qu’il intervenait dans les tours aéroréfrigérantes. Si le pronostic vital du travailleur n’est pas engagé, cet accident grave survient 10 jours après un autre accident similaire sur le chantier du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Penly (Normandie), à l’arrêt pour visite décennale. De quoi questionner la bonne préparation des activités.


C’est un média local, La Nouvelle République, qui a diffusé l’information le 18 octobre. Rien n’a été mis en ligne sur le site internet de la centrale de Chinon. Pourtant l’accident ne manque pas de gravité : un homme d’une quarantaine d’année est tombé de 7 mètres dans les tours aéroréfrigérantes [1] du réacteur 1 pendant les opérations de nettoyage. Le réacteur est arrêté depuis mi septembre pour visite partielle, c’est à dire changer une partie du combustible nucléaire et surtout faire de nombreux travaux de maintenance (11 500 activités sont prévues et 52 modifications du réacteurs sont programmées  [2]), dont le détartrage de ces tours. EDF veut en plus de la maintenance courante anticiper une partie des travaux effectués normalement lors de la 4ème visite décennale de son réacteur nucléaire prévue en 2023. Résultat : un chantier en co-activités encore plus dense que d’habitude, accueillant pas moins de 1500 personnes en plus des 2235 salariés EDF et prestataires habituels [3]. Un chantier qui n’a manifestement pas été suffisamment préparé, sans quoi un tel accident ne serait pas arrivé. Et il semble que ce ne soit pas le seul chantier d’EDF en cours qui pâtisse d’un manque de préparation et d’analyse préalable des risques.

Un accident similaire est survenu tout juste 10 jours avant, sur le chantier de visite décennale du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Penly : un travailleur est tombé du toit du bâtiment réacteur. Il n’a pas survécu. Là non plus, EDF n’a rien communiqué sur le site internet de la centrale, c’est un média local qui a diffusé l’information.
À Penly aussi le chantier titanesque [4] manquait manifestement de préparation, avec à la clé un manque de sécurité pour le personnel. Quelques jours avant, sur ce même chantier de visite décennale accueillant 2 200 intervenants en plus des 1000 salariés EDF habituels, trois autres travailleurs étaient contaminés par une fuite radioactive et blessés par des débris de verre. À se demander si l’ampleur des chantiers EDF, la quantité d’interventions et le nombre d’intervenants, permettent un niveau de qualité et de sécurité suffisants.

Ce que dit La Nouvelle République.fr :

Centrale nucléaire de Chinon : un ouvrier se blesse gravement dans une chute

Publié le 18/10/2021 à 09:14 | Mis à jour le 18/10/2021 à 18:15

Un homme d’une quarantaine d’années s’est grièvement blessé samedi 16 octobre 2021 vers midi alors qu’il intervenait dans l’aéroréfrigérant (la cheminée) du réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Chinon. L’unité est actuellement à l’arrêt pour une visite partielle afin de recharger du combustible et procéder à des opérations de maintenance.

Ce salarié d’un prestataire d’EDF a fait une chute de sept mètres dans une fosse pendant des opérations de détartrage de la structure. Ses collègues ont donné l’alerte et lui ont apporté les premiers secours.

La suite de l’article est à lire ici  : https://www.lanouvellerepublique.fr/chinon/centrale-nucleaire-de-chinon-un-ouvrier-se-blesse-gravement-dans-une-chute


[1L’aéroréfrigérant est une tour creuse en son centre dans laquelle se crée, naturellement, un courant d’air entrant en partie basse et sortant en partie haute. Au passage, ce courant d’air prélève la chaleur contenue dans l’eau du circuit de refroidissement et la disperse dans l’atmosphère sous forme de nuage de vapeur d’eau. Pour remplacer ce volume de vapeur d’eau dispersé dans l’atmosphère, un prélèvement équivalent est réalisé depuis le fleuve. L’opération est reproduite en permanence. https://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/Les-centrales-nucleaires/reacteurs-nucleaires-France/Pages/1-reacteurs-nucleaires-France-Fonctionnement.aspx#.YXLC5iU6_hc


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Chinon

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
74