Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Penly : Chute mortelle sur le chantier du réacteur 1

Les accidents se succèdent dès les premiers jours de la visite décennale




8 octobre 2021


Un homme salarié d’EDF est décédé le 7 octobre 2021 après avoir chuté d’une hauteur de 20 mètres, depuis le toit du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Penly. Le réacteur est arrêté depuis le 2 octobre pour visite décennale, un grand programme de modifications mobilisant des milliers de travailleurs simultanément [1].


Cet arrêt avait très mal commencé, avec la contamination dès le premier jour de plusieurs salariés qui ont été aspergés d’eau radioactive lors d’une intervention en zone nucléaire. Ils ont été également blessés par des bris de verre, et l’un d’eux a été transféré à l’hôpital. Quelques jours avant, les pompiers étaient appelés en secours sur le site nucléaire pour un départ d’incendie. La centrale a également déclaré 2 incidents significatifs pour la sûreté en moins de deux semaines, tous deux sur le réacteur 1 : l’un relatif à une perte de contrôle de la température du circuit primaire qui est passée 5 fois en dessous et au dessus des valeurs limites autorisées, l’autre lié à la contamination des travailleurs lors de leur intervention le 2 octobre, cet accident ayant entraîné une fuite sur le circuit primaire (circuit qui refroidit le combustible nucléaire) supérieure au maximum autorisé [2].

Manifestement, les activités sur le chantier de la visite décennale du réacteur 1 ne sont pas suffisamment préparées ni sécurisées. Avec à la clés des conséquences directes sur les salariés et la sûreté du fonctionnement de l’installation nucléaire ainsi que des risques pour les populations et l’environnement. EDF donne-t-il les moyens à ses équipes de travailler correctement ?
L’industriel n’a pas communiqué directement sur le site internet de la centrale de Penly suite à l’accident mortel d’un de ses salariés sur le chantier le 7 octobre 2021, c’est par un média local que l’information a été diffusée. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les conditions qui ont menées à la mort de cet homme dans l’exercice de ses fonctions.

Ce que dit Actu Normandie :

Le 7 octobre 2021

Un salarié décède après une chute de 20 mètres à la centrale nucléaire de Penly

Jeudi 7 octobre 2021, un salarié d’EDF âgé de 57 ans est décédé après une chute de 20 mètres à la centrale nucléaire de Penly. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.

Jeudi 7 octobre 2021, il était 9 h 15 quand un salarié d’EDF de la centrale nucléaire de Penly est tombé d’une hauteur de 20 mètres.

Il travaillait sur le toit d’un bâtiment de l’unité de production numéro 1, en dehors de la zone contrôlée.

La suite de l’article est à lire ici

https://actu.fr/normandie/petit-caux_76618/un-salarie-decede-apres-une-chute-de-20-metres-a-la-centrale-nucleaire-de-penly_45506084.html


[1Une visite décennale a lieu tous les 10 ans. Travaux de maintenance, changement du combustibles, examens de la cuve, de l’enceinte en béton du réacteur et des tuyauteries du circuit primaire, mais aussi modifications pour remettre en conformité les équipements avec les standards actuels et moderniser les systèmes. Pour mener à bien les 16 000 activités et modifications programmées 2 200 intervenants sont attendus sur le site aux côtés des 1 000 salariés Edf et prestataires. https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-penly/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-penly/centrale-nucleaire-de-penly-mise-a-l-arret-programmee-pour-maintenance-de-l-unite-de-production-ndeg1

[2Le circuit primaire est un circuit fermé, contenant de l’eau sous pression. Cette eau s’échauffe dans la cuve du réacteur au contact des éléments combustibles. Dans les générateurs de vapeur, elle cède la chaleur acquise à l’eau du circuit secondaire pour produire la vapeur destinée à entrainer le groupe turboalternateur. Le circuit primaire permet de refroidir le combustible contenu dans la cuve du réacteur en cédant sa chaleur par l’intermédiaire des générateurs de vapeur lorsqu’il produit de l’électricité ou par l’intermédiaire du circuit de refroidissement à l’arrêt lorsqu’il est en cours de redémarrage après rechargement en combustible. La température du circuit primaire principal est encadrée par des limites afin de garantir le maintien dans un état sûr des installations en cas d’accident. https://www.asn.fr/Lexique/C/Circuit-primaire


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Penly

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
64