Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Sortir du nucléaire n°85

printemps 2020

Changer : Climatisation

Canicule ? Halte au climatiseur !

printemps 2020




Ah l’été, les vacances, les terrasses ensoleillées, la chaleur voire la canicule et ses insomnies... On pourrait être séduit par les vendeurs de systèmes de climatisation. En moyenne, 60 000 appareils de climatisation sont vendus chaque année en France. Pourtant, il existe d’autres systèmes, parfois très simples, qui permettent de rendre son logement vivable, même au plus fort de l’été.



© Adobe Stock

Il faut savoir qu’un climatiseur consomme en moyenne 500kWh par an. Ensuite, un climatiseur a besoin de gaz réfrigérant et 1 g de ce gaz impacte l’environnement autant que 1,3 kg de CO2. Et la production d’air frais en intérieur implique un rejet d’air chaud en extérieur. Petite explication.

Un climatiseur c’est un compresseur qui donne “l’énergie mécanique“ et augmente la pression et la température du fluide frigorifique, un condenseur qui fait passer le fluide de l’état gazeux à un état solide ou liquide, un réducteur de pression pour que le liquide passe de l’état liquide à gazeux et enfin, un échangeur évaporateur qui assure l’évacuation du fluide et le refroidissement. Après le passage dans cet évaporateur, le fluide frigorigène revient vers le compresseur pour un nouveau cycle frigorifique.

Dans une étude de 2012, menée par le CNRS et Météo France, les chercheurs notaient que “l’une des conséquences des îlots de chaleur urbains en été est une utilisation accrue de la climatisation dans les zones urbanisées, qui, en refroidissant l’intérieur des bâtiments, libère de la chaleur résiduelle dans l’atmosphère“. Les climatiseurs permettent donc de soulager à court terme, mais ils sont à long terme responsables de l’augmentation des températures — et de notre inconfort face à la chaleur.

Alors que peut-on faire pour diminuer la température de nos logements ? Voici quelques conseils à l’approche de l’été.

L’air, la lumière...

Fermez les fenêtres la journée et rouvrez-les à partir de 21h pour créer des courants d’air la nuit. Fermez les volets car les rayons du soleil qui tapent directement sur les carreaux des fenêtres augmentent la chaleur. Les systèmes extérieurs sont plus efficaces car ils empêchent la chaleur de traverser la vitre. Si vous n’avez pas de volets vous pouvez concevoir des réflecteurs de lumière. Il vous suffira de coller des feuilles d’aluminium sur du carton de la taille de vos fenêtres. Ils renverront la lumière, ce qui empêchera la chaleur de pénétrer dans votre logement.

© Adobe Stock

... l’eau et les plantes

Vous pouvez accélérer le rafraîchissement des pièces en suspendant un drap mouillé devant une fenêtre entrouverte. L’évaporation absorbera la chaleur et refroidira la pièce. Passer simplement une serpillière mouillée sur le sol aidera aussi.

Un ventilateur ne refroidit pas une pièce. En revanche, si vous placez une bouteille d’eau congelée ou une serviette humide devant, l’air sera moins étouffant, le ventilateur diffusera la fraîcheur dans toute la pièce.

Les plantes sont de formidables remparts contre la chaleur. Elles connaissent un phénomène d’évapotranspiration, qui transfère l’eau contenue dans le sol vers l’atmosphère par transpiration. C’est le cas des plantes grimpantes comme le lierre mais aussi des plantes en pot comme les ficus. Pensez à les arroser plutôt le soir.

Enfin, sachez qu’un ordinateur fixe allumé continuellement crée à peu près autant de chaleur que six réfrigérateurs ! Éteignez donc vos appareils électroménagers non essentiels.

Anne-Lise Devaux

© Adobe Stock

Il faut savoir qu’un climatiseur consomme en moyenne 500kWh par an. Ensuite, un climatiseur a besoin de gaz réfrigérant et 1 g de ce gaz impacte l’environnement autant que 1,3 kg de CO2. Et la production d’air frais en intérieur implique un rejet d’air chaud en extérieur. Petite explication.

Un climatiseur c’est un compresseur qui donne “l’énergie mécanique“ et augmente la pression et la température du fluide frigorifique, un condenseur qui fait passer le fluide de l’état gazeux à un état solide ou liquide, un réducteur de pression pour que le liquide passe de l’état liquide à gazeux et enfin, un échangeur évaporateur qui assure l’évacuation du fluide et le refroidissement. Après le passage dans cet évaporateur, le fluide frigorigène revient vers le compresseur pour un nouveau cycle frigorifique.

Dans une étude de 2012, menée par le CNRS et Météo France, les chercheurs notaient que “l’une des conséquences des îlots de chaleur urbains en été est une utilisation accrue de la climatisation dans les zones urbanisées, qui, en refroidissant l’intérieur des bâtiments, libère de la chaleur résiduelle dans l’atmosphère“. Les climatiseurs permettent donc de soulager à court terme, mais ils sont à long terme responsables de l’augmentation des températures — et de notre inconfort face à la chaleur.

Alors que peut-on faire pour diminuer la température de nos logements ? Voici quelques conseils à l’approche de l’été.

L’air, la lumière...

Fermez les fenêtres la journée et rouvrez-les à partir de 21h pour créer des courants d’air la nuit. Fermez les volets car les rayons du soleil qui tapent directement sur les carreaux des fenêtres augmentent la chaleur. Les systèmes extérieurs sont plus efficaces car ils empêchent la chaleur de traverser la vitre. Si vous n’avez pas de volets vous pouvez concevoir des réflecteurs de lumière. Il vous suffira de coller des feuilles d’aluminium sur du carton de la taille de vos fenêtres. Ils renverront la lumière, ce qui empêchera la chaleur de pénétrer dans votre logement.

© Adobe Stock

... l’eau et les plantes

Vous pouvez accélérer le rafraîchissement des pièces en suspendant un drap mouillé devant une fenêtre entrouverte. L’évaporation absorbera la chaleur et refroidira la pièce. Passer simplement une serpillière mouillée sur le sol aidera aussi.

Un ventilateur ne refroidit pas une pièce. En revanche, si vous placez une bouteille d’eau congelée ou une serviette humide devant, l’air sera moins étouffant, le ventilateur diffusera la fraîcheur dans toute la pièce.

Les plantes sont de formidables remparts contre la chaleur. Elles connaissent un phénomène d’évapotranspiration, qui transfère l’eau contenue dans le sol vers l’atmosphère par transpiration. C’est le cas des plantes grimpantes comme le lierre mais aussi des plantes en pot comme les ficus. Pensez à les arroser plutôt le soir.

Enfin, sachez qu’un ordinateur fixe allumé continuellement crée à peu près autant de chaleur que six réfrigérateurs ! Éteignez donc vos appareils électroménagers non essentiels.

Anne-Lise Devaux



Thèmes
Habitat écologique