Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Organisez une projection

Film : « Retour à la normale »




Pour interpeller l’opinion publique, le Réseau “Sortir du nucléaire“ est partenaire du film Retour à la normale. Ce documentaire d’anticipation plongera le spectateur dans les conséquences d’un accident nucléaire à la centrale nucléaire du Tricastin. À partir du 11 mars, vous pourrez organiser des projections-débats en Auvergne-Rhône-Alpes en présence de la réalisatrice, dans des cinémas ou dans d’autres lieux. Dès septembre il sera également possible d’organiser des projections dans d’autres régions. Pour bien préparer vos événements, n’hésitez pas à nous contacter dès maintenant.

Bande-annonce du fillm :

Retour à la normale_bande annonce from La Société des Apaches on Vimeo.



Synopsis du film

Octobre 2021, une succession de défaillances dans l’un des réacteurs de la Centrale conduit au premier accident nucléaire français. Suite aux retombées radioactives massives, la population est évacuée et la zone interdite d’accès. Huit mois après, alors que les autorités veulent déjà tourner la page, habitant-e-s, évacué-e-s, scientifiques, journalistes, travailleurs de la filière nucléaire nous apportent un éclairage sur ce scénario d’accident plausible et sur ce futur possible.
Retour à la Normale est un documentaire d’anticipation qui nous laisse imaginer quelles seraient les conséquences d’un tel drame sur nos vies, et nous questionne sur la civilisation que l’énergie nucléaire est en train de façonner.

Durée : 52’

« L’homme peut survivre à une catastrophe nucléaire, pas au réchauffement climatique » affirment les défenseurs du développement de l’énergie nucléaire au niveau planétaire. Depuis l’accident de Tchernobyl en 1986 et la catastrophe de Fukushima en 2011, le mythe de la production illimitée d’énergie nucléaire sans conséquences néfastes n’est plus crédible. Ces deux accidents majeurs nous ont sérieusement alertés sur les menaces liées à cette activité dans le monde.

Ma prise de conscience personnelle, elle, date de 2012, un an après Fukushima. Alors en camping sauvage dans une forêt de l’Ain, je suis réveillée en sursaut par une sirène d’alerte. Mon imagination s’emballe : « et si un accident avait eu lieu à la centrale du Bugey ? » La sirène n’était qu’un exercice de la protection civile, fausse alerte donc, mais la peur ressentie ce jour-là est restée gravée en moi, elle est le point de départ de ma réflexion : et si un accident nucléaire survenait en France ?
Pour affronter cette inquiétude, j’ai commencé à me documenter sur le sujet, à lire les ouvrages et visionner les films existants, à rencontrer des scientifiques et des personnes investies dans la lutte anti-nucléaire, à en parler avec mes proches, pour savoir quelles questions habitaient mes contemporains sur ce thème.

En nous projetant un an après un accident nucléaire grave survenu en France, Retour à la normale propose d’imaginer les conditions de vie dans lesquelles nous plongerait un tel événement et les questionnements qui en découleraient.

Christina Firmino

FOIRE AUX QUESTIONS :

Je souhaite organiser une projection du film près de chez moi. Comment faire ?

Contactez le Réseau Sortir du Nucléaire (voir contacts plus bas). Il vous indiquera la marche à suivre pour accueillir une projection chez vous. Nous souhaitons juste que la projection ait lieu dans un endroit pouvant accueillir du public et où le film puisse être diffusé dans de bonnes conditions techniques, à minima avec un vidéoprojecteur, un écran et deux enceintes de bonne qualité. Pour les salles de cinéma, vous pouvez informer le cinéma que le film détiendra un numéro de visa.
Les formats de projection disponibles sont les suivants : Fichier / Blu-ray / DCP possible

A quelle date puis-je organiser une projection ?

Nous organisons une première tournée sur la Région Auvergne-Rhône-Alpes à partir de mars 2019. Retrouvez notre calendrier en ligne via ce lien.

https://framagenda.org/index.php/apps/calendar/p/YSf7potsyXDorMoK/Tourne-AURA

Les projections sont-elles payantes ?

Chaque organisateur est libre de rendre sa projection payante ou non. Tous les cas sont permis : prix fixe, prix libre ou gratuit. Aucune redevance fixe n’est demandée par la production pour la diffusion du film dans le cadre de cette tournée régionale.
Cependant, si une billetterie est instaurée, le principe d’une équitable répartition des recettes prévaudra entre la structure organisatrice de la projection, le lieu l’accueillant et la production du film.

Par ailleurs si la réalisatrice se déplace pour accompagner la projection, la production souhaite pouvoir facturer un minimum de 100€ TTC (en sus des frais de transports à prévoir) afin de rémunérer le temps de travail de la réalisatrice.

Peut-on projeter le film sans la présence de la réalisatrice ?

En accompagnant les projections du film, la réalisatrice permet au public d’avoir un échange, sur le thème du film, sur sa genèse et sa fabrication. Mais ce n’est pas obligatoire ! Dans tous les cas, une collaboration avec des associations travaillant sur les énergies renouvelables à différentes échelles est vivement encouragée, notamment si vous souhaitez organiser un débat à la suite de la projection du film.

Quelles sont les autres informations à prendre en compte pour la présence de la réalisatrice ?

Christina est détentrice de la carte Illico Solidaire, ainsi les coûts de transport en train sont réduits. Il faut également prendre en compte son transport entre la gare et le lieu de diffusion (à l’aller et au retour) ainsi que son hébergement. Dans la mesure du possible, l’hébergement chez l’habitant est souhaité.

Comment communiquer en amont de la projection ?

Un kit de communication est disponible sur le site de la production (visuel pour affiche & flyers, textes).

Je ne suis pas de la Région Auvergne-Rhône-Alpes mais je souhaite voir le film et/ou organiser une projection. Comment faire ?

Notre but est que le film soit vu par le plus grand nombre. À partir de l’automne 2019, une autre tournée, cette fois au niveau national, sera programmée. N’hésitez pas à nous contacter pour voir comment le film peut être diffusé dans votre région.

Contacts Réseau "Sortir du nucléaire" :

• Anne-Lise Devaux

Chargée de communication grand public et pour la levée de fonds

anne-lise.devaux@sortirdunucleaire.fr

• Julien Baldassarra

Chargé de la dynamique associative et des mobilisations

mobilisations@sortirdunucleaire.fr

Contact production - La Société des Apaches

• Michket Jemai

Chargée de diffusion

retouralanormale@lasocietedesapaches.com

Synopsis du film

Octobre 2021, une succession de défaillances dans l’un des réacteurs de la Centrale conduit au premier accident nucléaire français. Suite aux retombées radioactives massives, la population est évacuée et la zone interdite d’accès. Huit mois après, alors que les autorités veulent déjà tourner la page, habitant-e-s, évacué-e-s, scientifiques, journalistes, travailleurs de la filière nucléaire nous apportent un éclairage sur ce scénario d’accident plausible et sur ce futur possible.
Retour à la Normale est un documentaire d’anticipation qui nous laisse imaginer quelles seraient les conséquences d’un tel drame sur nos vies, et nous questionne sur la civilisation que l’énergie nucléaire est en train de façonner.

Durée : 52’

« L’homme peut survivre à une catastrophe nucléaire, pas au réchauffement climatique » affirment les défenseurs du développement de l’énergie nucléaire au niveau planétaire. Depuis l’accident de Tchernobyl en 1986 et la catastrophe de Fukushima en 2011, le mythe de la production illimitée d’énergie nucléaire sans conséquences néfastes n’est plus crédible. Ces deux accidents majeurs nous ont sérieusement alertés sur les menaces liées à cette activité dans le monde.

Ma prise de conscience personnelle, elle, date de 2012, un an après Fukushima. Alors en camping sauvage dans une forêt de l’Ain, je suis réveillée en sursaut par une sirène d’alerte. Mon imagination s’emballe : « et si un accident avait eu lieu à la centrale du Bugey ? » La sirène n’était qu’un exercice de la protection civile, fausse alerte donc, mais la peur ressentie ce jour-là est restée gravée en moi, elle est le point de départ de ma réflexion : et si un accident nucléaire survenait en France ?
Pour affronter cette inquiétude, j’ai commencé à me documenter sur le sujet, à lire les ouvrages et visionner les films existants, à rencontrer des scientifiques et des personnes investies dans la lutte anti-nucléaire, à en parler avec mes proches, pour savoir quelles questions habitaient mes contemporains sur ce thème.

En nous projetant un an après un accident nucléaire grave survenu en France, Retour à la normale propose d’imaginer les conditions de vie dans lesquelles nous plongerait un tel événement et les questionnements qui en découleraient.

Christina Firmino

FOIRE AUX QUESTIONS :

Je souhaite organiser une projection du film près de chez moi. Comment faire ?

Contactez le Réseau Sortir du Nucléaire (voir contacts plus bas). Il vous indiquera la marche à suivre pour accueillir une projection chez vous. Nous souhaitons juste que la projection ait lieu dans un endroit pouvant accueillir du public et où le film puisse être diffusé dans de bonnes conditions techniques, à minima avec un vidéoprojecteur, un écran et deux enceintes de bonne qualité. Pour les salles de cinéma, vous pouvez informer le cinéma que le film détiendra un numéro de visa.
Les formats de projection disponibles sont les suivants : Fichier / Blu-ray / DCP possible

A quelle date puis-je organiser une projection ?

Nous organisons une première tournée sur la Région Auvergne-Rhône-Alpes à partir de mars 2019. Retrouvez notre calendrier en ligne via ce lien.

https://framagenda.org/index.php/apps/calendar/p/YSf7potsyXDorMoK/Tourne-AURA

Les projections sont-elles payantes ?

Chaque organisateur est libre de rendre sa projection payante ou non. Tous les cas sont permis : prix fixe, prix libre ou gratuit. Aucune redevance fixe n’est demandée par la production pour la diffusion du film dans le cadre de cette tournée régionale.
Cependant, si une billetterie est instaurée, le principe d’une équitable répartition des recettes prévaudra entre la structure organisatrice de la projection, le lieu l’accueillant et la production du film.

Par ailleurs si la réalisatrice se déplace pour accompagner la projection, la production souhaite pouvoir facturer un minimum de 100€ TTC (en sus des frais de transports à prévoir) afin de rémunérer le temps de travail de la réalisatrice.

Peut-on projeter le film sans la présence de la réalisatrice ?

En accompagnant les projections du film, la réalisatrice permet au public d’avoir un échange, sur le thème du film, sur sa genèse et sa fabrication. Mais ce n’est pas obligatoire ! Dans tous les cas, une collaboration avec des associations travaillant sur les énergies renouvelables à différentes échelles est vivement encouragée, notamment si vous souhaitez organiser un débat à la suite de la projection du film.

Quelles sont les autres informations à prendre en compte pour la présence de la réalisatrice ?

Christina est détentrice de la carte Illico Solidaire, ainsi les coûts de transport en train sont réduits. Il faut également prendre en compte son transport entre la gare et le lieu de diffusion (à l’aller et au retour) ainsi que son hébergement. Dans la mesure du possible, l’hébergement chez l’habitant est souhaité.

Comment communiquer en amont de la projection ?

Un kit de communication est disponible sur le site de la production (visuel pour affiche & flyers, textes).

Je ne suis pas de la Région Auvergne-Rhône-Alpes mais je souhaite voir le film et/ou organiser une projection. Comment faire ?

Notre but est que le film soit vu par le plus grand nombre. À partir de l’automne 2019, une autre tournée, cette fois au niveau national, sera programmée. N’hésitez pas à nous contacter pour voir comment le film peut être diffusé dans votre région.

Contacts Réseau "Sortir du nucléaire" :

• Anne-Lise Devaux

Chargée de communication grand public et pour la levée de fonds

anne-lise.devaux@sortirdunucleaire.fr

• Julien Baldassarra

Chargé de la dynamique associative et des mobilisations

mobilisations@sortirdunucleaire.fr

Contact production - La Société des Apaches

• Michket Jemai

Chargée de diffusion

retouralanormale@lasocietedesapaches.com