Faire un don

Newsletter SCIN

Newsletter SCIN du 1er au 10 avril 2023

Article publié le 10 avril 2023



Bonjour à toutes et à tous,

Je vous laisse découvrir en PJ la dernière lettre d’informations de la surveillance citoyenne des installations nucléaires. Vous y découvrirez les actualités techniques et réglementaires concernant nos chères INB françaises et leurs exploitants publiées entre le 1er et le 10 avril 2023. Au menu, entre autres :

 Rapport de l’AIEA/OSART sur l’exploitation de Civaux, rapport du Comité d’orientation (de l’ASN) sur les facteurs sociaux organisationnels et humains, enjeux identifiés pour la France par l’AIEA (mais aussi les "bonnes pratiques" et les domaines de "bonne performance") ;

 projet de fusion ASN/IRSN : avis de la Commission nationale de déontologie et des alertes en matière de santé publique et d’environnement ;

 publication des registres de rejets de Dampierre, remontage et test (après re-fabrication pour certaines) des soupapes du pressuriseur de l’EPR de Flamanville (suites au retour d’expérience de l’EPR d’Olkiluoto) ;

 Paluel 4 redémarre (arrêté le 22 février pour dysfonctionnement hors zone nucléaire) et Paluel 2 arrêté (oxigénation du circuit primaire et essai de renvoi de tension) ;

 Inspection sur le transport et la réception d’uranium à Malvési, sur les circuits primaires et les ESPN de Penly, sur les modifications de VD au Blayais, ...

 et les avis de l’IRSN publiés en mars, dont un sur les EPR2 (agressions externes sur le site du Tricastin), un sur la tenue des cuves pour 10 ans après leur VD4 (Dampierre), et un sur la création d’un entreposage de rebus de MOX à La Hague.

Sans oublier : un incident déclaré à Chooz, plusieurs décisions de l’ASN dont l’homologation de colis de transport, la consultation du public sur les prescriptions complémentaires applicables au Tricastin suite aux conclusion du 4ème réexamen périodique du réacteur 1 et de nombreux rapports d’inspection.

Bonnes lectures et comme toujours : n’hésitez pas à partager !

À bientôt,

Laure

Télécharger cette newsletter au format PDF

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous laisse découvrir en PJ la dernière lettre d’informations de la surveillance citoyenne des installations nucléaires. Vous y découvrirez les actualités techniques et réglementaires concernant nos chères INB françaises et leurs exploitants publiées entre le 1er et le 10 avril 2023. Au menu, entre autres :

 Rapport de l’AIEA/OSART sur l’exploitation de Civaux, rapport du Comité d’orientation (de l’ASN) sur les facteurs sociaux organisationnels et humains, enjeux identifiés pour la France par l’AIEA (mais aussi les "bonnes pratiques" et les domaines de "bonne performance") ;

 projet de fusion ASN/IRSN : avis de la Commission nationale de déontologie et des alertes en matière de santé publique et d’environnement ;

 publication des registres de rejets de Dampierre, remontage et test (après re-fabrication pour certaines) des soupapes du pressuriseur de l’EPR de Flamanville (suites au retour d’expérience de l’EPR d’Olkiluoto) ;

 Paluel 4 redémarre (arrêté le 22 février pour dysfonctionnement hors zone nucléaire) et Paluel 2 arrêté (oxigénation du circuit primaire et essai de renvoi de tension) ;

 Inspection sur le transport et la réception d’uranium à Malvési, sur les circuits primaires et les ESPN de Penly, sur les modifications de VD au Blayais, ...

 et les avis de l’IRSN publiés en mars, dont un sur les EPR2 (agressions externes sur le site du Tricastin), un sur la tenue des cuves pour 10 ans après leur VD4 (Dampierre), et un sur la création d’un entreposage de rebus de MOX à La Hague.

Sans oublier : un incident déclaré à Chooz, plusieurs décisions de l’ASN dont l’homologation de colis de transport, la consultation du public sur les prescriptions complémentaires applicables au Tricastin suite aux conclusion du 4ème réexamen périodique du réacteur 1 et de nombreux rapports d’inspection.

Bonnes lectures et comme toujours : n’hésitez pas à partager !

À bientôt,

Laure

Télécharger cette newsletter au format PDF


Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don