Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

8 bonnes raisons d’être antinucléaire

Face aux crises sanitaires, écologiques et économiques en cours et à venir, notre modèle de production et de consommation est défaillant. Il est urgent de dépasser les logiques de profit à court terme et de se recentrer sur l’essentiel. Il nous faut passer à un système énergétique plus sobre, sûr, résilient, local et renouvelable.

Et le nucléaire n’en fait assurément pas partie.


Idées d’actions




Maintenant que vous avez les 8 bonnes raisons bien en tête vous avez sûrement envie d’agir à nos côtés pour nous aidé à grandir et à diffuser la parole antinucléaire… Voici quelques suggestions d’action à mener !



Action n°1 : Signer et faire signer la charte

Connaissez-vous la charte du Réseau "Sortir du nucléaire" ? En la signant vous venez agrandir le cercle des personnes qui souhaitent changer de modèle énergétique et en finir avec l’industrie nucléaire. Vous donnez plus de poids à notre combat quotidien. Et n’oubliez pas d’inciter vos proches à la signer également !

Si vous faites partie d’un collectif ou d’une association vous pouvez les inciter à la signer. Ce faisant ils rejoindront les 924 groupes et associations engagés à nos côtés et seront recontactés par une personne du Réseau pour voir ce que nous pourrons faire ensemble.

Je signe la charte

Action n°2 : Voter pour LA raison qui vous tient le plus à cœur

Parce que c’est important pour nous de savoir ce qui motive le plus les citoyen·nes à s’engager à nos côtés, nous pourrons alors développer des contenus qui parle à toutes et tous.

Je vote

Action n°3 : Diffuser les 8 bonnes raisons sur les réseaux sociaux

Pour vous permettre de faire cela aisément nous avons créé ces visuels :

Partagez-les sur vos fils d’actus sur les réseaux sociaux en posant cette question : "Et vous pour quelle raison pensez-vous qu’il faille sortir de l’ère nucléaire ? " et en indiquant cette adresse : https://www.sortirdunucleaire.org/8-bonnes-raisons-d-etre-Antinuc
Vous pouvez télécharger les 8 images à l’aide de l’archive zip ci-dessous :

Visuels à partager 8 bonnes raisons

Vous pouvez aussi directement partager ce post Facebook :
https://www.facebook.com/sortirdunucleaire.org/posts/3240753759280517

Retrouvez bientôt ici d’autres façons d’agir en fonction des raisons qui vous motivent…

Idées d’actions liées à la raison Santé :

Mettons fin à cette source d’énergie mortifère, et préservons notre santé et celle des générations futures. Le Réseau "Sortir du nucléaire" vous invite à passer à l’action pour clamer haut et fort que nous n’avons pas à choisir entre confort énergétique et bien-être : un changement est possible !

Agir tout de suite

En partageant sur les réseaux sociaux le visuel de la raison n°1 « Santé ».
 Télécharger le visuel

En commandant une ou plusieurs revues "Sortir du nucléaire" et en les déposant dans des espaces dédiés aux soins (salle d’attente de votre médecin, accueils d’hôpitaux,etc.). Par ce geste simple, vous participez à la sensibilisation de personnes sur des dangers sanitaires encore trop méconnus, et documentés dans notre revue trimestrielle.

 Commander la revue

En achetant le DVD du film Condamnés à réussir sur notre boutique en ligne. Ce documentaire vous permettra de vous informer, ainsi que votre entourage, sur les conditions de travail et les problèmes de santé des travailleurs·euses de l’usine nucléaire de la Hague dans les années 1970.

 Acheter le DVD du film

Agir avec votre groupe local Sortir du nucléaire

En réalisant une tournée de distribution de « pastilles d’iode » à proximité d’une installation nucléaire. Sur notre site internet, vous pouvez imprimer de fausses boîtes de pastilles d’iode à distribuer à la population, afin de simuler ce qu’il se passerait en cas d’accident, d’alerter sur le risque d’accident permanent, et de montrer l’impréparation des autorités en cas de catastrophe nucléaire.

 Commander ou télécharger le modèle des boites de pastilles d’iode factices

En organisant une projection du film Condamnés à réussir . Afin de permettre à d’autres personnes d’accéder à cette source d’information. Il nous sera également possible de vous mettre en contact avec des expert·es (chercheurs·euses, travailleur·euses, associations, etc.) qui pourront co-animer cette projection-débat.

 Si vous souhaitez organiser une projection merci de nous contacter à mobilisations sortirdunucleaire.fr

L’année 2020 a mis en lumière l’importance de l’égalité d’accès à la santé. Il est crucial que nous continuions à nous battre pour cela. Travailleurs·euses comme citoyen·nes, c’est toute la population qui est concernée par les dangers du nucléaire. Pour que ceux-ci cessent, commençons par les exposer et les dénoncer !

Pour discuter des modalités d’action possibles ou rendre-compte de celles que vous aurez mené, vous pouvez écrire à mobilisations sortirdunucleaire.fr

Idées d’actions liées à la raison Économiser

600 à 800 millions d’euros d’argent public : c’est ce que devra débourser l’État pour éviter une cessation de paiement à Areva SA, embourbée dans son chantier de l’EPR en Finlande. Et ce n’est pas la seule entreprise du nucléaire en difficulté : si EDF était une entreprise privée, cela ferait longtemps qu’elle aurait fait faillite. Avec une dette supérieure à 41 milliards d’euros, seuls les investissements massifs de l’État et donc l’argent des contribuables rendent possible la prolongation du nucléaire en France.

À l’aube d’une crise économique et sociale sans précédent et alors que tous les signaux nous imposent de faire bifurquer notre modèle énergétique, l’État continue de gaspiller notre argent dans un réacteur EPR dont on ne sait pas s’il fonctionnera un jour et dans le rafistolage de vieilles centrales. Le coût du nucléaire ne cesse de croître : il faut sortir de ce modèle économique absurde.

Dénoncez le coût du nucléaire

> En interpellant les responsables de cette gabegie financière sur les réseaux sociaux.

1) En dénonçant les projets d’installations nucléaires et de prolongation de fonctionnement de vieux réacteurs qui coûtent des milliards, quand cet argent pourrait être investi dans la transition écologique, l’efficacité énergétique et l’éducation à la sobriété. Sur Twitter ou Facebook :

@gouvernementFR la Cour des comptes estime à 19,1 milliards le coût de l’EPR de #Flamanville. À votre avis, on aurait pu financer combien de panneaux solaires et d’éoliennes avec cette somme d’argent ?

@EDFEPR le coût de l’EPR de #Flamanville est passé de 3,3 milliards sur le devis initial à 19,1 milliards pour un retard de 11 ans. J’espère que votre filiale de travaux pour particuliers @IZIbyEDF ne fait pas les mêmes dépassements de devis et tient mieux les délais !

@Ecologie_Gouv Le projet #Cigéo a été évalué à environ 34 milliards d’euros par @Andra_France. Je ne veux pas payer à la place d’ @EDFofficiel pour la gestion de déchets dont je n’ai jamais demandé qu’ils soient produits !

@gouvernementFR 47 milliards d’euros, c’est le prix des 6 #EPR dont @EDF rêve. Je préfèrerais que l’argent du contribuable finance plutôt la rénovation énergétique de nos bâtiments, l’éducation à la sobriété et le développement des énergies renouvelables.

@Ecologie_Gouv 2,1 milliards d’euros pour rafistoler la centrale nucléaire @EDFBugey ! Après plus de 40 ans de service, n’est-il pas temps de lui faire prendre sa retraite et de laisser cet argent pour une transition énergétique digne de ce nom ?

@gouvernementFR Vous allez encore débourser 600 à 800 millions d’euros d’argent public pour éviter une cessation de paiement à Areva SA, embourbée avec le chantier de EPR en Finlande. N’est-il pas temps de mettre fin à la gabegie ?

> En commandant l’autocollant « Nucléaire : arrêtons les frais ». 100 milliards pour le rafistolage des vieux réacteurs (selon la Cour des comptes), 35 milliards pour le projet Cigéo, 19,1 milliards pour la construction de l’EPR de Flamanville, 6 milliards par an pour financer le programme nucléaire militaire français : les chiffres de cette industrie font tourner la tête. Ne les laissons pas faire, et rendons visibles ces coûts en affichant cet autocollant !

Commander cet autocollant

> En partageant un des deux visuels qui dénoncent le coût de la bombe (clique droit puis « Enregistrer l’image sous ») :

2) En dénonçant ceux qui investissent dans la bombe atomique française, un armement mortifère qui continue de proliférer alors même que le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) va entrer en vigueur. Sur Twitter ou Facebook :

@Armees_Gouv, la #LoiProgrammationMilitaire 2019-2025 prévoit de dépenser 37 milliards d’euros pour la défense nucléaire sur cette période. Saviez-vous que 25 hôpitaux auraient pu être construits avec cet argent ?

@Armees_Gouv, la #LoiProgrammationMilitaire prévoit 6 milliards d’euros annuels pour financer l’arme nucléaire. La transition écologique n’en ferait-elle pas meilleur usage ?

@Credit_Agricole, @Societe_Generale en 2018 vous investissiez toujours dans les bombes atomiques françaises. En ces temps de crise, est-ce toujours le cas ?

@Airbus, participez-vous toujours au financement d’armes de destruction massive ?

@BNPParibas @AXAFrance plusieurs milliards dans le financement des armes nucléaires depuis des années : on achète combien de masque avec tout cet argent ?

> En commandant l’autocollant « Cet établissement finance la bombe » pour dénoncer les institutions qui participent au financement de la bombe nucléaire. Entre 2014 et 2018, 525 milliards de dollars ont été fournis à des entreprises productrices d’armes nucléaires par des institutions financières. Certaines entreprises françaises n’ont pas tourné le dos à cette tendance : il faut les dénoncer !

Commander cet autocollant

Pour aller plus loin, en 2018 ICAN a réalisé un rapport qui répertorie les principales sources d’investissement des armes nucléaires que vous pouvez retrouver en anglais ici. https://www.dontbankonthebomb.com/wp-content/uploads/2018/10/2018_Report_web.pdf

Participez au financement des alternatives :

En faisant un don au Réseau "Sortir du nucléaire" :

Afin d’être une force d’opposition légitime et crédible, notre fédération d’associations a toujours tenu à rester totalement indépendante de l’État. Ce sont nos sympathisant·es qui nous permettent de conserver cette liberté de parole. Alors nous avons besoin de vous !

Faire un don au Réseau

En changeant de banque pour la Nef :

Il existe aujourd’hui une poignée de banques qui choisissent d’investir l’argent de ses épargnants dans des alternatives sociales et écologiques. La Nef en fait partie. C’est une coopérative financière qui permet à ses clients d’orienter leur épargne vers des projets écologiques, culturels ou sociaux de leurs choix. Nous sommes partenaire de la Nef : en adhérant à cette coopérative, vous pouvez faire le choix de soutenir le Réseau "Sortir du nucléaire" grâce à votre épargne.

En savoir plus

Pour discuter des modalités d’action possibles ou rendre-compte de celles que vous aurez menées, vous pouvez écrire à : mobilisations sortirdunucleaire.fr

Idées d’actions liées à la raison Droits humains

 En rejoignant un comité de soutien aux opposant·es au projet de poubelle nucléaire en Meuse (Cigéo). Ces comités permettent de montrer aux personnes mises en difficulté à cause de leur engagement qu’ils·elles sont soutenu·es à travers toute la France. En rejoignant un de ces comités, vous démontrez aussi que nous ne nous laisserons pas intimider par la répression policière et judiciaire démesurée et illégitime.

 Je rejoins un comité existant ou j’en créé un nouveau :

https://bureburebure.info/comites/

 En interpellant sur les réseaux sociaux les industriels qui bafouent les droits humains, en France comme à l’étranger. C’est le cas d’Orano (ex-Areva), qui exploite des mines d’uranium dans des pays comme le Khazakstan, la Mongolie ou le Niger.

Exemples de phrases à diffuser sur Twitter et sur Facebook :

Pour dénoncer Orano

@Orano quand et comment comptez-vous dépolluer l’ancienne mine d’Arlit au Niger ? #Criirad

@Orano quand allez-vous indemniser les victimes de la radioactivité de vos mines au Niger, en Mongolie et au Kazakhstan ?

@Orano, l’uranium nigérien permet d’allumer plus d’un quart des ampoules françaises, alors même que 70 % des nigérien·nes n’ont pas accès à l’électricité. Ça vous paraît normal ?

@Orano avez-vous vu le film La colère dans le vent ? #Criirad #Arlit

@Orano, est-ce vrai que vous organisez des voyages au Kazakhstan pour les habitants de la mongolie pour les convaincre des bienfaits d’une mine d’uranium proche de chez eux ?

@Orano, les travailleurs de vos mines sont-ils mieux protégés qu’à l’époque d’Arlit ?

@Orano, 1,3 milliards d’euros de chiffre d’affaire en partie réalisé grâce aux mines du Niger, quand celui-ci est le sixième pays le plus pauvre du monde. Rien ne vous choque ?

Pour dénoncer l’Andra

Comment expliquez-vous que lorsque l’Andra est arrivée sur le territoire dans les années 90, elle a assuré qu’il n’y aurait pas de centre d’enfouissement à Bure et qu’il s’agissait simplement d’un laboratoire de recherche ?

Est-il vrai qu’en 2016, l’Andra a débauché une milice privée qui patrouillait dans le Bois Lejuc et que ses agents étaient équipés de gants plombés et d’imposants gourdins en bois ?

En 2017, un ingénieur travaillant pour l’Andra a versé une bouteille d’essence sur plusieurs opposants au projet Cigéo. Il fait ça souvent ?

@Andra, comment vivez-vous la présence policière massive dans la Meuse depuis que vous avez posé vos valises à Bure ?

@Andra, 85 000 conversations et messages interceptés, 16 ans de temps cumulés d’écoute téléphonique : que feriez-vous sans la répression de l’État ?

Le GIP auquel appartient l’Andra a versé plus d’un milliard d’euros aux départements de Meuse et de Haute-Marne depuis la création du labo : pas comme une impression d’acheter les élus et les habitants ?

Soutenez

 En faisant un don à l’association CACENDR, qui fournit un soutien juridique et financier aux militant.es inquiété.es pour leur engagement contre le nucléaire ou qui font l’objet de répression de la part de l’État.

https://www.helloasso.com/associations/cacendr

 En achetant le livre Areva en Afrique , qui revient sur les différents scandales de la multinationale française Orano (ex-Areva), notamment au Niger.

https://agone.org/dossiersnoirs/arevaenafrique/index.html

Pour discuter des modalités d’action possibles ou rendre-compte de celles que vous aurez mené, vous pouvez écrire à :

mobilisations sortirdunucleaire.fr

Action n°1 : Signer et faire signer la charte

Connaissez-vous la charte du Réseau "Sortir du nucléaire" ? En la signant vous venez agrandir le cercle des personnes qui souhaitent changer de modèle énergétique et en finir avec l’industrie nucléaire. Vous donnez plus de poids à notre combat quotidien. Et n’oubliez pas d’inciter vos proches à la signer également !

Si vous faites partie d’un collectif ou d’une association vous pouvez les inciter à la signer. Ce faisant ils rejoindront les 924 groupes et associations engagés à nos côtés et seront recontactés par une personne du Réseau pour voir ce que nous pourrons faire ensemble.

Je signe la charte

Action n°2 : Voter pour LA raison qui vous tient le plus à cœur

Parce que c’est important pour nous de savoir ce qui motive le plus les citoyen·nes à s’engager à nos côtés, nous pourrons alors développer des contenus qui parle à toutes et tous.

Je vote

Action n°3 : Diffuser les 8 bonnes raisons sur les réseaux sociaux

Pour vous permettre de faire cela aisément nous avons créé ces visuels :

Partagez-les sur vos fils d’actus sur les réseaux sociaux en posant cette question : "Et vous pour quelle raison pensez-vous qu’il faille sortir de l’ère nucléaire ? " et en indiquant cette adresse : https://www.sortirdunucleaire.org/8-bonnes-raisons-d-etre-Antinuc
Vous pouvez télécharger les 8 images à l’aide de l’archive zip ci-dessous :

Visuels à partager 8 bonnes raisons

Vous pouvez aussi directement partager ce post Facebook :
https://www.facebook.com/sortirdunucleaire.org/posts/3240753759280517

Retrouvez bientôt ici d’autres façons d’agir en fonction des raisons qui vous motivent…

Idées d’actions liées à la raison Santé :

Mettons fin à cette source d’énergie mortifère, et préservons notre santé et celle des générations futures. Le Réseau "Sortir du nucléaire" vous invite à passer à l’action pour clamer haut et fort que nous n’avons pas à choisir entre confort énergétique et bien-être : un changement est possible !

Agir tout de suite

En partageant sur les réseaux sociaux le visuel de la raison n°1 « Santé ».
 Télécharger le visuel

En commandant une ou plusieurs revues "Sortir du nucléaire" et en les déposant dans des espaces dédiés aux soins (salle d’attente de votre médecin, accueils d’hôpitaux,etc.). Par ce geste simple, vous participez à la sensibilisation de personnes sur des dangers sanitaires encore trop méconnus, et documentés dans notre revue trimestrielle.

 Commander la revue

En achetant le DVD du film Condamnés à réussir sur notre boutique en ligne. Ce documentaire vous permettra de vous informer, ainsi que votre entourage, sur les conditions de travail et les problèmes de santé des travailleurs·euses de l’usine nucléaire de la Hague dans les années 1970.

 Acheter le DVD du film

Agir avec votre groupe local Sortir du nucléaire

En réalisant une tournée de distribution de « pastilles d’iode » à proximité d’une installation nucléaire. Sur notre site internet, vous pouvez imprimer de fausses boîtes de pastilles d’iode à distribuer à la population, afin de simuler ce qu’il se passerait en cas d’accident, d’alerter sur le risque d’accident permanent, et de montrer l’impréparation des autorités en cas de catastrophe nucléaire.

 Commander ou télécharger le modèle des boites de pastilles d’iode factices

En organisant une projection du film Condamnés à réussir . Afin de permettre à d’autres personnes d’accéder à cette source d’information. Il nous sera également possible de vous mettre en contact avec des expert·es (chercheurs·euses, travailleur·euses, associations, etc.) qui pourront co-animer cette projection-débat.

 Si vous souhaitez organiser une projection merci de nous contacter à mobilisations sortirdunucleaire.fr

L’année 2020 a mis en lumière l’importance de l’égalité d’accès à la santé. Il est crucial que nous continuions à nous battre pour cela. Travailleurs·euses comme citoyen·nes, c’est toute la population qui est concernée par les dangers du nucléaire. Pour que ceux-ci cessent, commençons par les exposer et les dénoncer !

Pour discuter des modalités d’action possibles ou rendre-compte de celles que vous aurez mené, vous pouvez écrire à mobilisations sortirdunucleaire.fr

Idées d’actions liées à la raison Économiser

600 à 800 millions d’euros d’argent public : c’est ce que devra débourser l’État pour éviter une cessation de paiement à Areva SA, embourbée dans son chantier de l’EPR en Finlande. Et ce n’est pas la seule entreprise du nucléaire en difficulté : si EDF était une entreprise privée, cela ferait longtemps qu’elle aurait fait faillite. Avec une dette supérieure à 41 milliards d’euros, seuls les investissements massifs de l’État et donc l’argent des contribuables rendent possible la prolongation du nucléaire en France.

À l’aube d’une crise économique et sociale sans précédent et alors que tous les signaux nous imposent de faire bifurquer notre modèle énergétique, l’État continue de gaspiller notre argent dans un réacteur EPR dont on ne sait pas s’il fonctionnera un jour et dans le rafistolage de vieilles centrales. Le coût du nucléaire ne cesse de croître : il faut sortir de ce modèle économique absurde.

Dénoncez le coût du nucléaire

> En interpellant les responsables de cette gabegie financière sur les réseaux sociaux.

1) En dénonçant les projets d’installations nucléaires et de prolongation de fonctionnement de vieux réacteurs qui coûtent des milliards, quand cet argent pourrait être investi dans la transition écologique, l’efficacité énergétique et l’éducation à la sobriété. Sur Twitter ou Facebook :

@gouvernementFR la Cour des comptes estime à 19,1 milliards le coût de l’EPR de #Flamanville. À votre avis, on aurait pu financer combien de panneaux solaires et d’éoliennes avec cette somme d’argent ?

@EDFEPR le coût de l’EPR de #Flamanville est passé de 3,3 milliards sur le devis initial à 19,1 milliards pour un retard de 11 ans. J’espère que votre filiale de travaux pour particuliers @IZIbyEDF ne fait pas les mêmes dépassements de devis et tient mieux les délais !

@Ecologie_Gouv Le projet #Cigéo a été évalué à environ 34 milliards d’euros par @Andra_France. Je ne veux pas payer à la place d’ @EDFofficiel pour la gestion de déchets dont je n’ai jamais demandé qu’ils soient produits !

@gouvernementFR 47 milliards d’euros, c’est le prix des 6 #EPR dont @EDF rêve. Je préfèrerais que l’argent du contribuable finance plutôt la rénovation énergétique de nos bâtiments, l’éducation à la sobriété et le développement des énergies renouvelables.

@Ecologie_Gouv 2,1 milliards d’euros pour rafistoler la centrale nucléaire @EDFBugey ! Après plus de 40 ans de service, n’est-il pas temps de lui faire prendre sa retraite et de laisser cet argent pour une transition énergétique digne de ce nom ?

@gouvernementFR Vous allez encore débourser 600 à 800 millions d’euros d’argent public pour éviter une cessation de paiement à Areva SA, embourbée avec le chantier de EPR en Finlande. N’est-il pas temps de mettre fin à la gabegie ?

> En commandant l’autocollant « Nucléaire : arrêtons les frais ». 100 milliards pour le rafistolage des vieux réacteurs (selon la Cour des comptes), 35 milliards pour le projet Cigéo, 19,1 milliards pour la construction de l’EPR de Flamanville, 6 milliards par an pour financer le programme nucléaire militaire français : les chiffres de cette industrie font tourner la tête. Ne les laissons pas faire, et rendons visibles ces coûts en affichant cet autocollant !

Commander cet autocollant

> En partageant un des deux visuels qui dénoncent le coût de la bombe (clique droit puis « Enregistrer l’image sous ») :

2) En dénonçant ceux qui investissent dans la bombe atomique française, un armement mortifère qui continue de proliférer alors même que le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) va entrer en vigueur. Sur Twitter ou Facebook :

@Armees_Gouv, la #LoiProgrammationMilitaire 2019-2025 prévoit de dépenser 37 milliards d’euros pour la défense nucléaire sur cette période. Saviez-vous que 25 hôpitaux auraient pu être construits avec cet argent ?

@Armees_Gouv, la #LoiProgrammationMilitaire prévoit 6 milliards d’euros annuels pour financer l’arme nucléaire. La transition écologique n’en ferait-elle pas meilleur usage ?

@Credit_Agricole, @Societe_Generale en 2018 vous investissiez toujours dans les bombes atomiques françaises. En ces temps de crise, est-ce toujours le cas ?

@Airbus, participez-vous toujours au financement d’armes de destruction massive ?

@BNPParibas @AXAFrance plusieurs milliards dans le financement des armes nucléaires depuis des années : on achète combien de masque avec tout cet argent ?

> En commandant l’autocollant « Cet établissement finance la bombe » pour dénoncer les institutions qui participent au financement de la bombe nucléaire. Entre 2014 et 2018, 525 milliards de dollars ont été fournis à des entreprises productrices d’armes nucléaires par des institutions financières. Certaines entreprises françaises n’ont pas tourné le dos à cette tendance : il faut les dénoncer !

Commander cet autocollant

Pour aller plus loin, en 2018 ICAN a réalisé un rapport qui répertorie les principales sources d’investissement des armes nucléaires que vous pouvez retrouver en anglais ici. https://www.dontbankonthebomb.com/wp-content/uploads/2018/10/2018_Report_web.pdf

Participez au financement des alternatives :

En faisant un don au Réseau "Sortir du nucléaire" :

Afin d’être une force d’opposition légitime et crédible, notre fédération d’associations a toujours tenu à rester totalement indépendante de l’État. Ce sont nos sympathisant·es qui nous permettent de conserver cette liberté de parole. Alors nous avons besoin de vous !

Faire un don au Réseau

En changeant de banque pour la Nef :

Il existe aujourd’hui une poignée de banques qui choisissent d’investir l’argent de ses épargnants dans des alternatives sociales et écologiques. La Nef en fait partie. C’est une coopérative financière qui permet à ses clients d’orienter leur épargne vers des projets écologiques, culturels ou sociaux de leurs choix. Nous sommes partenaire de la Nef : en adhérant à cette coopérative, vous pouvez faire le choix de soutenir le Réseau "Sortir du nucléaire" grâce à votre épargne.

En savoir plus

Pour discuter des modalités d’action possibles ou rendre-compte de celles que vous aurez menées, vous pouvez écrire à : mobilisations sortirdunucleaire.fr

Idées d’actions liées à la raison Droits humains

 En rejoignant un comité de soutien aux opposant·es au projet de poubelle nucléaire en Meuse (Cigéo). Ces comités permettent de montrer aux personnes mises en difficulté à cause de leur engagement qu’ils·elles sont soutenu·es à travers toute la France. En rejoignant un de ces comités, vous démontrez aussi que nous ne nous laisserons pas intimider par la répression policière et judiciaire démesurée et illégitime.

 Je rejoins un comité existant ou j’en créé un nouveau :

https://bureburebure.info/comites/

 En interpellant sur les réseaux sociaux les industriels qui bafouent les droits humains, en France comme à l’étranger. C’est le cas d’Orano (ex-Areva), qui exploite des mines d’uranium dans des pays comme le Khazakstan, la Mongolie ou le Niger.

Exemples de phrases à diffuser sur Twitter et sur Facebook :

Pour dénoncer Orano

@Orano quand et comment comptez-vous dépolluer l’ancienne mine d’Arlit au Niger ? #Criirad

@Orano quand allez-vous indemniser les victimes de la radioactivité de vos mines au Niger, en Mongolie et au Kazakhstan ?

@Orano, l’uranium nigérien permet d’allumer plus d’un quart des ampoules françaises, alors même que 70 % des nigérien·nes n’ont pas accès à l’électricité. Ça vous paraît normal ?

@Orano avez-vous vu le film La colère dans le vent ? #Criirad #Arlit

@Orano, est-ce vrai que vous organisez des voyages au Kazakhstan pour les habitants de la mongolie pour les convaincre des bienfaits d’une mine d’uranium proche de chez eux ?

@Orano, les travailleurs de vos mines sont-ils mieux protégés qu’à l’époque d’Arlit ?

@Orano, 1,3 milliards d’euros de chiffre d’affaire en partie réalisé grâce aux mines du Niger, quand celui-ci est le sixième pays le plus pauvre du monde. Rien ne vous choque ?

Pour dénoncer l’Andra

Comment expliquez-vous que lorsque l’Andra est arrivée sur le territoire dans les années 90, elle a assuré qu’il n’y aurait pas de centre d’enfouissement à Bure et qu’il s’agissait simplement d’un laboratoire de recherche ?

Est-il vrai qu’en 2016, l’Andra a débauché une milice privée qui patrouillait dans le Bois Lejuc et que ses agents étaient équipés de gants plombés et d’imposants gourdins en bois ?

En 2017, un ingénieur travaillant pour l’Andra a versé une bouteille d’essence sur plusieurs opposants au projet Cigéo. Il fait ça souvent ?

@Andra, comment vivez-vous la présence policière massive dans la Meuse depuis que vous avez posé vos valises à Bure ?

@Andra, 85 000 conversations et messages interceptés, 16 ans de temps cumulés d’écoute téléphonique : que feriez-vous sans la répression de l’État ?

Le GIP auquel appartient l’Andra a versé plus d’un milliard d’euros aux départements de Meuse et de Haute-Marne depuis la création du labo : pas comme une impression d’acheter les élus et les habitants ?

Soutenez

 En faisant un don à l’association CACENDR, qui fournit un soutien juridique et financier aux militant.es inquiété.es pour leur engagement contre le nucléaire ou qui font l’objet de répression de la part de l’État.

https://www.helloasso.com/associations/cacendr

 En achetant le livre Areva en Afrique , qui revient sur les différents scandales de la multinationale française Orano (ex-Areva), notamment au Niger.

https://agone.org/dossiersnoirs/arevaenafrique/index.html

Pour discuter des modalités d’action possibles ou rendre-compte de celles que vous aurez mené, vous pouvez écrire à :

mobilisations sortirdunucleaire.fr



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don