Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Fessenheim : Perte de refroidissement sur les 2 réacteurs en cas de séisme




7 février 2020


L’exploitant de la plus vieille centrale nucléaire de France vient d’annoncer que des "robinets situés sur des tuyauteries" n’auraient pas résisté en cas de séisme. Trop rouillés ? Non conformes ? Peu de détails livrés par EDF, mais il semble que les 2 réacteurs soient concernés, et que leur refroidissement soit mis en jeu. Ce que confirmera l’Autorité de sûreté nucléaire, sans pour autant donner d’explication sur le pourquoi du comment de la tenue au séisme de ces robinets.


Les robinets en question sont sur le circuit de refroidissement par eau brute, circuit qui refroidit plusieurs équipements des 2 réacteurs nucléaires de Fessenheim, notamment certaines pompes des circuits de contrôle chimique et volumétrique (RCV) et d’injection de sécurité (RIS). Les pompes du circuit RCV ont notamment pour fonction d’assurer la régulation de la quantité d’eau présente dans le circuit primaire, et sont le moyen principal d’appoint en eau des circuits primaires pendant les manœuvres de mise à l’arrêt des réacteurs.

Cette nouvelle déclaration d’évènement significatif pour la sûreté (c’est d’ailleurs ainsi qu’EDF résume les faits) vient juste après une déclaration d’évènement significatif pour l’environnement (pollution du grand canal d’Alsace) et juste avant la fermeture définitive du réacteur 1. Alors que l’Autorité de sûreté nucléaire renvoie l’exploitant à son plan de démantèlement, dont le pilotage n’est ni suffisamment précis, ni correctement organisé malgré une fermeture annoncée de longue date, il qu’il n’y a manifestement pas que l’avenir de la centrale qui soit peine : les incidents se conjuguent au présent sur le site nucléaire.

Ce que dit EDF :

Déclaration d’un événement significatif pour la sûreté

Publié le 07/02/2020

Le 6 janvier 2020, le CNPE de Fessenheim a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté concernant la tenue au séisme de robinets situés sur des tuyauteries. Ces dernières permettent de filtrer l’eau de refroidissement nécessaire à l’exploitation.

Les analyses ont montré que la tenue mécanique de ces robinets ne pourrait être garantie en cas de séisme, ce qui pourrait entraîner, s’ils étaient dégradés, des dysfonctionnements de certaines pompes de refroidissement.

Dès la détection de ce défaut, des mesures ont été prises pour préserver, en cas de séisme, le fonctionnement de ces systèmes utiles au refroidissement.

Cet événement, sans conséquence pour la sûreté, la sécurité des intervenants et l’environnement, a été classé au niveau 1 de l’échelle INES qui compte sept niveaux. L’Autorité de sûreté nucléaire et les pouvoirs publics ont été informés

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-fessenheim/actualites/declaration-d-un-evenement-significatif-pour-la-surete


Ce que dit l’ASN :

Non tenue au séisme des lignes auxiliaires des filtres SEB

Publié le 17/02/2020

Centrale nucléaire de Fessenheim - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 6 février 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Fessenheim a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté, relatif à la non-tenue au séisme de robinets d’instrumentation des lignes auxiliaires des filtres du circuit de refroidissement par eau brute SEB. Ce circuit assure le refroidissement de plusieurs équipements des réacteurs 1 et 2, notamment certaines pompes des circuits de contrôle chimique et volumétrique (RCV) et d’injection de sécurité (RIS), ainsi que de divers équipements communs de site. Les pompes du circuit RCV ont notamment pour fonction d’assurer la régulation de la quantité d’eau présente dans le circuit primaire.

La perte de ces filtres, en cas de séisme, entraînerait l’indisponibilité des pompes RCV qui sont le moyen principal d’appoint en eau des circuits primaires pendant les manœuvres de mise à l’arrêt des réacteurs. Ceci engendrerait des retards par rapport aux délais de repli en état sûr des réacteurs prescrits par le référentiel EDF. Les différentes ressources en eau du site permettraient toutefois d’assurer le refroidissement du réacteur durant les opérations de repli, y compris dans le cas où celles-ci seraient retardées.

Dès la détection de la défaillance potentielle, la centrale nucléaire a pris des mesures pour préserver, en cas de séisme, le fonctionnement de ces systèmes utiles au refroidissement.

Cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-tenue-au-seisme-des-lignes-auxiliaires-des-filtres-SEB


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Fessenheim

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
48