Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Cattenom : Mauvais paramétrage de la surveillance de l’activité nucléaire du réacteur 3




1er octobre 2019


Un mauvais réglage, et l’alarme censée signaler une augmentation anormale de la réaction nucléaire en chaine ne rempli pas son rôle. C’est ce qu’il s’est passé pour le réacteur 3 de la centrale de Cattenom (Moselle), alors que le combustible nucléaire était justement en train d’être mis dans le cœur du réacteur. Les opérations de chargement du cœur se sont poursuivies pendant 5 heures avant que le mauvais réglage de l’alarme de surveillance du flux neutronique ne soit découvert. Or, lorsqu’une certaine masse de matière fissile est rassemblée au même endroit, la réaction nucléaire peut de déclencher d’elle-même. D’où la nécessitée de surveiller le flux neutronique, même lorsque le réacteur est à l’arrêt.


Fort heureusement il n’y a pas eu de problème dans ces 5 heures. En effet, l’alarme n’étant plus fiable, la réaction de l’exploitant pour faire face à une réaction nucléaire spontanée incontrôlée aurait tardé à se mettre en place. L’erreur de réglage et sa détection tardive, alors même que le rechargement du combustible était en cours, a été classée au niveau 1 de l’échelle INES*.

Cet arrêt du réacteur 3 était déjà mal engagé. Le même jour, le 26 septembre 2019, une autre erreur de configuration était découverte : il manquait un dispositif d’obturation sur une des traversées de l’enceinte de confinement. C’est à dire que le combustible était manipulé dans une enceinte pas tout à fait fermée, faisant ainsi courir un sérieux risque de dissémination de matières radioactives à l’extérieur de l’enceinte et une contamination de l’environnement. Ce manque d’étanchéité est une violation des règles qui régissent le fonctionnement de l’installation. Et là encore, l’erreur n’a pas été détectée immédiatement. Mais on ne sait ni depuis combien de temps l’enceinte n’était pas fermée, ni comment une telle situation a pu se produire, et encore moins comment le chargement du combustible a pu être autorisé dans de telles conditions ! Du combustible nucléaire manipulé dans un espace pas fermé, avec une alarme de surveillance de la réaction nucléaire mal réglée, sans que l’exploitant ne se rende compte de la situation.... Ce nouvel évènement significatif pour la sûreté en dit long sur la désorganisation et le manque de rigueur qui plane sur cet arrêt de réacteur pour maintenance et renouvellement du combustible.

Ce que dit l’ASN :

Indisponibilité de l’alarme de contrôle du flux de neutrons

Publié le 07/10/2019

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 30 septembre 2019, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté, concernant l’indisponibilité d’une alarme de surveillance du flux neutronique du réacteur.

Les spécifications techniques d’exploitation imposent à l’exploitant de surveiller en permanence le flux des neutrons émis par le cœur du réacteur afin de pouvoir contrôler toute augmentation intempestive de celui-ci. Il dispose pour cela de moyens de mesures et d’alarmes.

Le 26 septembre 2019, alors que le réacteur 3 est à l’arrêt pour maintenance et que les opérations de rechargement du combustible sont en cours, l’exploitant ne procède pas au bon paramétrage d’une alarme associée aux mesures du flux de neutrons, ce qui a conduit à défiabiliser celle-ci.

Dès la détection de l’écart, cinq heures plus tard, l’exploitant a remis en conformité cette alarme.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs. Les autres dispositifs de maîtrise de l’augmentation incontrôlée du flux de neutrons étaient en place, toutefois l’écart aurait conduit à retarder l’action des opérateurs.

En raison du caractère tardif de la détection de la situation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES).

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Indisponibilite-de-l-alarme-de-controle-du-flux-de-neutrons


Ce que dit EDF :

Réglage inapproprié de l’alarme de surveillance du flux neutronique réacteur à l’arrêt sur l’unité de production n°3

Publié le 01/10/2019

Le 26 septembre 2019, les équipes de la centrale procèdent aux opérations de rechargement du combustible sur l’unité de production n°3 actuellement en arrêt pour maintenance.

Lors de cette opération, le système de mesure qui assure la surveillance du flux neutronique du réacteur permet d’émettre une alarme informant les équipes d’une variation anormale de flux neutronique.

En début de rechargement, le paramétrage de l’alarme issue de ce système de mesure n’était pas conforme à nos règles générales d’exploitation ce qui aurait pu différer l’apparition de cette alarme.

Dès détection du mauvais paramétrage, les opérations de manutention du combustible ont été stoppées et les équipes de la centrale ont remis en conformité le dispositif de surveillance.

De façon conservative, bien que la surveillance du flux neutronique ait toujours été assurée, EDF a considéré que cette alarme était indisponible.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur la sûreté et l’environnement. Cependant, compte tenu de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7 le lundi 30 septembre 2019.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-cattenom/actualites/reglage-inapproprie-de-l-alarme-de-surveillance-du-flux-neutronique-reacteur-a-l-arret-sur-l-unite-de-production-ndeg3

------- * INES : International nuclear and radiological event scale (Échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques) - Description et niveaux ici - https://www.asn.fr/Lexique/I/INES


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Cattenom

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
105