Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Cattenom : Erreur de réglage durant la visite décennale

Détection tardive et repli du réacteur 3




30 septembre 2021


Le 29 septembre 2021, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité d’une pompe du système de contrôle chimique et volumétrique (RCV) du circuit primaire principal du réacteur 3.


Ce que dit EDF :

Détection tardive de l’indisponibilité d’une pompe de secours de l’unité de production n°3

Publié le 30/09/2021

Le 11 août 2021, la centrale de Cattenom avait déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif de niveau 0 sur l’échelle INES qui compte 7 échelons. Cette déclaration faisait suite à un débit non-conforme constaté sur une pompe de secours du circuit de contrôle chimique et volumétrique du circuit primaire lors d’un contrôle périodique réalisé le 6 août.

Cette situation avait conduit les équipes de la centrale à suspendre les opérations de redémarrage de l’unité de production n°3. Dès détection, les équipes de la centrale ont procédé à la réparation de la pompe à partir du 9 août.

Rétrospectivement, les analyses approfondies par les équipes de la centrale ont démontré que l’origine du débit non-conforme était liée à un défaut de réglage lors de la maintenance qui avait été réalisée sur ce matériel. Ces analyses ont également démontré que la pompe était indisponible depuis le 2 août. Le délai de réparation étant supérieur à ce qui est défini dans nos spécifications techniques d’exploitation, la direction a décidé de réévaluer le niveau INES de cet évènement le 29 septembre 2021 à l’Autorité de sûreté nucléaire, au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7. Cet événement n’a pas eu d’impact sur la sûreté des installations.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-cattenom/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-cattenom/detection-tardive-de-l-indisponibilite-d-une-pompe-de-secours-de-l-unite-de-production-ndeg3


Ce que dit l’ASN :

Détection tardive de l’indisponibilité d’une pompe du système de contrôle chimique et volumique du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Cattenom

Publié le 12/10/2021

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 29 septembre 2021, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité d’une pompe du système de contrôle chimique et volumétrique (RCV) du circuit primaire principal du réacteur 3.

Le système de contrôle chimique et volumétrique a notamment pour fonction de maintenir dans le circuit primaire la quantité d’eau nécessaire au refroidissement du réacteur. Il assure également l’injection d’eau sous haute pression au niveau des joints des pompes primaires pour en assurer l’étanchéité. En situation de perte totale des alimentations électriques, cette injection aux joints des pompes primaires est assurée par une pompe de secours spécifique.

Le 6 août 2021, lors des opérations de redémarrage du réacteur 3 à la suite de son arrêt pour visite décennale, l’exploitant a réalisé un essai périodique d’injection aux joints des pompes primaires par cette pompe de secours. Lors de cet essai, le débit de la pompe n’était pas conforme à l’attendu. Conformément aux règles générales d’exploitation, l’exploitant a alors engagé le repli [1] du réacteur avant de remettre en conformité cette pompe.

Le 24 septembre 2021, les conclusions des investigations engagées ont mis en évidence que, lors de la maintenance de cette pompe pendant la visite décennale, les réglages des pressions d’huile étaient inadaptés. De ce fait, l’exploitant a considéré que cette pompe était indisponible depuis la date de cette dernière maintenance, soit le 2 août 2021. Ainsi, le délai de 3 jours pour amorcer le repli du réacteur, prévu par les règles générales d’exploitation, n’a pas été respecté.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ou sur l’environnement. Toutefois, en raison de la détection tardive de l’indisponibilité de ce matériel, cet événement est reclassé au niveau 1 de l’échelle INES.

A la suite de la détection de l’écart, l’exploitant a procédé au repli du réacteur et a engagé une analyse approfondie de cet événement. Ce repli avait fait l’objet d’une déclaration à l’ASN d’un événement significatif de niveau 0 le 11 août. L’ASN, qui attendait les conclusions des investigations techniques pour confirmer définitivement le classement de l’événement, veillera à la qualité des actions prises pour en éviter son renouvellement lors des prochains arrêts pour maintenance.

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/detection-tardive-de-l-indisponibilite-d-une-pompe-du-systeme-de-controle-chimique-et-volumique


[1Le repli du réacteur consiste à abaisser la pression et la température de son circuit primaire en application de ses règles générales d’exploitation.


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Cattenom

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
134