Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Bugey : Du combustible nucléaire chargé dans un bâtiment qui ne pouvait pas être confiné




4 mai 2020


"Détection tardive de la position fermée de 2 vannes", c’est comme ça qu’EDF a présenté le fait que le confinement du réacteur 5 de la centrale nucléaire du Bugey (Rhône-Alpes) est resté hors-service plusieurs semaines, alors même que le combustible nucléaire a été manipulé dans le bâtiment. Un problème qui a été créé par l’exploitant lui-même et qu’il n’a pas détecté.


Après un essai réalisé le 13 mars 2020 sur le système de ventilation qui permet de filtrer l’iode radioactif présent dans l’air du bâtiment du réacteur 5, deux vannes ont été laissées fermées. De ce fait, il était impossible de confiner le bâtiment. Si un accident s’était produit, les substances radioactives présentent dans l’air n’aurait pas été contenues dans l’enceinte du bâtiment et aurait été rejetées à l’extérieur.

C’est près d’un mois et demi après, le 26 avril, que les équipes se sont rendu compte qu’il était impossible de modifier la pression à l’intérieur du bâtiment réacteur (cette dépression permet un confinement dit dynamique, elle empêche toute sortie d’air de l’intérieur du bâtiment vers l’extérieur). Et qu’il était donc de fait impossible de confiner le bâtiment. Un confinement pourtant obligatoire selon les règles censées régir le fonctionnement de l’installation nucléaire. D’autant que le combustible nucléaire a été manipulé dans ce bâtiment pour recharger le réacteur entre-temps.

L’évènement a été déclaré par l’exploitant de la centrale nucléaire du Bugey comme significatif pour la sûreté le 28 avril 2020 et classé au niveau 1 [1] du fait que les règles techniques d’exploitation de l’usine nucléaire n’aient pas été respectées et de la détection tardive du problème par l’exploitant. Cet incident révèle clairement un manque de surveillance et de vérifications des équipements de l’installation, alors même que le réacteur était arrêté pour maintenance et vérifications. Il met aussi en lumière les risques générés par le manque de rigueur d’EDF dans la gestion de ses installations. Qu’un tel évènement puisse survenir questionne directement la maîtrise des risques par l’exploitant, maîtrise sur laquelle est fondée la démonstration de sûreté et sur laquelle s’appuie EDF pour affirmer que ses usines nucléaires ne génèrent aucun danger, ni pour les populations, ni pour l’environnement.

Ce que dit EDF :

Détection tardive de la position fermée de deux vannes

Publié le 04/05/2020

Le 26 avril 2020, l’unité de production n°5 est en phase de redémarrage suite à son arrêt programmé pour maintenance depuis le 25 février dernier. Les équipes en charge du pilotage du réacteur réalisent une opération d’exploitation consistant à réduire la pression dans l’enceinte du bâtiment réacteur  [2]. Elles constatent que la pression dans l’enceinte ne change pas.

Un intervenant se rend sur place. Il s’aperçoit que deux vannes du circuit permettant notamment de prélever l’air dans le bâtiment réacteur sont fermées. Or les spécificités techniques d’exploitation, qui encadrent le pilotage des réacteurs, précisent qu’elles auraient dû être ouvertes lors de cette étape du redémarrage. Ces deux vannes sont aussitôt remises en position ouverte. Les investigations montrent que les vannes ont été fermées suite à un essai réalisé le 13 mars dernier dans le cadre du programme de maintenance de l’unité de production.

Cet événement n’a eu aucun impact sur l’environnement, ou la sécurité des personnes et des installations.

Cependant, en raison de la détection tardive de la position fermée des deux vannes, la direction de la centrale de Bugey a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le 28 avril 2020 un événement significatif de sûreté de niveau 1 sur l’échelle INES qui en compte 7.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-du-bugey/actualites/detection-tardive-de-la-position-fermee-de-deux-vannes


Ce que dit l’ASN :

Indisponibilité partielle du système de ventilation de l’enceinte de confinement du réacteur 5

Publié le 04/05/2020

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 28 avril 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité partielle du système de ventilation de l’enceinte de confinement du réacteur 5 de la centrale nucléaire du Bugey.

L’enceinte de confinement du réacteur, à l’intérieur de laquelle se trouve notamment la cuve qui contient le combustible nucléaire, est équipée de deux sas d’accès et d’une ouverture de grande dimension appelée « tampon d’accès matériel ». Ces accès peuvent être ouverts lors de certaines phases d’arrêt pour maintenance afin de permettre l’entrée de personnes et de matériel. Lorsque ces accès sont ouverts alors que le combustible est encore présent dans la cuve, par exemple en début d’arrêt pour maintenance, les règles générales d’exploitation imposent que les deux voies redondantes du système de ventilation (ETY), qui font passer l’air extrait du bâtiment réacteur sur des pièges à iode, soient disponibles pour pouvoir assurer un confinement dynamique en cas de relâchement de radioactivité dans le bâtiment réacteur.

Le 13 mars 2020, le réacteur 5 est complètement déchargé de son combustible. Dans le cadre des activités programmées de l’arrêt, à l’issue des essais périodiques sur le circuit ETY ses ventilateurs, deux vannes de circuits ETY sont laissées en position fermée, alors que leur position attendue est la position ouverte.

Le 26 avril 2020, EDF s’apprête à réaliser une décompression de l’enceinte de confinement du réacteur en mettant en service le système ETY dans la configuration requise. En l’absence d’évolution de la pression de l’enceinte, un agent de terrain envoyé en local constate que deux vannes du circuit ETY sont restées en position fermée et les remet dans la position attendue.

Cette position inappropriée de deux vannes du circuit ETY a conduit à l’indisponibilité de la filtration iode du système ETY, et aurait pu entraîner un retard, en cas d’accident nucléaire entrainant un rejet à l’intérieur de l’enceinte de confinement, dans la mise en œuvre de la fonction de confinement de l’enceinte du réacteur. Cette situation n’est donc pas autorisée par les spécifications techniques d’exploitation encadrant le fonctionnement du réacteur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

En raison de la détection tardive de cet écart et du non-respect des spécifications techniques d’exploitation qui en découle, cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Indisponibilite-partielle-du-systeme-de-ventilation-de-l-enceinte-de-confinement-du-reacteur-5


[1de l’échelle INES : International nuclear and radiological event scale (Échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques) - Description et niveaux ici - https://www.asn.fr/Lexique/I/INES

[2Dans le cadre du fonctionnement normal des réacteurs, la réglementation autorise les centrales à réaliser, dans les limites de seuils définis, des rejets d’air des bâtiments réacteur à l’atmosphère. Ces opérations, contrôlées, font l’objet d’analyses préalables et d’une surveillance continue. Elles permettent de maintenir une pression optimale dans les bâtiments réacteurs et n’ont aucun impact sur l’environnement.


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Bugey

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
106