Faire un don

Nos communiqués de presse

Fiasco de Flamanville : l’industrie nucléaire élude le bilan pour ne pas freiner la construction de nouveaux réacteurs

Communiqué du 1er décembre 2022



Photo : © Émilie Massemin - Reporterre

"Que s’est-il passé à Flamanville et quels enseignements en a-t-on tirés ?". Telle sera la question posée ce 1er décembre, lors de la 4ème séance du débat public sur le projet de construction de nouveaux réacteurs EPR à Penly et ailleurs. Mais comment attendre une réponse honnête et sans complaisance de la part d’EDF alors qu’Antoine Ménager, qui représente l’industriel lors de ce débat, était le responsable du chantier de 2011 à 2016 ?

11 années de retard au moins, des coûts multipliés par 6, des malfaçons en série sur le chantier et dans les usines de la filière, un lourd bilan humain (décès d’ouvriers, affaire de travail dissimulé...) : l’EPR de Flamanville, toujours inachevé, est un fiasco. Le réacteur, qui a dû faire l’objet de lourdes réparations avant même d’avoir démarré, ne présente plus les caractéristiques initialement requises en terme de sûreté. Comment pourrait-il être autorisé à entrer en service ?

Ce fiasco devrait interdire de reproduire cette catastrophe en 6 exemplaires en se lançant dans la construction de nouveaux réacteurs. Manque de rigueur et de compétence, pression préjudiciable à la sûreté : n’en déplaise aux partisans du nucléaire, les mêmes ingrédients sont réunis pour des chantiers chaotiques prometteurs de retards et surcoûts. Faire reposer la stratégie énergétique française sur l’hypothétique disponibilité de ces réacteurs dès les années 2035 revient à mettre en péril nos objectifs climatiques et représente une perte de temps et de ressources inacceptable, alors que la faisabilité du 100% renouvelable est maintenant avérée. 

Publiant son propre bilan du chantier de Flamanville, le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle à en tirer toutes les conclusions : ne jamais démarrer ce réacteur, renoncer à une chimérique relance du nucléaire et se tourner vers un modèle énergétique sobre et renouvelable !

Lire sur cette page notre bilan détaillé du chantier de l’EPR de Flamanville

Contact presse : Charlotte Mijeon - 06 64 66 01 23

Photo : © Émilie Massemin - Reporterre

"Que s’est-il passé à Flamanville et quels enseignements en a-t-on tirés ?". Telle sera la question posée ce 1er décembre, lors de la 4ème séance du débat public sur le projet de construction de nouveaux réacteurs EPR à Penly et ailleurs. Mais comment attendre une réponse honnête et sans complaisance de la part d’EDF alors qu’Antoine Ménager, qui représente l’industriel lors de ce débat, était le responsable du chantier de 2011 à 2016 ?

11 années de retard au moins, des coûts multipliés par 6, des malfaçons en série sur le chantier et dans les usines de la filière, un lourd bilan humain (décès d’ouvriers, affaire de travail dissimulé...) : l’EPR de Flamanville, toujours inachevé, est un fiasco. Le réacteur, qui a dû faire l’objet de lourdes réparations avant même d’avoir démarré, ne présente plus les caractéristiques initialement requises en terme de sûreté. Comment pourrait-il être autorisé à entrer en service ?

Ce fiasco devrait interdire de reproduire cette catastrophe en 6 exemplaires en se lançant dans la construction de nouveaux réacteurs. Manque de rigueur et de compétence, pression préjudiciable à la sûreté : n’en déplaise aux partisans du nucléaire, les mêmes ingrédients sont réunis pour des chantiers chaotiques prometteurs de retards et surcoûts. Faire reposer la stratégie énergétique française sur l’hypothétique disponibilité de ces réacteurs dès les années 2035 revient à mettre en péril nos objectifs climatiques et représente une perte de temps et de ressources inacceptable, alors que la faisabilité du 100% renouvelable est maintenant avérée. 

Publiant son propre bilan du chantier de Flamanville, le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle à en tirer toutes les conclusions : ne jamais démarrer ce réacteur, renoncer à une chimérique relance du nucléaire et se tourner vers un modèle énergétique sobre et renouvelable !

Lire sur cette page notre bilan détaillé du chantier de l’EPR de Flamanville

Contact presse : Charlotte Mijeon - 06 64 66 01 23


Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don



 Presse

Pour toute sollicitation médiatique, merci de contacter Charlotte Mijeon, chargée de communication et des relations extérieures.

charlotte.mijeon@sortirdunucleaire.fr
Tél : 06 64 66 01 23


Grâce à vos dons, nous agissons !