Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Sortir du nucléaire n°78

Été 2018

Cigéo

Extraits du discours du 16 juin

Été 2018




Compte tenu de la place disponible dans la Revue du Réseau “Sortir du nucléaire“ nous ne pouvons publier que des extraits de ce texte important de la lutte contre Cigéo et contre le nucléaire. Vous pouvez le retrouver dans son intégralité sur notre site internet à l’adresse suivante : www.sortirdunucleaire.org/stop-cigeo.



Aujourd’hui 16 juin 2018, des composantes très variées de la lutte anti Cigéo sont réunies. Toutes les générations et plein de sensibilités. […] Toutes et tous rassemblé.e.s par un même dégoût et une même rage contre ce que l’État voudrait mettre en oeuvre en Meuse : enfouir les déchets nucléaires les plus dangereux, au mépris indiscutable de la sécurité et de l’intégrité de notre génération et de celles qui vont suivre.
 
Rage face à l’énormité évidente de cette infamie. Dégoût face aux méthodes utilisées ici et ailleurs :
 
Le flicage généralisé, la répression policière et le harcèlement judiciaire contre celles et ceux qui osent résister : du drone à l’hélicoptère en passant par les écoutes. Des interdictions de territoire aux peines de prison en passant par les perquisitions : l’État déploie contre nous tout son arsenal. Et comme cela ne suffit pas à dissuader les opposants, il criminalise les personnes en lutte en les accusant par exemple d’association de malfaiteurs. Il va même jusqu’à blesser gravement nos camarades.
 
Tout cela sans compter tout le reste :
 
-- L’arrosage financier des collectivités, des entreprises, des associations et des particuliers : déjà un milliard d’euros dépensé pour un projet sans existence légale,
 
-- Les faux débats publics auxquels on nous somme de participer mais qui — nous dit-on — ne changeront rien au choix final, ni même au calendrier. Et lorsque nous perturbons cette mascarade, c’est nous qui sommes accusé.e.s de ne pas être des démocrates.
 
[…]
 
Concernant les déchets existants, ne surtout pas les enfouir. Car aujourd’hui, nous le répétons sans cesse : il n’y a aucune bonne solution pour les déchets nucléaires déjà produits. […] Les déchets existants doivent rester là où ils sont, près des lieux de production afin de ne pas multiplier les risques. […]
 
La population française est déjà menacée par trop de sites nucléaires, nous n’en voulons pas d’autres ! Donc Cigéo c’est NON, NON et ENCORE NON !
 
[…]
 
Par ce 16 juin, nous souhaitons rendre visible les nouvelles couleurs de notre mobilisation […], la mobilisation croît, s’épanouit, s’émancipe, se démultiplie : il faut croire que le terreau était fertile.
 
[…] la demande d’autorisation de création de Cigéo n’est même pas encore
déposée, et ne le sera, PEUT-ÊTRE, qu’en 2019 ! Pourtant, l’Andra s’apprête à demander une autorisation de défrichement de 134 hectares dans le Bois Lejuc et donc à détruire une forêt pour un projet qui n’existe tout simplement pas ! Et comme si ça ne suffisait pas, un immense transformateur RTE est prêt à sortir de terre à la sortie de Bure.
 
Mais les pouvoirs publics ne s’arrêtent pas là ! Ce sont tous les territoires autour de Bure qui se trouvent nucléarisés par une multitude de projets invisibles dans l’ombre du titan Cigéo :
 
-- Blanchisserie à Joinville […]
 
-- Voies ferrées entre Gondrecourt et Mandres en Barrois
 
-- Base de maintenance EDF à Saint
Dizier
 
-- Plateforme de pièces de rechange pour toutes les centrales à Velaines
 
-- Base logistique de transport à Void-Vacon
 
-- Stockages de déchets radioactifs à Soulaines et à Morvilliers
C’EST LA NUCLEARISATION EN MARCHE !
 
L’automne prochain, nous assisterons au summum de l’hypocrisie du gouvernement. Vous entendrez parler d’un
débat public sur les déchets nucléaires,
de concertation avec la population
locale. Ce ne seront que des éléments de langage classiques d’un gouvernement expérimenté dans l’art de la manipulation et de la séduction.
 
[…]
 
Nous lançons ce samedi 16 juin 2018 un appel à une grande action partout
en France : dès la rentrée, participer et organiser des concertations autogérées près de chez vous pour montrer à l’État qu’après 2005, qu’après 2013, ce troisième débat public n’a aucune légitimité !
 
Le mot concertation vient du latin concertare, qui veut dire : “projeter quelque chose en commun“. Nous souhaitons prendre la définition à la lettre, et l’État au mot, en vous proposant de projeter quelque chose en commun : l’arrêt immédiat du nucléaire !
 
[…]
 
Entre la faillite des entreprises du nucléaire, le vieillissement des installations nucléaires et la volonté d’imposer Cigéo par la force, 2018-2019 est une année charnière pour le programme nucléaire français. […] »

Cedra 52, EODRA et les Chouettes Hiboux de Bure

Aujourd’hui 16 juin 2018, des composantes très variées de la lutte anti Cigéo sont réunies. Toutes les générations et plein de sensibilités. […] Toutes et tous rassemblé.e.s par un même dégoût et une même rage contre ce que l’État voudrait mettre en oeuvre en Meuse : enfouir les déchets nucléaires les plus dangereux, au mépris indiscutable de la sécurité et de l’intégrité de notre génération et de celles qui vont suivre.
 
Rage face à l’énormité évidente de cette infamie. Dégoût face aux méthodes utilisées ici et ailleurs :
 
Le flicage généralisé, la répression policière et le harcèlement judiciaire contre celles et ceux qui osent résister : du drone à l’hélicoptère en passant par les écoutes. Des interdictions de territoire aux peines de prison en passant par les perquisitions : l’État déploie contre nous tout son arsenal. Et comme cela ne suffit pas à dissuader les opposants, il criminalise les personnes en lutte en les accusant par exemple d’association de malfaiteurs. Il va même jusqu’à blesser gravement nos camarades.
 
Tout cela sans compter tout le reste :
 
-- L’arrosage financier des collectivités, des entreprises, des associations et des particuliers : déjà un milliard d’euros dépensé pour un projet sans existence légale,
 
-- Les faux débats publics auxquels on nous somme de participer mais qui — nous dit-on — ne changeront rien au choix final, ni même au calendrier. Et lorsque nous perturbons cette mascarade, c’est nous qui sommes accusé.e.s de ne pas être des démocrates.
 
[…]
 
Concernant les déchets existants, ne surtout pas les enfouir. Car aujourd’hui, nous le répétons sans cesse : il n’y a aucune bonne solution pour les déchets nucléaires déjà produits. […] Les déchets existants doivent rester là où ils sont, près des lieux de production afin de ne pas multiplier les risques. […]
 
La population française est déjà menacée par trop de sites nucléaires, nous n’en voulons pas d’autres ! Donc Cigéo c’est NON, NON et ENCORE NON !
 
[…]
 
Par ce 16 juin, nous souhaitons rendre visible les nouvelles couleurs de notre mobilisation […], la mobilisation croît, s’épanouit, s’émancipe, se démultiplie : il faut croire que le terreau était fertile.
 
[…] la demande d’autorisation de création de Cigéo n’est même pas encore
déposée, et ne le sera, PEUT-ÊTRE, qu’en 2019 ! Pourtant, l’Andra s’apprête à demander une autorisation de défrichement de 134 hectares dans le Bois Lejuc et donc à détruire une forêt pour un projet qui n’existe tout simplement pas ! Et comme si ça ne suffisait pas, un immense transformateur RTE est prêt à sortir de terre à la sortie de Bure.
 
Mais les pouvoirs publics ne s’arrêtent pas là ! Ce sont tous les territoires autour de Bure qui se trouvent nucléarisés par une multitude de projets invisibles dans l’ombre du titan Cigéo :
 
-- Blanchisserie à Joinville […]
 
-- Voies ferrées entre Gondrecourt et Mandres en Barrois
 
-- Base de maintenance EDF à Saint
Dizier
 
-- Plateforme de pièces de rechange pour toutes les centrales à Velaines
 
-- Base logistique de transport à Void-Vacon
 
-- Stockages de déchets radioactifs à Soulaines et à Morvilliers
C’EST LA NUCLEARISATION EN MARCHE !
 
L’automne prochain, nous assisterons au summum de l’hypocrisie du gouvernement. Vous entendrez parler d’un
débat public sur les déchets nucléaires,
de concertation avec la population
locale. Ce ne seront que des éléments de langage classiques d’un gouvernement expérimenté dans l’art de la manipulation et de la séduction.
 
[…]
 
Nous lançons ce samedi 16 juin 2018 un appel à une grande action partout
en France : dès la rentrée, participer et organiser des concertations autogérées près de chez vous pour montrer à l’État qu’après 2005, qu’après 2013, ce troisième débat public n’a aucune légitimité !
 
Le mot concertation vient du latin concertare, qui veut dire : “projeter quelque chose en commun“. Nous souhaitons prendre la définition à la lettre, et l’État au mot, en vous proposant de projeter quelque chose en commun : l’arrêt immédiat du nucléaire !
 
[…]
 
Entre la faillite des entreprises du nucléaire, le vieillissement des installations nucléaires et la volonté d’imposer Cigéo par la force, 2018-2019 est une année charnière pour le programme nucléaire français. […] »

Cedra 52, EODRA et les Chouettes Hiboux de Bure



Thèmes
Luttes et actions Bure - CIGEO