Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Vidéos

Documentaire d’archive restauré : le dossier Plogoff

24 janvier 2019 | 802 vues




LE DOSSIER PLOGOFF - Post restauration from Synaps Collectif on Vimeo.

Plus d’infos sur le site du film : http://dossierplogoff.info/le-film/

Réalisation : http://synaps-audiovisuel.fr/



Fin des années 1970 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est mise au pas de la suprématie de l’énergie nucléaire et de son monde. Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles bretons.nes résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de gardes mobiles des camps retranchés alentour. Ainsi, sans potion magique mais avec pierres, cris et recours administratifs, les habitants de Plogoff défient consciencieusement l’État Français. Dans Le dossier Plogoff, réalisé par François Jacquemain en 1980 et dépoussiéré par Synaps Collectif Audiovisuel en 2017, leurs gestes et leurs mots enjambent quelques décennies pour venir nous offrir une indispensable caisse de résonance aux luttes actuelles contre tous les saccages environnementaux. Ceux-là même qui, à Plogoff hier et ailleurs aujourd’hui, sont servis sur leur lit d’exactions diverses et perpétrés avec ferveur par les États et leurs fidèles nervis, comme autant d’offrandes au Dieu croissance.

En 1974, l’Etat français décide d’implanter une centrale nucléaire de 5 200 mégawatts, en Bretagne, sur les communes de Plogoff, Primelin, Goulien et Cleden, à la Pointe du Raz. Les habitants s’y opposent et créent le premier comité régional d’information sur le nucléaire. Juin 1976, Ils se mobilisent et construisent des barrages pour empêcher les techniciens de l’EDF de faire des sondages géologiques. Fin 1978, les élus du Conseil régional et du Conseil général du Finistère optent pour le site de Plogoff. Août 1979 , les habitants de Plogoff construisent une bergerie sur les terres convoitées. Février 1980, c’est le début d’une enquête d’utilité publique. Des mairies annexes sont installées dans les quatre communes. Les dossiers pour l’enquête sont brûlés devant la mairie de Plogoff. Dans la nuit du 30 au 31 janvier 1980, gardes mobiles et engins blindés investissent le village. Pendant quarante-cinq jours, la population continue à manifester, sous des formes multiples, son opposition à cette occupation policière et à l’implantation de la centrale. Ce reportage au coeur des évènements, étayé d’interviews, montre la détermination et la colère de toute une communauté et notamment des femmes. Le projet d’EDF et ses répercussions sur la vie locale sont expliqués par Jean-Yves Gressey, délégué CGT du Centre océanique de Bretagne, Corentin Péoc’h, délégué CFDT de l’EDF de Quimper et Yves Le Gal, du Collège de France et biologiste à Concarneau. Maître Francis Taitgen, avocat, analyse la situation des habitants arrêtés et inculpés. Paul Tregver, océanographe à l’université de Bretagne occidentale, présente le « Projet Alter Breton » qui propose d’autres solutions pour couvrir les besoins de la Bretagne en énergie.

Un grand merci à François, Suno, Maurice, Antoine, Florian, Matthieu, Victor, L’abominable, Magali, Thibault, Polo, Cita Del Rock, Anita, Malika, Mathieu, Quand les poules voleront, Silvio, Louis, Marie-Noëlle, Victor, Natacha, Popi, Nadia, Xaos, ISKRA, SYNAPS et l’Ailleurs …

Diffusion / Distribution – Synaps Collectif Audiovisuel & ISKRA

Le Dossier Plogoff de François Jacquemain – Ciné Information Documents – Synaps - ISKRA - Mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND 2.0 France 2017 (Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale [lucrative] – Pas de modifications)

Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues en contactant Synaps ou ISKRA à l’adresse diff(at)dossierplogoff.info

Réalisation : François Jacquemain

Image : Gérard Loubeau, Jean Rozembaum

Son : Lionel Crampon

Montage : Claude Farny

Producteur : Ciné Information Documents

Première sortie : septembre 1980

Copie originale en 16mm couleur, Eastman color 72.47

Numérisation – L’Abominable

Restauration image – Synaps Collectif Audiovisuel

Restauration son – Polosson - Cita Del Rock

Fin des années 1970 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est mise au pas de la suprématie de l’énergie nucléaire et de son monde. Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles bretons.nes résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de gardes mobiles des camps retranchés alentour. Ainsi, sans potion magique mais avec pierres, cris et recours administratifs, les habitants de Plogoff défient consciencieusement l’État Français. Dans Le dossier Plogoff, réalisé par François Jacquemain en 1980 et dépoussiéré par Synaps Collectif Audiovisuel en 2017, leurs gestes et leurs mots enjambent quelques décennies pour venir nous offrir une indispensable caisse de résonance aux luttes actuelles contre tous les saccages environnementaux. Ceux-là même qui, à Plogoff hier et ailleurs aujourd’hui, sont servis sur leur lit d’exactions diverses et perpétrés avec ferveur par les États et leurs fidèles nervis, comme autant d’offrandes au Dieu croissance.

En 1974, l’Etat français décide d’implanter une centrale nucléaire de 5 200 mégawatts, en Bretagne, sur les communes de Plogoff, Primelin, Goulien et Cleden, à la Pointe du Raz. Les habitants s’y opposent et créent le premier comité régional d’information sur le nucléaire. Juin 1976, Ils se mobilisent et construisent des barrages pour empêcher les techniciens de l’EDF de faire des sondages géologiques. Fin 1978, les élus du Conseil régional et du Conseil général du Finistère optent pour le site de Plogoff. Août 1979 , les habitants de Plogoff construisent une bergerie sur les terres convoitées. Février 1980, c’est le début d’une enquête d’utilité publique. Des mairies annexes sont installées dans les quatre communes. Les dossiers pour l’enquête sont brûlés devant la mairie de Plogoff. Dans la nuit du 30 au 31 janvier 1980, gardes mobiles et engins blindés investissent le village. Pendant quarante-cinq jours, la population continue à manifester, sous des formes multiples, son opposition à cette occupation policière et à l’implantation de la centrale. Ce reportage au coeur des évènements, étayé d’interviews, montre la détermination et la colère de toute une communauté et notamment des femmes. Le projet d’EDF et ses répercussions sur la vie locale sont expliqués par Jean-Yves Gressey, délégué CGT du Centre océanique de Bretagne, Corentin Péoc’h, délégué CFDT de l’EDF de Quimper et Yves Le Gal, du Collège de France et biologiste à Concarneau. Maître Francis Taitgen, avocat, analyse la situation des habitants arrêtés et inculpés. Paul Tregver, océanographe à l’université de Bretagne occidentale, présente le « Projet Alter Breton » qui propose d’autres solutions pour couvrir les besoins de la Bretagne en énergie.

Un grand merci à François, Suno, Maurice, Antoine, Florian, Matthieu, Victor, L’abominable, Magali, Thibault, Polo, Cita Del Rock, Anita, Malika, Mathieu, Quand les poules voleront, Silvio, Louis, Marie-Noëlle, Victor, Natacha, Popi, Nadia, Xaos, ISKRA, SYNAPS et l’Ailleurs …

Diffusion / Distribution – Synaps Collectif Audiovisuel & ISKRA

Le Dossier Plogoff de François Jacquemain – Ciné Information Documents – Synaps - ISKRA - Mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons BY-NC-ND 2.0 France 2017 (Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale [lucrative] – Pas de modifications)

Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues en contactant Synaps ou ISKRA à l’adresse diff(at)dossierplogoff.info

Réalisation : François Jacquemain

Image : Gérard Loubeau, Jean Rozembaum

Son : Lionel Crampon

Montage : Claude Farny

Producteur : Ciné Information Documents

Première sortie : septembre 1980

Copie originale en 16mm couleur, Eastman color 72.47

Numérisation – L’Abominable

Restauration image – Synaps Collectif Audiovisuel

Restauration son – Polosson - Cita Del Rock