Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Projet Cigéo à Bure : non à l’enfouissement des déchets radioactifs !

Bure : c’est dans ce petit village de la Meuse que l’industrie nucléaire veut enfouir ses déchets les plus dangereux, qui resteront radioactifs pendant des centaines de milliers d’années.


Archives > Débat public

Débat "public" Cigéo/BURE - Ils sont sourds ou quoi ?

4 juillet 2013 |




Communiqué de la coordination BURE-STOP - 4 juillet 2013



BureStop 55 (Collectif Meuse contre l’enfouissement des déchets nucléaires),
Bure Zone Libre,
EODRA (Association des élus opposés à l’enfouissement des déchets radioactifs),
Les Habitants vigilants de Gondrecourt-le-Château,
Mirabel Lorraine Nature Environnement,
Meuse Nature Environnement

www.burestop.eu - https://burezoneblog.over-blog.com/ - https://pandor.at

Débat "public" Cigéo/BURE, ils sont sourds ou quoi ?

La Commission Nationale du Débat Public s’obstine et s’est réunie hier 3 juillet pour trouver de nouvelles formes au débat public Cigéo/BURE bloqué, en proposant réunions locales discrètes, forum internet virtuel et conférences de citoyens. Tout cela pour satisfaire au cadre légalo-officiel sans tirer les réelles leçons de ses déboires.

En dénonçant dès le départ ce débat public et en appelant au boycott de celui-ci, la Coordination BURESTOP a pourtant lancé un signal fort !

Un signal vers l’Etat qui impose aux populations de façon déloyale le principe du stockage souterrain depuis des années.
Un message direct aux parlementaires qui en 2015, devront tenir compte du fiasco de ce faux débat, de la réalité de l’opposition démontrée et largement relayée par les médias. Ce sont eux qui auront la responsabilité du feu vert pour enfouir... ou non.
C’est avec les vrais acteurs et les décideurs qu’il faut parler maintenant. Sans le filtre d’une Commission Nationale de Débat Public impuissante, qui fait ce qu’elle peut pour sauver les meubles et les apparences mais ne masquera pas le gros malaise qui entoure le projet Cigéo/BURE.
L’enfouissement des pires déchets nucléaires n’a jamais été débattu démocratiquement, dans toute sa globalité, à partir de leur source. Il n’est pas acquis pour des milliers de citoyens, élus et scientifiques.
Décider de l’avenir d’une région et des générations à venir ne se fait pas sur un coin de table entre économistes et parlementaires aux ordres mais bien en temps réel, avec les principaux concernés, les habitants de ce pays.

La Coordination BURESTOP ne se démobilisera pas et sera vigilante quant à la poursuite de ce faux débat. Petites réunions locales discrètes à proximité de BURE ou "conférence de citoyens" triés sur le volet orchestrée par la CNDP, rien ne change sur le fond. Il faut poser le problème autrement et c’est urgent !

Le seul débat aujourd’hui, c’est comment sortir du nucléaire au plus vite et pas comment enterrer ses déchets au plus vite.
Aucune discussion sereine sur la gestion des déchets existants ne pourra être entreprise tant que l’arrêt du nucléaire ne sera pas prononcé. Une nouvelle politique, basée sur la sobriété et l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables est une condition indispensable pour remettre le dossier à plat et lancer la réflexion sur les voies les moins pénalisantes pour la gestion des déchets existants. En attendant, les projets de stockage en cours, dont Cigéo/BURE ou les sites d’enfouissement FAVL doivent être stoppés.

Une quarantaine d’associations et organisations soutiennent notre appel à boycott actif.

LA REVUE DE PRESSE du débat public mise à jour

Outre le suivi actif du débat public, des actions :
 Le Halage du débat c’est en ce moment ! Départ de Saint Dizier le 30 juin, arrivée à Bure dimanche 7 juillet. TOUT LE PROGRAMME sur https://lehalagedudebat.wordpress.com/
 Les 30-31 août et 1er septembre, le retour du Petit festival contre la grosse poubelle, à Bonnet.
 Et tout au long de l’année, venez donnez des coups de main à la Maison de la résistance à Bure, tracter, écrire, organiser des actions d’informations, etc.."


Contacts :
Burestop 55 : 06 86 74 85 11 - www.burestop.eu
Bure Zone Libre : 03 29 45 41 77 - https://burezoneblog.over-blog.com/
EODRA : 06 22 05 09 24
Mirabel Lorraine Nature Environnement : 03 29 75 19 72 - 09 81 98 30 12 - https://pandor.at

BureStop 55 (Collectif Meuse contre l’enfouissement des déchets nucléaires),
Bure Zone Libre,
EODRA (Association des élus opposés à l’enfouissement des déchets radioactifs),
Les Habitants vigilants de Gondrecourt-le-Château,
Mirabel Lorraine Nature Environnement,
Meuse Nature Environnement

www.burestop.eu - https://burezoneblog.over-blog.com/ - https://pandor.at

Débat "public" Cigéo/BURE, ils sont sourds ou quoi ?

La Commission Nationale du Débat Public s’obstine et s’est réunie hier 3 juillet pour trouver de nouvelles formes au débat public Cigéo/BURE bloqué, en proposant réunions locales discrètes, forum internet virtuel et conférences de citoyens. Tout cela pour satisfaire au cadre légalo-officiel sans tirer les réelles leçons de ses déboires.

En dénonçant dès le départ ce débat public et en appelant au boycott de celui-ci, la Coordination BURESTOP a pourtant lancé un signal fort !

Un signal vers l’Etat qui impose aux populations de façon déloyale le principe du stockage souterrain depuis des années.
Un message direct aux parlementaires qui en 2015, devront tenir compte du fiasco de ce faux débat, de la réalité de l’opposition démontrée et largement relayée par les médias. Ce sont eux qui auront la responsabilité du feu vert pour enfouir... ou non.
C’est avec les vrais acteurs et les décideurs qu’il faut parler maintenant. Sans le filtre d’une Commission Nationale de Débat Public impuissante, qui fait ce qu’elle peut pour sauver les meubles et les apparences mais ne masquera pas le gros malaise qui entoure le projet Cigéo/BURE.
L’enfouissement des pires déchets nucléaires n’a jamais été débattu démocratiquement, dans toute sa globalité, à partir de leur source. Il n’est pas acquis pour des milliers de citoyens, élus et scientifiques.
Décider de l’avenir d’une région et des générations à venir ne se fait pas sur un coin de table entre économistes et parlementaires aux ordres mais bien en temps réel, avec les principaux concernés, les habitants de ce pays.

La Coordination BURESTOP ne se démobilisera pas et sera vigilante quant à la poursuite de ce faux débat. Petites réunions locales discrètes à proximité de BURE ou "conférence de citoyens" triés sur le volet orchestrée par la CNDP, rien ne change sur le fond. Il faut poser le problème autrement et c’est urgent !

Le seul débat aujourd’hui, c’est comment sortir du nucléaire au plus vite et pas comment enterrer ses déchets au plus vite.
Aucune discussion sereine sur la gestion des déchets existants ne pourra être entreprise tant que l’arrêt du nucléaire ne sera pas prononcé. Une nouvelle politique, basée sur la sobriété et l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables est une condition indispensable pour remettre le dossier à plat et lancer la réflexion sur les voies les moins pénalisantes pour la gestion des déchets existants. En attendant, les projets de stockage en cours, dont Cigéo/BURE ou les sites d’enfouissement FAVL doivent être stoppés.

Une quarantaine d’associations et organisations soutiennent notre appel à boycott actif.

LA REVUE DE PRESSE du débat public mise à jour

Outre le suivi actif du débat public, des actions :
 Le Halage du débat c’est en ce moment ! Départ de Saint Dizier le 30 juin, arrivée à Bure dimanche 7 juillet. TOUT LE PROGRAMME sur https://lehalagedudebat.wordpress.com/
 Les 30-31 août et 1er septembre, le retour du Petit festival contre la grosse poubelle, à Bonnet.
 Et tout au long de l’année, venez donnez des coups de main à la Maison de la résistance à Bure, tracter, écrire, organiser des actions d’informations, etc.."


Contacts :
Burestop 55 : 06 86 74 85 11 - www.burestop.eu
Bure Zone Libre : 03 29 45 41 77 - https://burezoneblog.over-blog.com/
EODRA : 06 22 05 09 24
Mirabel Lorraine Nature Environnement : 03 29 75 19 72 - 09 81 98 30 12 - https://pandor.at