Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Campagnes et mobilisations 2006

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2006


Loi 2006 sur les déchets nucléaires : N’empoisonnez pas la terre !

Campagne : mode d’emploi




La loi concernant le sort des déchets nucléaires hautement radioactifs et à vie longue va être votée vraisemblablement au cours du second trimestre 2006. Loi ou passeport "criminel" pour l’enfouissement de ceux-ci ? Nous ne pouvons pas laisser faire !

Exprimez-vous, interpellez vos députés et sénateurs !

Comment réussir cette campagne :

1. Ces cartes postales sont à renvoyer en urgence dès réception de ce document et jusqu’au vote final de la loi.
Trois modes d’interpellation de vos députés et sénateurs sont possibles. A vous de choisir ! Signez et faites signer les cartes postales que vous pouvez adresser :
 soit à l’adresse pré-écrite (Assemblée Nationale et Sénat à Paris), en la personnalisant avec le nom de vos parlementaires locaux (voir listes jointes)
 soit en la glissant dans une enveloppe adressée directement à la permanence locale de vos parlementaires de votre département
 soit en lançant chez vous une campagne de signatures de cartes, à remettre en délégation aux permanences de vos parlementaires.

2. N’oubliez pas de renvoyer la carte d’engagement dûment remplie à l’adresse du Réseau “Sortir du nucléaire”.

3. Diverses actions sont à prévoir, afin d’amplifier cette campagne. Pour vous tenir informé, consultez les sites :
www.sortirdunucleaire.fr ou www.burestop.org

Lettre à envoyer envoyer aux députés et sénateurs :

M. Mme...................................

Assemblée nationale Casier de la Poste, Palais Bourbon 75355 Paris 07 SP

Madame, Monsieur le Député

Une nouvelle loi sur la problématique des déchets nucléaires va être présentée au Parlement début 2006. Elle fera suite à la loi du 30 décembre 1991 (dite loi Bataille), après le rejet ferme et sans équivoque de la population et des élus à des projets d’enfouissement, de 1978 à nos jours. Aucune des 3 voies de recherches liées à cette loi ne saurait constituer à mes yeux une solution digne de ce nom, pour les pires déchets produits depuis 40 ans :

• Tout projet de stockage en couche géologique profonde à BURE ou AILLEURS reste inacceptable. Qui peut prétendre garantir le confinement étanche de la radioactivité pendant plusieurs milliers d’années ? Cette voie est un aveu d’impuissance technologique, une démission morale, et un fardeau légué aux générations futures. • L’entreposage, hors lieux de production, multipliera le nombre des sites déjà irrémédiablement pollués et la fréquence de transports à hauts risques. • Quant à la séparation/transmutation, visant à laisser croire que l’homme neutralisera un jour l’ensemble des déchets, il s’agit d’une utopie . C’est pourquoi je vous demande de refuser de voter une loi : • Visant à valider l’enfouissement ou son principe de faisabilité - en couche géologique profonde (solution "irréversible par nature"), à BURE ou AILLEURS. Des recherches complémentaires ne se justifient donc pas. • Visant à créer un ou des sites d’entreposage en surface (ou sub-surface), hors des lieux de production des déchets. • Visant à crédibiliser l’option séparation-transmutation.

DIRE oui à un tel projet, ce serait associer votre nom à ceux qui condamnent la Terre et les générations futures à la perpétuité radioactive. Serez-vous de ceux qui savaient mais ont laissé faire ?
Toute décision définitive concernant les déchets nucléaires ne peut se faire sans poser la question, essentielle, de leur production et des perspectives énergétiques du pays.

Nom............................... Prénom........................................ Adresse du signataire....................................................... ...............................................................................................

Signature :

La loi concernant le sort des déchets nucléaires hautement radioactifs et à vie longue va être votée vraisemblablement au cours du second trimestre 2006. Loi ou passeport "criminel" pour l’enfouissement de ceux-ci ? Nous ne pouvons pas laisser faire !

Exprimez-vous, interpellez vos députés et sénateurs !

Comment réussir cette campagne :

1. Ces cartes postales sont à renvoyer en urgence dès réception de ce document et jusqu’au vote final de la loi.
Trois modes d’interpellation de vos députés et sénateurs sont possibles. A vous de choisir ! Signez et faites signer les cartes postales que vous pouvez adresser :
 soit à l’adresse pré-écrite (Assemblée Nationale et Sénat à Paris), en la personnalisant avec le nom de vos parlementaires locaux (voir listes jointes)
 soit en la glissant dans une enveloppe adressée directement à la permanence locale de vos parlementaires de votre département
 soit en lançant chez vous une campagne de signatures de cartes, à remettre en délégation aux permanences de vos parlementaires.

2. N’oubliez pas de renvoyer la carte d’engagement dûment remplie à l’adresse du Réseau “Sortir du nucléaire”.

3. Diverses actions sont à prévoir, afin d’amplifier cette campagne. Pour vous tenir informé, consultez les sites :
www.sortirdunucleaire.fr ou www.burestop.org

Lettre à envoyer envoyer aux députés et sénateurs :

M. Mme...................................

Assemblée nationale Casier de la Poste, Palais Bourbon 75355 Paris 07 SP

Madame, Monsieur le Député

Une nouvelle loi sur la problématique des déchets nucléaires va être présentée au Parlement début 2006. Elle fera suite à la loi du 30 décembre 1991 (dite loi Bataille), après le rejet ferme et sans équivoque de la population et des élus à des projets d’enfouissement, de 1978 à nos jours. Aucune des 3 voies de recherches liées à cette loi ne saurait constituer à mes yeux une solution digne de ce nom, pour les pires déchets produits depuis 40 ans :

• Tout projet de stockage en couche géologique profonde à BURE ou AILLEURS reste inacceptable. Qui peut prétendre garantir le confinement étanche de la radioactivité pendant plusieurs milliers d’années ? Cette voie est un aveu d’impuissance technologique, une démission morale, et un fardeau légué aux générations futures. • L’entreposage, hors lieux de production, multipliera le nombre des sites déjà irrémédiablement pollués et la fréquence de transports à hauts risques. • Quant à la séparation/transmutation, visant à laisser croire que l’homme neutralisera un jour l’ensemble des déchets, il s’agit d’une utopie . C’est pourquoi je vous demande de refuser de voter une loi : • Visant à valider l’enfouissement ou son principe de faisabilité - en couche géologique profonde (solution "irréversible par nature"), à BURE ou AILLEURS. Des recherches complémentaires ne se justifient donc pas. • Visant à créer un ou des sites d’entreposage en surface (ou sub-surface), hors des lieux de production des déchets. • Visant à crédibiliser l’option séparation-transmutation.

DIRE oui à un tel projet, ce serait associer votre nom à ceux qui condamnent la Terre et les générations futures à la perpétuité radioactive. Serez-vous de ceux qui savaient mais ont laissé faire ?
Toute décision définitive concernant les déchets nucléaires ne peut se faire sans poser la question, essentielle, de leur production et des perspectives énergétiques du pays.

Nom............................... Prénom........................................ Adresse du signataire....................................................... ...............................................................................................

Signature :



Dt

Ça peut aussi vous intéresser


Offres d’emplois et stages - oct 2020
Offre d’emploi : « Chargé.e de mission coordination et renouvellement du projet associatif du Réseau Sortir du Nucléaire »
Agenda - nov 2020
[APPEL À MOBILISATION] Contre la réintoxication du monde - DANS TOUTE LA FRANCE
Informez vous - oct 2020
Des accidents nucléaires partout

Suivez-nous

               je m'inscris à la newsletter         

Réseau "Sortir du nucléaire"
9 rue Dumenge - 69317 Lyon cedex 04
Tél : 04 78 28 29 22



qui sommes-nous ? | plan du site | contact