Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Raison n°3 : Économiser

Le nucléaire en plus d’être dangereux, coûte très cher. Extraction et raffinage du combustible, construction, maintenance, d’exploitation, démantèlement et gestion des déchets nucléaires : la facture sera très salée au bout du compte. Alors que des décisions politiques prochaines sur l’avenir filière pourraient endetter la France à hauteur de centaines de milliards d’euros supplémentaires, nous vous avons concocté ce dossier pour compiler des ressources qui démontrent pourquoi le nucléaire, c’est bien trop cher :


Agir avec nous




600 à 800 millions d’euros d’argent public : c’est ce que devra débourser l’État pour éviter une cessation de paiement à Areva SA, embourbée dans son chantier de l’EPR en Finlande. Et ce n’est pas la seule entreprise du nucléaire en difficulté : si EDF était une entreprise privée, cela ferait longtemps qu’elle aurait fait faillite. Avec une dette supérieure à 41 milliards d’euros, seuls les investissements massifs de l’État et donc l’argent des contribuables rendent possible la prolongation du nucléaire en France.

À l’aube d’une crise économique et sociale sans précédent et alors que tous les signaux nous imposent de faire bifurquer notre modèle énergétique, l’État continue de gaspiller notre argent dans un réacteur EPR dont on ne sait pas s’il fonctionnera un jour et dans le rafistolage de vieilles centrales. Le coût du nucléaire ne cesse de croître : il faut sortir de ce modèle économique absurde.

Dénoncez le coût du nucléaire

> En interpellant les responsables de cette gabegie financière sur les réseaux sociaux.

1) En dénonçant les projets d’installations nucléaires et de prolongation de fonctionnement de vieux réacteurs qui coûtent des milliards, quand cet argent pourrait être investi dans la transition écologique, l’efficacité énergétique et l’éducation à la sobriété. Sur Twitter ou Facebook :

@gouvernementFR la Cour des comptes estime à 19,1 milliards le coût de l’EPR de #Flamanville. À votre avis, on aurait pu financer combien de panneaux solaires et d’éoliennes avec cette somme d’argent ?

@EDFEPR le coût de l’EPR de #Flamanville est passé de 3,3 milliards sur le devis initial à 19,1 milliards pour un retard de 11 ans. J’espère que votre filiale de travaux pour particuliers @IZIbyEDF ne fait pas les mêmes dépassements de devis et tient mieux les délais !

@Ecologie_Gouv Le projet #Cigéo a été évalué à environ 34 milliards d’euros par @Andra_France. Je ne veux pas payer à la place d’ @EDFofficiel pour la gestion de déchets dont je n’ai jamais demandé qu’ils soient produits !

@gouvernementFR 47 milliards d’euros, c’est le prix des 6 #EPR dont @EDF rêve. Je préfèrerais que l’argent du contribuable finance plutôt la rénovation énergétique de nos bâtiments, l’éducation à la sobriété et le développement des énergies renouvelables.

@Ecologie_Gouv 2,1 milliards d’euros pour rafistoler la centrale nucléaire @EDFBugey ! Après plus de 40 ans de service, n’est-il pas temps de lui faire prendre sa retraite et de laisser cet argent pour une transition énergétique digne de ce nom ?

@gouvernementFR Vous allez encore débourser 600 à 800 millions d’euros d’argent public pour éviter une cessation de paiement à Areva SA, embourbée avec le chantier de EPR en Finlande. N’est-il pas temps de mettre fin à la gabegie ?

> En commandant l’autocollant « Nucléaire : arrêtons les frais ». 100 milliards pour le rafistolage des vieux réacteurs (selon la Cour des comptes), 35 milliards pour le projet Cigéo, 19,1 milliards pour la construction de l’EPR de Flamanville, 6 milliards par an pour financer le programme nucléaire militaire français : les chiffres de cette industrie font tourner la tête. Ne les laissons pas faire, et rendons visibles ces coûts en affichant cet autocollant !

Commander cet autocollant

> En partageant un des deux visuels qui dénoncent le coût de la bombe (clique droit puis « Enregistrer l’image sous ») :

2) En dénonçant ceux qui investissent dans la bombe atomique française, un armement mortifère qui continue de proliférer alors même que le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) va entrer en vigueur. Sur Twitter ou Facebook :

@Armees_Gouv, la #LoiProgrammationMilitaire 2019-2025 prévoit de dépenser 37 milliards d’euros pour la défense nucléaire sur cette période. Saviez-vous que 25 hôpitaux auraient pu être construits avec cet argent ?

@Armees_Gouv, la #LoiProgrammationMilitaire prévoit 6 milliards d’euros annuels pour financer l’arme nucléaire. La transition écologique n’en ferait-elle pas meilleur usage ?

@Credit_Agricole, @Societe_Generale en 2018 vous investissiez toujours dans les bombes atomiques françaises. En ces temps de crise, est-ce toujours le cas ?

@Airbus, participez-vous toujours au financement d’armes de destruction massive ?

@BNPParibas @AXAFrance plusieurs milliards dans le financement des armes nucléaires depuis des années : on achète combien de masque avec tout cet argent ?

> En commandant l’autocollant « Cet établissement finance la bombe » pour dénoncer les institutions qui participent au financement de la bombe nucléaire. Entre 2014 et 2018, 525 milliards de dollars ont été fournis à des entreprises productrices d’armes nucléaires par des institutions financières. Certaines entreprises françaises n’ont pas tourné le dos à cette tendance : il faut les dénoncer !

Commander cet autocollant

Pour aller plus loin, en 2018 ICAN a réalisé un rapport qui répertorie les principales sources d’investissement des armes nucléaires que vous pouvez retrouver en anglais ici. https://www.dontbankonthebomb.com/wp-content/uploads/2018/10/2018_Report_web.pdf

Participez au financement des alternatives :

En faisant un don au Réseau "Sortir du nucléaire" :

Afin d’être une force d’opposition légitime et crédible, notre fédération d’associations a toujours tenu à rester totalement indépendante de l’État. Ce sont nos sympathisant·es qui nous permettent de conserver cette liberté de parole. Alors nous avons besoin de vous !

Faire un don au Réseau

En changeant de banque pour la Nef :

Il existe aujourd’hui une poignée de banques qui choisissent d’investir l’argent de ses épargnants dans des alternatives sociales et écologiques. La Nef en fait partie. C’est une coopérative financière qui permet à ses clients d’orienter leur épargne vers des projets écologiques, culturels ou sociaux de leurs choix. Nous sommes partenaire de la Nef : en adhérant à cette coopérative, vous pouvez faire le choix de soutenir le Réseau "Sortir du nucléaire" grâce à votre épargne.

En savoir plus

Pour discuter des modalités d’action possibles ou rendre-compte de celles que vous aurez menées, vous pouvez écrire à : mobilisations@sortirdunucleaire.fr

600 à 800 millions d’euros d’argent public : c’est ce que devra débourser l’État pour éviter une cessation de paiement à Areva SA, embourbée dans son chantier de l’EPR en Finlande. Et ce n’est pas la seule entreprise du nucléaire en difficulté : si EDF était une entreprise privée, cela ferait longtemps qu’elle aurait fait faillite. Avec une dette supérieure à 41 milliards d’euros, seuls les investissements massifs de l’État et donc l’argent des contribuables rendent possible la prolongation du nucléaire en France.

À l’aube d’une crise économique et sociale sans précédent et alors que tous les signaux nous imposent de faire bifurquer notre modèle énergétique, l’État continue de gaspiller notre argent dans un réacteur EPR dont on ne sait pas s’il fonctionnera un jour et dans le rafistolage de vieilles centrales. Le coût du nucléaire ne cesse de croître : il faut sortir de ce modèle économique absurde.

Dénoncez le coût du nucléaire

> En interpellant les responsables de cette gabegie financière sur les réseaux sociaux.

1) En dénonçant les projets d’installations nucléaires et de prolongation de fonctionnement de vieux réacteurs qui coûtent des milliards, quand cet argent pourrait être investi dans la transition écologique, l’efficacité énergétique et l’éducation à la sobriété. Sur Twitter ou Facebook :

@gouvernementFR la Cour des comptes estime à 19,1 milliards le coût de l’EPR de #Flamanville. À votre avis, on aurait pu financer combien de panneaux solaires et d’éoliennes avec cette somme d’argent ?

@EDFEPR le coût de l’EPR de #Flamanville est passé de 3,3 milliards sur le devis initial à 19,1 milliards pour un retard de 11 ans. J’espère que votre filiale de travaux pour particuliers @IZIbyEDF ne fait pas les mêmes dépassements de devis et tient mieux les délais !

@Ecologie_Gouv Le projet #Cigéo a été évalué à environ 34 milliards d’euros par @Andra_France. Je ne veux pas payer à la place d’ @EDFofficiel pour la gestion de déchets dont je n’ai jamais demandé qu’ils soient produits !

@gouvernementFR 47 milliards d’euros, c’est le prix des 6 #EPR dont @EDF rêve. Je préfèrerais que l’argent du contribuable finance plutôt la rénovation énergétique de nos bâtiments, l’éducation à la sobriété et le développement des énergies renouvelables.

@Ecologie_Gouv 2,1 milliards d’euros pour rafistoler la centrale nucléaire @EDFBugey ! Après plus de 40 ans de service, n’est-il pas temps de lui faire prendre sa retraite et de laisser cet argent pour une transition énergétique digne de ce nom ?

@gouvernementFR Vous allez encore débourser 600 à 800 millions d’euros d’argent public pour éviter une cessation de paiement à Areva SA, embourbée avec le chantier de EPR en Finlande. N’est-il pas temps de mettre fin à la gabegie ?

> En commandant l’autocollant « Nucléaire : arrêtons les frais ». 100 milliards pour le rafistolage des vieux réacteurs (selon la Cour des comptes), 35 milliards pour le projet Cigéo, 19,1 milliards pour la construction de l’EPR de Flamanville, 6 milliards par an pour financer le programme nucléaire militaire français : les chiffres de cette industrie font tourner la tête. Ne les laissons pas faire, et rendons visibles ces coûts en affichant cet autocollant !

Commander cet autocollant

> En partageant un des deux visuels qui dénoncent le coût de la bombe (clique droit puis « Enregistrer l’image sous ») :

2) En dénonçant ceux qui investissent dans la bombe atomique française, un armement mortifère qui continue de proliférer alors même que le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) va entrer en vigueur. Sur Twitter ou Facebook :

@Armees_Gouv, la #LoiProgrammationMilitaire 2019-2025 prévoit de dépenser 37 milliards d’euros pour la défense nucléaire sur cette période. Saviez-vous que 25 hôpitaux auraient pu être construits avec cet argent ?

@Armees_Gouv, la #LoiProgrammationMilitaire prévoit 6 milliards d’euros annuels pour financer l’arme nucléaire. La transition écologique n’en ferait-elle pas meilleur usage ?

@Credit_Agricole, @Societe_Generale en 2018 vous investissiez toujours dans les bombes atomiques françaises. En ces temps de crise, est-ce toujours le cas ?

@Airbus, participez-vous toujours au financement d’armes de destruction massive ?

@BNPParibas @AXAFrance plusieurs milliards dans le financement des armes nucléaires depuis des années : on achète combien de masque avec tout cet argent ?

> En commandant l’autocollant « Cet établissement finance la bombe » pour dénoncer les institutions qui participent au financement de la bombe nucléaire. Entre 2014 et 2018, 525 milliards de dollars ont été fournis à des entreprises productrices d’armes nucléaires par des institutions financières. Certaines entreprises françaises n’ont pas tourné le dos à cette tendance : il faut les dénoncer !

Commander cet autocollant

Pour aller plus loin, en 2018 ICAN a réalisé un rapport qui répertorie les principales sources d’investissement des armes nucléaires que vous pouvez retrouver en anglais ici. https://www.dontbankonthebomb.com/wp-content/uploads/2018/10/2018_Report_web.pdf

Participez au financement des alternatives :

En faisant un don au Réseau "Sortir du nucléaire" :

Afin d’être une force d’opposition légitime et crédible, notre fédération d’associations a toujours tenu à rester totalement indépendante de l’État. Ce sont nos sympathisant·es qui nous permettent de conserver cette liberté de parole. Alors nous avons besoin de vous !

Faire un don au Réseau

En changeant de banque pour la Nef :

Il existe aujourd’hui une poignée de banques qui choisissent d’investir l’argent de ses épargnants dans des alternatives sociales et écologiques. La Nef en fait partie. C’est une coopérative financière qui permet à ses clients d’orienter leur épargne vers des projets écologiques, culturels ou sociaux de leurs choix. Nous sommes partenaire de la Nef : en adhérant à cette coopérative, vous pouvez faire le choix de soutenir le Réseau "Sortir du nucléaire" grâce à votre épargne.

En savoir plus

Pour discuter des modalités d’action possibles ou rendre-compte de celles que vous aurez menées, vous pouvez écrire à : mobilisations@sortirdunucleaire.fr



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don


Matériel militant

Affiche "Tableau périodique Antinucléaire"


Lot de 9 cartes postales "8 bonnes raisons"