Faire un don

Non à l’EPR de Flamanville

L’EPR (Réacteur Pressurisé Européen) est souvent présenté comme l’avenir de la filière nucléaire. En réalité, il concentre les principales failles de l’industrie nucléaire. Retards, coûts colossaux, risques en matière de sûreté… Interpellons l’Autorité de sûreté nucléaire pour qu’elle ne valide pas la cuve défectueuse de l’EPR !


Rassemblements du dimanche 25 octobre (veille du premier convoi)




Dimanche 26 octobre, cinq rassemblements on eu lieu à travers la France afin de dénoncer la stratégie du fait accompli d’EDF, qui le lendemain fait partir depuis l’usine Framatome de Romans-sur-Isère (Drôme) le premier convois de camions en direction de l’EPR de Flamanville.

Les rassemblements ont eu lieu en France pour protester contre le coup d’envoi des convois de camions qui achemineront pendant 4 mois le combustible radioactif (uranium) depuis l’usine Framatome de Romans-sur-Isère jusqu’à l’EPR de Flamanville, dont la mise en service n’est pourtant pas prévue avant... 2023 ! Devant l’usine Framatome à Romans-sur-Isère (Drôme), au pied de l’ EPR de Flamanville (Manche) ; mais aussi à Saint-Saturnin (Sarthe) sur un pont de l’autoroute A28 potentiellement concernée par ces convois dangereux, dans le centre-ville de Rouen (Seine-Maritime) et à Neuvy-sur-Loire (Nièvre), de nombreux.ses citoyen.nes ont démontré leur vigilance et leur détermination avec un seul mot d’ordre : STOP EPR.

Dimanche matin à Neuvy-sur-Loire (Nièvre), Sortir du nucléaire Berry-Giennois Puisaye a mené une action flash sur un rond-point.

Dimanche soir à Rouen (Seine Maritime), Stop EPR Ni à Penly Ni Ailleurs a organisé un rassemblement dans le centre ville.

Dimanche soir, Sortir du nucléaire 72 s’est posté à Saint-Saturnin (Sarthe), sur un pont de l’autoroute A28, potentiellement concernée par ces convois dangereux.

Dimanche soir, le CAN-O et plusieurs citoyen.nes ont réussi à ce rassembler devant la centrale nucléaire de Flamanville, près de l’EPR.

Dimanche soir, plusieurs groupes et associations locales et nationales se sont rassemblées devant l’entrée de l’usine Framatome, de là où partira le lendemain le premier convoi radioactif.

Dimanche 26 octobre, cinq rassemblements on eu lieu à travers la France afin de dénoncer la stratégie du fait accompli d’EDF, qui le lendemain fait partir depuis l’usine Framatome de Romans-sur-Isère (Drôme) le premier convois de camions en direction de l’EPR de Flamanville.

Les rassemblements ont eu lieu en France pour protester contre le coup d’envoi des convois de camions qui achemineront pendant 4 mois le combustible radioactif (uranium) depuis l’usine Framatome de Romans-sur-Isère jusqu’à l’EPR de Flamanville, dont la mise en service n’est pourtant pas prévue avant... 2023 ! Devant l’usine Framatome à Romans-sur-Isère (Drôme), au pied de l’ EPR de Flamanville (Manche) ; mais aussi à Saint-Saturnin (Sarthe) sur un pont de l’autoroute A28 potentiellement concernée par ces convois dangereux, dans le centre-ville de Rouen (Seine-Maritime) et à Neuvy-sur-Loire (Nièvre), de nombreux.ses citoyen.nes ont démontré leur vigilance et leur détermination avec un seul mot d’ordre : STOP EPR.

Dimanche matin à Neuvy-sur-Loire (Nièvre), Sortir du nucléaire Berry-Giennois Puisaye a mené une action flash sur un rond-point.

Dimanche soir à Rouen (Seine Maritime), Stop EPR Ni à Penly Ni Ailleurs a organisé un rassemblement dans le centre ville.

Dimanche soir, Sortir du nucléaire 72 s’est posté à Saint-Saturnin (Sarthe), sur un pont de l’autoroute A28, potentiellement concernée par ces convois dangereux.

Dimanche soir, le CAN-O et plusieurs citoyen.nes ont réussi à ce rassembler devant la centrale nucléaire de Flamanville, près de l’EPR.

Dimanche soir, plusieurs groupes et associations locales et nationales se sont rassemblées devant l’entrée de l’usine Framatome, de là où partira le lendemain le premier convoi radioactif.



Ça peut aussi vous intéresser


Suivez-nous


     
Nous connaître | Le Réseau en action | À vous d'agir | Informez vous | Presse |

Abonnez-vous à notre newsletter :

Réseau
Sortir du nucléaire

9 rue Dumenge
69317 Lyon cedex 04
04 78 28 29 22
Contact mail