Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Agenda

28
avr
Projection

[PROJECTION-DÉBAT] Plogoff, mon amour

Rennes (35) - Bretagne


Dimanche 28 avril 2019


Cineville de Rennes dans le cadre du festival La bonne assiette
Place du Colombier, 35000 Rennes
18h15



Plougon, va c’harantez. Plogoff, mon amour
Memor ur stourm, Mémoire d’une lutte
Un film documentaire de Laure Dominique AGNIEL

Des hommes, des femmes, des enfants tracent sur le sable de la baie des Trépassés une œuvre éphémère, un mandala géant : Nous sommes à Plogoff, à la pointe du Raz, tout au bout de la Bretagne. Ces artistes d’un jour célèbrent la lutte qu’ils ont menée ici même contre la construction d’une centrale nucléaire.
Le film, à travers le récit des protagonistes de la lutte de Plogoff, (1974 – 1981) s’interroge sur sa résonance aujourd’hui avec la multiplication du nucléaire en France et dans le monde, avec le développement des mouvements de résistance citoyenne qui s’inspirent de Plogoff et du Larzac.
C’est aussi un film sur la relation des êtres humains à la beauté : si certains technocrates voient dans la nature un simple outil de profit, ceux qui vivent en osmose avec la terre qui les porte, veulent préserver cette harmonie, cette beauté. La pointe du Raz,- site remarquable de Plogoff-, la mer, le vent, la lande, deviennent des personnages du film. L’œuvre éphémère collective devient le symbole de la beauté d’une nature préservée.

Association La bonne assiette
http://www.bonneassiette.org/pour-contacter-lass-la-bonne-assiette.html

Plougon, va c’harantez. Plogoff, mon amour
Memor ur stourm, Mémoire d’une lutte
Un film documentaire de Laure Dominique AGNIEL

Des hommes, des femmes, des enfants tracent sur le sable de la baie des Trépassés une œuvre éphémère, un mandala géant : Nous sommes à Plogoff, à la pointe du Raz, tout au bout de la Bretagne. Ces artistes d’un jour célèbrent la lutte qu’ils ont menée ici même contre la construction d’une centrale nucléaire.
Le film, à travers le récit des protagonistes de la lutte de Plogoff, (1974 – 1981) s’interroge sur sa résonance aujourd’hui avec la multiplication du nucléaire en France et dans le monde, avec le développement des mouvements de résistance citoyenne qui s’inspirent de Plogoff et du Larzac.
C’est aussi un film sur la relation des êtres humains à la beauté : si certains technocrates voient dans la nature un simple outil de profit, ceux qui vivent en osmose avec la terre qui les porte, veulent préserver cette harmonie, cette beauté. La pointe du Raz,- site remarquable de Plogoff-, la mer, le vent, la lande, deviennent des personnages du film. L’œuvre éphémère collective devient le symbole de la beauté d’une nature préservée.

Association La bonne assiette
http://www.bonneassiette.org/pour-contacter-lass-la-bonne-assiette.html




Ajoutez votre événement antinucléaire à l’agenda