Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Non à l’EPR de Flamanville

L’EPR (Réacteur Pressurisé Européen) est souvent présenté comme l’avenir de la filière nucléaire. En réalité, il concentre les principales failles de l’industrie nucléaire. Retards, coûts colossaux, risques en matière de sûreté… Interpellons l’Autorité de sûreté nucléaire pour qu’elle ne valide pas la cuve défectueuse de l’EPR !


Comment reconnaitre les camions qui transportent le combustible




Les 241 "éléments combustibles" seront acheminés 8 par 8, dans des contenairs jaunes, eux-mêmes chargés dans des camions facilement identifiables. C’est une filiale d’Orano (ex-Areva) qui gère ces transports par camions.

Les camions qui transportent les éléments combustibles neufs sont reconnaissables par :

 Un tracteur (cabine chauffeur) de marque Renault de couleur blanche avec deux gyrophares oranges (éteints).
 Une longue remorque blanche sans logo ni marquage.
 De chaque côté de la remorque (latéral bas), un losange comportant un trèfle radioactif noir sur fond jaune est fixé.
 À l’arrière de la remorque, on trouve le même trèfle radioactif.
 À l’avant du camion (à côté de la plaque d’immatriculation) et à l’arrière de la remorque, deux panneaux rectangulaires orange vif sont fixés. Un des deux peut être vierge, mais au moins un doit comporter deux nombres : 70 sur la partie horizontale supérieure et 3324 sur la partie horizontale inférieure.
 Il est possible que le camion soit escorté par plusieurs véhicules de la gendarmerie.
 Limité à 90 kilomètres/heure, le camion circule lentement, sur la voix la plus à droite, qu’il s’agisse d’autoroute ou de voie rapide.

Les 241 "éléments combustibles" seront acheminés 8 par 8, dans des contenairs jaunes, eux-mêmes chargés dans des camions facilement identifiables. C’est une filiale d’Orano (ex-Areva) qui gère ces transports par camions.

Les camions qui transportent les éléments combustibles neufs sont reconnaissables par :

 Un tracteur (cabine chauffeur) de marque Renault de couleur blanche avec deux gyrophares oranges (éteints).
 Une longue remorque blanche sans logo ni marquage.
 De chaque côté de la remorque (latéral bas), un losange comportant un trèfle radioactif noir sur fond jaune est fixé.
 À l’arrière de la remorque, on trouve le même trèfle radioactif.
 À l’avant du camion (à côté de la plaque d’immatriculation) et à l’arrière de la remorque, deux panneaux rectangulaires orange vif sont fixés. Un des deux peut être vierge, mais au moins un doit comporter deux nombres : 70 sur la partie horizontale supérieure et 3324 sur la partie horizontale inférieure.
 Il est possible que le camion soit escorté par plusieurs véhicules de la gendarmerie.
 Limité à 90 kilomètres/heure, le camion circule lentement, sur la voix la plus à droite, qu’il s’agisse d’autoroute ou de voie rapide.



Dt

Ça peut aussi vous intéresser


Hommages aux militants antinucléaires - oct 2020
Hommage à Benoît Potel
Agenda - déc 2020
EPR : mobilisations sur le passage des convois de combustible - FRANCE (FRANCE)
À vous d’agir - nov 2020
Agenda

Suivez-nous

               je m'inscris à la newsletter         

Réseau "Sortir du nucléaire"
9 rue Dumenge - 69317 Lyon cedex 04
Tél : 04 78 28 29 22



qui sommes-nous ? | plan du site | contact