Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Revue de presse

Mars 2004 / Le Monde

La Commission exige plus de transparence sur le site nucléaire britannique de Sellafield



Les inspections sont bloquées depuis 1991.

Bruxelles de notre bureau européen

Une piscine au contenu mystérieux est à l’origine d’un contentieux inédit entre la Commission européenne et la Grande-Bretagne : mardi 30 mars, Bruxelles a exigé des autorités britanniques qu’elles fassent toute la lumière sur les produits radioactifs du bassin de stockage B30 installé dans l’usine de retraitement des déchets nucléaires de Sellafield, la concurrente de la Hague. Dans le cadre du traité Euratom, les experts (...)