Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Gravelines : L’appareil de mesure de la réactivité du réacteur 6 débranché




12 novembre 2020


Début novembre 2020, le réacteur 6 de la centrale nucléaire de Gravelines (Nord) va redémarrer après plusieurs mois d’arrêt pour maintenance. C’est juste avant de lancer la réaction nucléaire que l’exploitant se rend compte que l’instrument qui mesure la réactivité dans le cœur du réacteur n’est pas branché. Une "non qualité de maintenance" a priori faite durant l’arrêt pour maintenance. Et passée complètement inaperçue, jusqu’à ce que les équipes constatent l’absence de données au moment où elles devaient les surveiller.

De quoi remettre en question la préparation et la qualité des interventions faites pour entretenir l’installation nucléaire. De quoi douter aussi des contrôles techniques censés vérifier que les interventions de maintenance ont été faites correctement. Un manque de préparation et d’application qui ne devrait pas avoir sa place dans une installation nucléaire tant les risques associés à cette industrie sont importants. L’évènement a été déclaré comme significatif pour la sûreté le 10 novembre 2020.


Ce que dit EDF :

Déclaration d’un événement significatif de sûreté de niveau 1 (échelle INES) concernant l’indisponibilité d’un matériel requis

Publié le 12/11/2020

Le 6 novembre 2020, les équipes de la centrale de Gravelines procèdent aux contrôles avant démarrage du réacteur de l’unité de production n°6, qui était en arrêt pour maintenance.

Le réacteur en convergé, c’est-à-dire que la réaction nucléaire n’est pas lancée et sa puissance est nulle.

A 8h15, alors que l’équipe de conduite réalise les étapes préalables à la montée en puissance, elle constate qu’aucune donnée ne remonte sur le réactimètre (instrument mesurant la réactivité à l’intérieur du réacteur). L’opération est stoppée immédiatement.

Après analyse, une erreur de raccordement électrique du réactimètre est détectée. Le réactimètre est alors rebranché conformément à l’attendu, le matériel est requalifié et les opérations de démarrage reprennent.

Une analyse complémentaire permettra d’analyser l’origine de cette non qualité de maintenance, qui a rendu indisponible un équipement requis dans les spécifications techniques d’exploitation.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté des installations ni sur l’environnement. L’indisponibilité du matériel constituant un non-respest des spécifications techniques d’exploitation, il a été déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire le 10 novembre 2020 au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-gravelines/actualites/declaration-d-un-evenement-significatif-de-surete-de-niveau-1-echelle-ines-concernant-l-indisponibilite-d-un-materiel-requis


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Gravelines

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
122