Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Tricastin : La centrale a déversé trop d’hydrocarbures - Où et pendant combien de temps ?

EDF se donne-t-il vraiment les moyens de protéger l’environnement ?




24 novembre 2022


Une fois par mois, EDF surveille ce qui sort de son appareil censé retirer l’huile de ses rejets industriels avant qu’ils ne soient déversés dans la nature. Un seuil maximal est à respecter : pas plus de 10 mg d’hydrocarbures par litre. EDF l’a annoncé fin novembre : fin octobre 2022, cette limite a été dépassée à la centrale nucléaire Tricastin (Auvergne Rhône Alpes), sans que l’industriel ne sache pourquoi. Combien de temps a duré ce rejet interdit dans l’environnement ? Car avec un rythme de surveillance aussi étalé, la pollution peut perdurer plusieurs semaines sans être détectée.


Le communiqué de l’exploitant ne précise pas non plus où cette "sortie de déshuileur" se fait : où va ce qui en sort ? Où sont déversés ces rejets ? Dans le réseau d’eaux pluviales (qui est directement relié à l’environnement mais doit normalement pouvoir en être coupé si jamais une pollution est détectée) ? Dans un réservoir spécifique qui permet leur traitement en cas de pollution résiduelle ? Ou dans l’environnement directement ? Car c’est bien sous l’étiquette "évènement significatif pour l’environnement" que l’industriel a déclaré les faits aux autorités.

EDF précise avoir arrêté le fonctionnement du déshuileur qui ne déshuile plus assez pour le nettoyer. Son entretien et la surveillance de son bon fonctionnement ne seraient pas réguliers ? Les faits, malgré leur caractère "significatifs" [1] ne sont pas détaillés, et le communiqué de l’industriel ne fait d’ailleurs que quelques lignes. Mais il pose beaucoup de questions. EDF se donne-t-il vraiment les moyens de protéger l’environnement des effets délétères de ses activités industrielles ? Les équipements qui contribuent à diminuer les concentrations de produits chimiques dans les rejets sont-il suffisamment souvent vérifiés et entretenus ? Faire des mesures une fois par mois de ce qui est rejeté dans l’environnement est-ce suffisant ? Ne pas être capable de détecter immédiatement ni d’identifier l’origine d’une pollution est-ce tolérable quand on en est responsable ?

Ce que dit EDF :

Evénements significatifs octobre 2022

Publié le 24/11/2022

26 octobre, événement significatif environnement

Conformément à la réglementation, les équipes réalisent un prélèvement mensuel afin d’analyser la quantité d’hydrocarbures en sortie du déshuileur. Le résultat est de 12,8 mg/l pour une limite autorisée de 10 mg/l. Des investigations sont en cours pour déterminer l’origine de cet écart. Le déshuileur a été immédiatement mis hors exploitation et un nettoyage complet a été réalisé avant sa remise en exploitation.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-du-tricastin/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-du-tricastin/evenements-significatifs-octobre-2022


[1Événements significatifs : incidents ou accidents présentant une importance particulière en matière, notamment, de conséquences réelles ou potentielles sur les travailleurs, le public, les patients ou l’environnement. https://www.asn.fr/Lexique/E/Evenement-significatif


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Tricastin

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
141