Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Paluel : EDF accumule les avaries mais fonce tête baissée

Le réacteur 1 redémarré malgré diverses défaillances simultanées




7 décembre 2023


EDF a poursuivi le redémarrage du réacteur 1 de la centrale de Paluel (Normandie) malgré des dysfonctionnements avérés sur plusieurs circuits. Manque d’analyse et de vision globale, défaut d’organisation et de coordination l’ont amené à prendre des risques et à violer les règles qu’il est censé respecter.


Crédit photo : André Paris

Le détail des faits présentés par l’industriel dans sa déclaration d’incident n’est pas bien clair. Mais on comprend qu’il y a eu plusieurs systèmes hors-service en même temps, ce qui n’était pas autorisé par les règles que EDF est censé suivre.

D’une part un problème est survenu sur le circuit secondaire du réacteur 1 [1] , il a fallu intervenir sur des soupapes (qui évitent les surpressions dans les tuyauteries où circule de la vapeur sous très haute pression). L’opération a été faite le 25 novembre 2023, tout en poursuivant le redémarrage du réacteur (sa montée en puissance) qui était déjà lancé. Elle a mis hors-service une partie du circuit secondaire jusqu’au 27 novembre.
D’autre part un problème est survenu sur un système de secours qui permet de fournir de l’électricité en cas de panne de courant. Éclairage là où il est absolument nécessaire, alimentation électrique des équipements de conduite les plus fondamentaux, injection d’eau dans le circuit de refroidissement principal... Ce système de production d’électricité fonctionne justement avec la vapeur du circuit secondaire. Sans vapeur, ce système n’est pas opérationnel. Un test effectué le 25 novembre montre que le système ne marche pas. EDF ne dit pas si c’est en raison de l’intervention en cours à ce moment là sur les soupapes du circuit secondaire. Le système électrique de secours sera de nouveau opérationnel le 28 novembre.

Mais pendant ce temps, alors que ces avaries étaient avérées et en cours de réparation, EDF a poursuivi la montée en puissance de son réacteur. Et lui a fait passer une phase, le 26 novembre, dans laquelle il était exigé que les systèmes fonctionnent parfaitement, notamment le système qui fourni de l’électricité aux équipements les plus cruciaux.
Tests et interventions de maintenance faits au derniers moments, co-activités menées sans coordination, manque d’organisation et de communication, absence d’analyse globale de la situation qui conduit tout droit à violer les règles censées garantir un minimum de sûreté... Pour avoir foncé tête baissée dans le redémarrage de son réacteur nucléaire, et n’avoir analysé qu’après-coup la configuration de l’état de ses équipements, EDF a déclaré un incident significatif [2] pour la sûreté [3] le 4 décembre 2023.

Ce que dit EDF :

Déclaration d’un événement significatif de niveau 1 sur le cumul de deux indisponibilités de matériels dont la conduite à tenir n’a pas été respectée a posteriori

Publié le 07/12/2023

Le circuit de vapeur vive principale (VVP) permet d’alimenter en vapeur le groupe turbo-alternateur situé dans la partie non nucléaire de l’installation. Ce circuit comprend quatre lignes, chacune issue d’un des quatre générateurs de vapeur situés dans le bâtiment réacteur.

Le système de secours LLS, actionné par de la vapeur issue des générateurs de vapeur, assure l’alimentation électrique des équipements minimaux de conduite, de l’éclairage d’ultime secours et de la pompe de sauvegarde d’injection aux joints des groupes motopompes primaires.

Le 25 novembre 2023, l’unité de production n°4 est en cours de redémarrage. Une activité de maintenance prévue sur deux soupapes du circuit VVP conduit à prononcer l’indisponibilité d’une partie de ce circuit.

Les contrôles et activités préalables au redémarrage du réacteur se poursuivent. L’indisponibilité relative au circuit VVP est levée le 27 novembre à 7h30. En parallèle, les équipes de la centrale prononcent à 17h20 l’indisponibilité du système LLS à la suite d’un essai de fonctionnement non concluant, ce qui n’est pas permis pas les règles générales d’exploitation dans la configuration dans laquelle se trouvait le réacteur depuis le 26 novembre à 11h54. Un nouvel essai de fonctionnement est réalisé le 28 novembre, permettant de retrouver la disponibilité du matériel.

La détection a posteriori du cumul d’indisponibilités des matériels du circuit VVP et du système LLS a conduit la direction de la centrale de Paluel à déclarer à l’Autorité de sûreté un évènement significatif de niveau 1 sur l’échelle Ines qui en compte 7 le 4 décembre 2023.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-paluel/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-paluel/declaration-dun-evenement-significatif-de-niveau-1-sur-le-cumul-de-deux-indisponibilites-de-materiels-dont-la-conduite-a-tenir-na-pas-ete-respectee-a-posteriori


Ce que dit l’ASN :

Non-respect de la conduite à tenir en cas de cumul d’indisponibilités de matériels

Publié le 18/12/2023

Centrale nucléaire de Paluel Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 4 décembre 2023, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Paluel en cas de cumul d’indisponibilités de matériels sur l’installation.

Les règles générales d’exploitation (RGE) sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées. Elles prescrivent notamment des conduites à tenir et des délais d’intervention en cas d’indisponibilités fortuites de matériels, en fonction de leur importance pour le maintien en état sûr du réacteur, et de leur éventuel cumul.

Le réacteur 4 était à l’arrêt depuis le 21 octobre 2023 pour maintenance et renouvellement du combustible. Lors de cet arrêt, une intervention de maintenance a été réalisée sur la turbine du turbo-alternateur de secours (LLS), qui assure l’alimentation électrique des équipements minimaux de conduite, de l’éclairage d’ultime secours et de la pompe d’injection au niveau des joints des groupes motopompes primaires.

Le 27 novembre 2023, dans le cadre des opérations de redémarrage du réacteur, l’exploitant a déclaré le système LLS indisponible à la suite d’un essai non concluant.

Des investigations menées a posteriori ont mis en évidence que le système LLS n’était plus fonctionnel depuis l’intervention réalisée lors de l’arrêt, alors qu’il était requis par les RGE depuis le 26 novembre 2023. L’analyse par l’exploitant des autres indisponibilités présentes depuis le 26 novembre 2023 a montré que la règle de cumul des événements, qui prévoit alors un repli du réacteur, n’a pas été respectée pendant 10 heures et 40 minutes entre le 26 et le 27 novembre 2023. L’exploitant aurait ainsi dû engager les opérations de repli du réacteur sous une heure à partir du 26 novembre à 20h54.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, en raison de la détection tardive du non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

EDF a procédé à la remise en conformité du matériel concerné. L’exploitant doit désormais transmettre à l’ASN le retour d’expérience approfondi de cet évènement. L’ASN sera vigilante quant à l’analyse des causes techniques et organisationnelles ayant entraîné ces anomalies et aux actions prises pour en éviter le renouvellement.

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/non-respect-de-la-conduite-a-tenir-en-cas-de-cumul-d-indisponibilites-de-materiels2


[1Le circuit secondaire est un circuit fermé dans lequel la vapeur produite dans le générateur de vapeur est conduite à la turbine, qui transforme son énergie en énergie mécanique. Il comprend : la partie secondaire des générateurs de vapeur, la turbine, le condenseur, les systèmes d’extraction et de réchauffage de l’eau condensée jusqu’au retour au générateur de vapeur, ainsi que les tuyauteries associées. https://www.asn.fr/Lexique/C/Circuit-secondaire

[2Événements significatifs : incidents ou accidents présentant une importance particulière en matière, notamment, de conséquences réelles ou potentielles sur les travailleurs, le public, les patients ou l’environnement. https://www.asn.fr/Lexique/E/Evenement-significatif En dessous des évènements significatifs, il y a les évènements dits « intéressants », et encore en dessous les « signaux faibles ». Un évènement catégorisé « significatif » est donc déjà « en haut de l’échelle » d’importance des évènements

[3La sûreté nucléaire est l’ensemble des dispositions techniques et des mesures d’organisation relatives à la conception, à la construction, au fonctionnement, à l’arrêt et au démantèlement des installations nucléaires de base, ainsi qu’au transport des substances radioactives, prises en vue de prévenir les accidents ou d’en limiter les effets. https://www.asn.fr/Lexique/S/Surete-nucleaire


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Paluel

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
149