Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Bugey : Arrêt en urgence d’un réacteur nucléaire et autres péripéties

Quand EDF ne sait pas faire marcher un réacteur




2 août 2023


Mercredi 2 août 2023 en fin d’après-midi, le réacteur 4 de la centrale nucléaire du Bugey (Ain) s’est arrêté en urgence. Sans que EDF ne sache pourquoi. Un nouvel incident qui survient 3 jours après qu’une pompe ait pris feu sur ce même réacteur. Le réacteur sera le 6 août, mais il sera de nouveau arrêté le 8 pour un "fortuit technique", joli terme pour désigner une nouvelle panne. Et EDF aura bien du mal à réparer.


Ce sont les systèmes de surveillance qui ont déclenché l’arrêt du réacteur 4 du Bugey mercredi à 17h30. Ces arrêt d’urgence, automatiques, ne sont jamais anodins : ils surviennent lorsqu’un dysfonctionnement suffisamment important pour menacer le bon fonctionnement du réacteur est détecté. On ne sait pas quel organe a eu un problème et pour cause : EDF lui-même ne le sait pas. Les diagnostics sont en cours, les pouvoirs publics ont été informés.

Cet incident survient très peu de temps après un autre incident, sur ce même réacteur mais d’un autre acabit : une pompe a pris feu le dimanche précédent. Là non plus sans qu’on ne sache pourquoi. La centrale nucléaire a déclenché son plan d’urgence et a fait appel aux renforts pour éteindre l’incendie.

Si EDF informe a minima le public et passe sous silence les causes de ces divers incidents (manque de surveillance des équipements ? Défaut d’entretien ? Erreurs de maintenance, de configuration, de réglages ?), leur survenue montre que l’industriel est loin de tout maîtriser et que la gestion du site nucléaire laisse sérieusement à désirer.

Le réacteur sera redémarré 4 jours après, avec une bribe d’explication sur les causes de l’arrêt d’urgence : une erreur commise lors d’une intervention pour maintenance. Non seulement l’entretien n’est pas de qualité, mais qui plus est les interventions ne semblent pas être contrôlées. Ou alors, le contrôle technique effectué a manqué lui aussi de qualité puisqu’il est passée à côté.

Preuve supplémentaire que l’installation n’est ni en bon état, ni correctement entretenue, le réacteur sera de nouveau arrêté 2 jours plus tard. Pour "fortuit technique", un joli terme pour désigner une panne.
Là encore, peu voire pas d’informations sur l’incident : à part que le problème vient de la salle des machine, l’industriel ne donne aucune précision sur le système impacté, les causes de la panne, la date du dernier contrôle de cet équipement etc.

Ce "fortuit technique" donnera du fil à retordre à EDF, puisque malgré l’intervention, lors de la montée en puissance, EDF a dû de nouveau stopper son réacteur nucléaire, "les contrôles réalisés sur l’équipement n’ayant pas été jugés satisfaisants". Pas de quoi se faire une idée de ce qui se passe, ni du pourquoi ni des enjeux au plan de la sûreté. Mais pour que le réacteur soit arrêté, c’est qu’il y en a forcément, des enjeux. d’Ailleurs, préfecture et Autorité de sûreté ont été informées.

Ce qui est clair c’est qu’en terme de production d’électricité, le réacteur 4 du Bugey n’est pas très efficace. Et qu’au plan de la maintenance, la qualité n’est pas au rendez-vous. C’est à se demander si EDF sait encore entretenir son installation nucléaire. Mais étant donné le peu d’informations livrées par l’exploitant dans ses annonces, le public restera sans réponse à ses éventuels questionnements.

Ce que dit EDF :

  • Arrêt automatique de l’unité de production 4

Publié le 02/08/2023

Ce mercredi 2 août à 17h30, les protections automatiques de l’unité de production n°4 de la centrale du Bugey se sont activées, conduisant à son arrêt automatique, conformément à nos dispositifs de protection du réacteur.

Les équipes d’exploitation de la centrale procèdent actuellement aux contrôles pour déterminer l’origine précise de cet arrêt automatique et redémarrer l’unité en toute sûreté dans les meilleurs délais.

Cet arrêt n’a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement.

L’Autorité de sûreté nucléaire et les pouvoirs publics sont informés.

L’unité de production n°2 est en maintenance pour visite partielle, et les unités de production n° 3 et 5 sont à la disposition du réseau électrique national.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-du-bugey/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-du-bugey/arret-automatique-de-lunite-de-production-4

  • Connexion de l’unité de production n°4 au réseau électrique national

Publié le 07/08/2023

L’unité de production n°4 est connectée au réseau national d’électricité. Cette unité s’était arrêtée automatiquement le mercredi 2 août à 17h30, conformément aux dispositions de sûreté et de protection du réacteur suite à une intervention de maintenance.

Après avoir réalisé les contrôles nécessaires, les équipes de la centrale ont redémarré l’unité en toute sûreté le 6 août à 18h00.

A partir du 4 août, cet arrêt a été l’occasion de réaliser une « économie du combustible », ce qui consiste à optimiser la gestion du combustible contenu dans le réacteur.

Cet arrêt n’a eu aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-du-bugey/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-du-bugey/connexion-de-lunite-de-production-ndeg4-au-reseau-electrique-national

  • Mise à l’arrêt de la tranche 4 de Bugey suite à un fortuit technique.

Publié le 08/08/2023

L’unité de production n°4 a été mise à l’arrêt ce mardi 8 août à 4h du matin, suite à la défaillance d’un matériel situé en salle des machines, hors zone nucléaire.

La mise à l’arrêt de l’installation va permettre d’intervenir en toute sécurité sur le matériel concerné. Les équipes du site sont mobilisées pour assurer cette intervention et permettre le retour de l’unité de production sur le réseau national d’électricité dans les meilleurs délais.

Cet événement n’a pas de conséquence sur la sûreté des installations.

L’ASN et la Préfecture ont été informés.

L’unité de production n°2 est en maintenance pour visite partielle, et les unités de production n° 3 et 5 restent à la disposition du réseau national d’électricité.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-du-bugey/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-du-bugey/mise-a-larret-de-la-tranche-4-de-bugey-suite-a-un-fortuit-technique

  • Actualités de l’unité de production n°4

Publié le 18/08/2023

L’unité de production n°4 a été mise à l’arrêt le vendredi 18 août à 1h51, pour une intervention sur un matériel situé en salle des machines, hors zone nucléaire. Cette unité avait été précédemment arrêtée dans la nuit du 7 au 8 août dernier pour intervenir en toute sécurité sur ce matériel défaillant.

Lors de la montée en puissance du réacteur, les contrôles réalisés sur cet équipement n’ont pas été jugés satisfaisants et nécessitent l’arrêt de l’unité.

Les équipes du site sont mobilisées pour permettre le retour de l’unité de production sur le réseau national d’électricité dans les meilleurs délais.

Cet événement n’a pas de conséquence sur la sûreté des installations.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-du-bugey/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-du-bugey/actualites-de-lunite-de-production-ndeg4


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Bugey

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
157