Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Vidéos

Archéologie d’une catastrophe : Fukushima

14 mai 2016 | 210 vues






Émission France culture "Le Salon Noir" du 14 mai 2016.

Fukushima quelques minutes inscrites pour des millénaires

13h55, 11 mars 2011, le temps s’arrête sur Fukushima. Comme chaque jour, les archéologues de l’équipe du Professeur Kikushi sont sur le terrain et œuvrent sur la fouille d’un vaste habitat préhistorique de période Jomon (vers 3500-2500 avant notre ère). Une triple catastrophe, naturelle et humaine, s’opère alors.

Pompéi, Herculanum, Santorin ou Fukushima, les archéologues seraient-ils friands de cataclysmes au point de développer une « archéologie de la catastrophe » ?

Tous deux archéologues, Jean-Paul Demoule, Professeur à l’Université de Paris 1 et Nathan Schlanger, Professeur à l’Ecole Nationale des Chartes, se sont rendus sur les lieux, la ville-fantôme de Futaba, puis au cœur de la zone radioactive, « celle dont il est difficile de revenir » en japonais…

Intervenants

Nathan Schlanger : Professeur à l’Ecole Nationale des Chartes

Jean-Paul Demoule : Professeur de protohistoire européenne à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne.

Émission France culture "Le Salon Noir" du 14 mai 2016.

Fukushima quelques minutes inscrites pour des millénaires

13h55, 11 mars 2011, le temps s’arrête sur Fukushima. Comme chaque jour, les archéologues de l’équipe du Professeur Kikushi sont sur le terrain et œuvrent sur la fouille d’un vaste habitat préhistorique de période Jomon (vers 3500-2500 avant notre ère). Une triple catastrophe, naturelle et humaine, s’opère alors.

Pompéi, Herculanum, Santorin ou Fukushima, les archéologues seraient-ils friands de cataclysmes au point de développer une « archéologie de la catastrophe » ?

Tous deux archéologues, Jean-Paul Demoule, Professeur à l’Université de Paris 1 et Nathan Schlanger, Professeur à l’Ecole Nationale des Chartes, se sont rendus sur les lieux, la ville-fantôme de Futaba, puis au cœur de la zone radioactive, « celle dont il est difficile de revenir » en japonais…

Intervenants

Nathan Schlanger : Professeur à l’Ecole Nationale des Chartes

Jean-Paul Demoule : Professeur de protohistoire européenne à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne.



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don


Thèmes
Fukushima